La Nouvelle-Orléans, « Nola » pour les intimes, est une ville singulière dont se dégage une énergie particulière. Entre héritage colonial fort, mélange des cultures, richesse artistique et festivités endiablées, c’est une cité dont le cœur palpite sur des airs de jazz, un lieu vivant et coloré qui n’a de cesse de captiver ceux qui foulent ses pavés.

Découvrir la Nouvelle-Orléans

La Nouvelle-Orléans est une cité très riche au niveau culturel et recèle de trésors divers. Pour l’apprécier à sa juste valeur, comptez au minimum trois jours. Ceux qui ont plus de temps pourront largement y rester une semaine sans s’ennuyer ! Voici un aperçu des différentes balades qui vous permettront d’explorer la ville.

Entre architecture et histoire

St. Louis est la plus ancienne cathédrale catholique romaine en activité aux États-Unis. À ne pas manquer également, St. Joseph’s Church et Saint Patrick’s Church.

À la Nouvelle-Orléans, on prend un véritable plaisir à déambuler dans les rues juste pour admirer les maisons qui mélangent inspirations françaises, espagnoles et américaines. Cottages créoles avec d’adorables porches, bâtiments en brique rouge, façades colorées, bacon en fer forgé, bâtisses de style victorien… De quoi ravir les photographes et amateurs d’architecture coloniale !

Derrière la façade de certaines, se cache également une véritable histoire qui remonte sur plusieurs générations. Si c’est possible, poussez la porte de ces demeures pour découvrir les salons, les cours et jardins intérieurs, pour entendre ce que les murs ont à raconter.

balcon Nouvelle-Orléans
Copyright : Adeline de Oliveira

Parmi celles-ci : Longue Vue House and Gardens, Beauregard-Keyes House, The 1850 House, Pitot House ou encore Hermann Grima House.

Se promener dans les cimetières

Ici, les cimetières valent largement le détour et sont de véritables attractions touristiques. Parsemés d’innombrables cryptes et mausolées plus ou moins décorés, ils finissent par ressembler à de vrais petits villages. Le plus célèbre est le St. Louis Cemetery, près du quartier français et du centre-ville. C’est dans ce même lieu qu’est enterrée Marie Laveau, connue sous le surnom de « reine vaudou ».

Pour ceux qui veulent, certains cimetières peuvent être visités lors de visites guidées.

La tournée des musées

Ville au passé particulièrement marqué, brassage de nombreuses cultures, la Nouvelle-Orléans recèle évidemment de nombreux musées variés parmi lesquels :

  • Le New Orleans Jazz Museum qui célèbre l’histoire du jazz sous toutes ses formes.
  • Le New Orleans African American Museum dédié à l’histoire et à l’art des communautés Afro-Américaines à la Nouvelle-Orléans et dans la diaspora africaine.
  • Le National World War II Museum, musée officiel de la Seconde Guerre mondiale.
  • Le New Orleans Museum of Art qui abrite une collection couvrant 4000 ans d’histoire de l’art dans différents pays avec 46 galeries.
  • Le Cabildo est l’un des bâtiments historique les plus importants en Amérique.
  • L’Old Ursuline Convent Museum est le plus ancien bâtiment de la vallée du Mississippi et le plus ancien exemple survivant de la période coloniale française aux États-Unis.

Visiter les quartiers

Véritables musées à ciel ouvert, ils ont chacun un charme, une personnalité bien marquée et des tas d’histoire à raconter. Le célèbre French Quarter, plus vieux quartiers datant de 1718, Tremé, siège des traditions de la culture afro-américaine et créole aujourd’hui, ou encore le Garden District, réputé pour ses superbes demeures historiques particulièrement bien conservées, le Central Business District, à l’image des grandes métropoles modernes, etc.

Entre deux balades, offrez-vous une pause et/ou un pique nique au calme dans un des parcs de la ville, notamment New Orleans City Park, Audubon Park et Louis Armstrong Park.

Les incontournables de la ville

Fêter le Carnaval du Mardi gras

La date fluctue entre le 3 février et le 9 mars chaque année, soit 47 jours avant Pâques. Mardi gras est une tradition particulièrement encrée à la Nouvelle-Orléans et de nombreux touristes affluent chaque année à cette période pour assister à ce carnaval mondialement réputé.

Au cœur de la ville, des danses, des concerts, des costumes, des fanfares, des défilés de chars desquels on lance à la foule divers objets et notamment les fameux colliers de perles colorés. Sans oublier de déguster le « King cake », la Galette des rois locale. Ambiance festive garantie !

