Côte de l’Oregon : road trip sous le signe de la nature et du farniente

0
15
côte de l'Oregon

Trop souvent oublié des touristes qui lui préfèrent la Californie, son voisin du sud, l’État de l’Oregon, regorge pourtant de merveilles naturelles qui valent absolument le détour. Partez à la découverte de la côte de l’Oregon, avec ses dunes de sables, ses falaises surplombant des plages solitaires, ses formations géologiques étonnantes et ses phares pittoresques.

Un peu d’histoire

L’Oregon se situe sur la côte ouest des États-Unis. Il est séparé de l’État de Washington au nord, par la rivière Columbia, et de l’État de l’Idaho à l’est, par la rivière Snake. Au sud, l’Oregon est séparé de la Californie et du Nevada par le 42e parallèle. Mais l’Oregon, c’est surtout l’un des trois États américain à être bordé par l’océan Pacifique.

La côte de l’Oregon se divise en trois sous-régions : la North Coast, la Central Coast et la South Coast. Des 36 comtés qui forment l’État, 7 se trouvent dans cette zone géographique. Les premiers habitants de la région étaient les Amérindiens du Nord-Ouest Pacifique, qui s’y seraient installés dès 13 500 av. J.C. Grâce aux nombreuses ressources à disposition, ces tribus ont rapidement abandonné leur mode de vie nomade pour se sédentariser.

Puis, comme c’est toujours le cas dans l’histoire des États-Unis, les Européens sont arrivés et se sont appropriés ces terres : les Espagnols tout d’abord, au 18ème siècle, puis les Britanniques et, enfin, les Américains qui s’y sont implantés pour de bon en 1811 avec la formation d’un poste de traite à Astoria.

Bien qu’elle constitue l’attrait touristique majeure de l’État, la côte de l’Oregon demeure sauvage et relativement peu peuplée. C’est l’un des principaux atouts de la région : où que vous alliez, même dans les sites les plus connus, il est très peu probable que vous vous retrouviez entouré d’une horde de touristes.

Les grandes villes de l’Oregon, notamment Salem (la capitale) et Portland (la plus peuplée), ne se situent pas le long de la côte. La plus grande ville qui s’y trouve est Coos Bay, et elle ne compte que 16 000 habitants. Au total, on estime qu’environ 210 000 personnes habitent sur la côte de l’Oregon.

Le tourisme ne constitue que la troisième industrie de la région, derrière l’exploitation forestière et la pêche. Preuve qu’encore aujourd’hui, les habitants de l’Oregon subviennent en grande partie à leurs besoins grâce à la richesse des ressources naturelles de leur État.

côte de l'Oregon
Yaquina Head

Les incontournables de la côte de l’Oregon

Partir en road trip

Pour explorer la côte de l’Oregon, il est indispensable de louer une voiture. Le réseau ferroviaire est assez peu développé dans l’ouest du pays et à fortiori en Oregon, à l’exception de la ligne Coast Starlight qui, malgré son nom, ne longe pas vraiment la côte.

Pour visiter l’essentiel des sites et points d’intérêts mentionnés dans cet article, il vous faudra suivre la Oregon Coast Highway, autoroute côtière qui traverse l’État du nord au sud et offre des vues panoramiques.

Activités nature

Sauvage et naturelle, la côte de l’Oregon est l’endroit idéal pour faire le plein d’activités nature et plein air. La région, à l’image de l’ensemble de l’État, abrite une faune et une flore riches et diversifiées.

Côté Pacifique, puisqu’on est sur la côte après tout, le canoë est une activité très populaire. Il peut être pratiqué dans les baies et lacs nichés le long de l’océan, comme Nehalem Bay, Tillamook Bay et Devil’s Lake, ou en mer (pour les plus expérimentés). Une excursion en bateau pour aller observer les lions de mer, les dauphins et les baleines est un incontournable, et c’est surtout à Depoe Bay que cela se passe.

Les forêts, qui recouvrent la majeure partie de l’Oregon, sont aussi présentes sur la côte. Elles sont bien entendu propices aux randonnées, d’autant qu’il suffit de grimper un peu pour profiter de vues absolument époustouflantes. Neahkahnie Mountain, Cape Falcon et Ecola State Park offrent des sentiers de randonnée réputés.

Tout le long de la côte, l’Oregon Coast Trail s’étend sur 684 km. Parmi les animaux que vous pourriez rencontrer sur votre chemin se trouvent des opossums, des castors, des ours, des renards, des cougars, des lynx, des orignaux, etc.

En mode farniente

Vous ne le savez peut-être pas, mais l’État de l’Oregon abrite de nombreuses plages qui, si elles n’ont pas la renommée de celles que l’on trouve en Californie, sont elles aussi faites de sable et caressées par les eaux tièdes du Pacifique.

La plus célèbre et spectaculaire d’entre elles est Cannon Beach, avec sa faune et flore diversifiées, son long banc de sable qui accueille chaque année, au mois de juin, un concours de châteaux de sable. La plage du Roads End State Recreation State, celle de Pacific City ou encore Gearhart Beach et Meyers Beach sont elles aussi tout indiquées pour une bonne séance de farniente.

Les plages et le mode de vie qui les accompagne font partie intégrante de la culture de l’Oregon, à tel point qu’un décret, le Beach Bill, a été signé en 1967 afin de rendre gratuit l’accès à toutes les plages de la côte. Les détenteurs de plages privées, bien qu’ils en restent les uniques propriétaires, doivent ainsi garantir un accès facilité au public.

côte de l'Oregon
Haystack Rock, sur Cannon Beach

Partir à la découverte du site

Voici les principaux sites à ne pas manquer pendant votre découverte de la côte de l’Oregon, du nord vers le sud.

  • Astoria est une ville de moins de 10 000 habitants, posée sur la rivière Columbia. Elle est célèbre pour son pont, l’Astoria-Megler Bridge, qui relie l’État de l’Oregon à celui de Washington, et pour sa colonne inspirée de celle de la Place Vendôme à Paris.
  • Fort Stevens State Park. Ce parc naturel bordé par le Pacifique est surtout connu pour le Peter Iredale, navire qui y a fait naufrage en 1906, et dont on peut toujours apercevoir l’épave, aujourd’hui décharnée.
  • Haystack Rock. Sur Cannon Beach se dresse une formation géologique impressionnante, un pinnacle de pierre haut de 72 mètres, que l’on peut atteindre à pied lorsque la marée est basse. C’est l’un des sites les plus touristiques de la côte de l’Oregon.
  • Cape Kiwanda, un parc d’État qui conjugue longs de banc de sable, falaises dramatiques et rochers semblables à Haystack Rock, quoique moins impressionnants. Le lieu est connu pour l’observation des oiseaux et pour ses incroyables couchers de soleil.
  • Yaquina Head, qui abrite le phare du même nom, le plus ancien et le plus haut de l’Oregon. On peut y grimper, admirer la vue sur l’océan et lorsqu’on a un peu de chance, voir des baleines depuis là-haut. Juché sur les falaises, le sentier de randonnée qui part au sud du phare mène à une jolie plage de galets.
  • Cape Perpetua Scenic Area, non loin de la ville de Yachats et le long de Yachats Coastline, renferme de véritables merveilles naturelles. Le majestueux Thor’s Well, ou le puits de Thor, est un trou semblable à une fontaine d’eau salée, dans lequel les vagues viennent se jeter et se font projeter en l’air, comme Spouting Horn. Devil’s Churn, un long bras de mer qui s’enfonce dans le cap, est également incroyable.
  • Heceta Head Lighthouse, un autre phare haut de 62 m et bâti en 1894. On ne peut pas y entrer mais la vue depuis les falaises est très belle, et une plage de sable se trouve plus au sud.
  • Oregon Dunes National Recreation Area. 65 km de dunes de sable qui s’étendent entre l’océan et les falaises. On peut y faire de la randonnée, du camping, du quad ou tout simplement regarder le soleil se coucher derrière des dunes pouvant aller jusqu’à 150 m de haut.
  • Arch Rock, au sein du Samuel H. Boardman State Scenic Corridor, est une arche naturelle creusée par l’érosion de l’eau. Le coin compte d’autres arches et ponts naturels, que l’on peut observer depuis les points de vue reliés par l’Oregon Coast Trail.
côte de l'Oregon
Thor’s Well

Où dormir ?

La côte de l’Oregon est jalonnée de petites villes où il est possible de dormir, vous pouvez ainsi faire plusieurs étapes pendant votre séjour. Parmi les choix populaires : Yachats, Astoria, Newport, Depoe Bay

Coin pratique

Accès

La U.S. Route 101, surnommée la Oregon Coast Highway, traverse l’Oregon du nord au sud, sur 585 km. Pour la rejoindre si vous arrivez de l’État de Washington au nord, vous traverserez l’Astoria-Megler Bridge, pont avec des vues panoramiques sur la rivière Columbia. Au sud, la route se poursuit en Californie jusqu’à Los Angeles.

Temps de visite

Une bonne semaine est nécessaire pour découvrir la côte de l’Oregon. Rien ne vous empêche d’y passer quelques jours supplémentaires si vous désirez prendre votre temps.

Quand visiter ?

La meilleure période pour découvrir cette région de l’Oregon est de juillet à octobre. Septembre est le mois où le ciel est le plus dégagé sur la côte. Le reste de l’année, il pleut beaucoup sur l’ensemble de l’État.

Liens utiles

À faire à proximité de la côte de l’Oregon

LOuest américain est riche en découvertes. Une fois en Californie, la route 101 devient la Pacific Coast Highway. Au nord, dans l’État de Washington, se trouve l’Olympic National Park.