Arpenter les bars de Jazz

C’est bien connu, la Nouvelle-Orléans est le berceau du jazz, la ville qui a vu naître Louis Armstrong. Les mélomanes auront le plaisir d’y écouter plusieurs styles de jazz dans divers endroits de la ville.

jazzbar Nouvelle-Orléans
Copyright : Adeline de Oliveira

Parmi les lieux les plus appréciés pour cela, nous citerons le Irvin Mayfield’s Jazz Playhouse, The Maison, Fritzel’s, Three Muses, Snug Harbor dans le French Quarter. Sans oublier mon favori : le Spotted Cat. Ne manquez pas non plus de vous rendre dans le quartier Faubourg Tremé au Mother-in-Law Lounge. De quoi en prendre plein les oreilles !

En dehors des bars, il vous suffira simplement de vous promener dans les rues pour tomber au hasard sur une fanfare, un chanteur ou un musicien talentueux. Juste parce que c’est ça l’esprit de Nola.

Goûter la nourriture cajun

Des plats alliant saveurs françaises, espagnoles et caribéennes… Les gourmands trouveront de quoi se divertir les papilles avec des spécialités locales à ne pas manquer :

  • Le Po-Boy (contraction de « poor boy ») est un sandwich préparé avec un pain de style baguette avec à l’intérieur de la viande, des crevettes et/ou du poisson frits. Il peut être assaisonné de sauce et de tomates/pickles. Ce plat n’est pas forcement le plus délicat (ni le plus léger) mais très économique !
  • Le Jambalaya se compose d’un riz accompagné de poulet, de crevettes, de saucisses, de jambon ou encore d’huîtres, de quelques légumes, bref de ce qui peut tomber sous la main du cuistot, le tout bien relevé avec différentes épices ! Ce plat est assez similaire à la paella.
  • Le Gombo est une soupe assez épaisse (sorte de ragout). On y trouve du poulet, de la saucisse ou parfois des crevettes, ainsi que des légumes. Il tire son nom de l’ingrédient principal qui le compose, à savoir l’okingumbo, une plante africaine.
  • Les beignets, encore tièdes et saupoudrés d’un peu de sucre, à déguster au Café du monde, célèbre établissement du quartier français et ouvert depuis 1862.

Coin pratique

Quand visiter ?

Le meilleur moment de l’année pour visiter la Nouvelle-Orléans dépend pas mal de ce que vous recherchez durant votre séjour.

Concernant les festivals, rendez-vous entre mi-février et début mars pour le Mardi Gras, début avril pour le French Quarter Festival et fin avril à début mai pour le JazzFest.

rue Nouvelle-Orléans
Copyright : Adeline de Oliveira

Si vous voulez éviter la foule écrasante et les festivités en continu, tablez sur les sept semaines qui suivent le Mardi Gras, vous y serez plus au calme.

Côté météo, les mois d’octobre, de novembre, de février et de mars sont les plus propices généralement avec des températures très agréables.

Janvier est le mois le plus froid à la Nouvelle-Orléans. Juin, juillet, août et septembre sont particulièrement chauds avec de la pluie sur les deux derniers mois.

Se déplacer

L’aéroport

L’aéroport international Louis Armstrong est situé à l’ouest de la ville dans la paroisse de Jefferson. Depuis celui-ci, vous pouvez prendre un taxi (36$ par personne), une navette (24$ l’aller) ou encore louer une voiture si vous prévoyez un road trip en Louisiane.

Les transports publics : bus et tramway

Il est facile de circuler avec les transports en commun dans la Nouvelle-Orléans. Un trajet (bus ou tram) coûte environ 1,25 $.

tramway Nouvelle-Orléans
Copyright : Adeline de Oliveira

Le tramway ou « streetcars » est un moyen charmant et pratique de découvrir les différentes facettes de la ville. Il circule sur quatre lignes distinctes, chacune venant du centre-ville.

Le bateau

Le bâtiment du Port de la Nouvelle-Orléans est situé sur la droite après le Convention Center, un peu plus loin se trouvent les Terminaux Erato et Julia Street.

Vous pouvez vous offrir une croisière sur le Mississipi ou un simple tour sur le Natchez, bateau à aubes emblématique de la ville.

Louer un vélo

Un excellent moyen pour découvrir tous les recoins de la ville en prenant son temps !

Parmi les loueurs : Bicycle Michael’s, Bike Easy, Bike NOAL.

Il existe également des tours organisés de la ville à vélo.

Où dormir ?

Plusieurs options s’offrent à vous. Pour ma part, j’avais choisi un Airbnb car c’est un bon moyen de partager le quotidien des locaux, de faire des rencontres et/ou d’avoir un appartement tranquille lorsque l’on voyage à plusieurs.

Dans la ville, vous trouverez également de nombreux hôtels et auberges à des prix plus ou moins élevés. Les sites Booking, Hostelworld et TripAdvisor vous aideront à mieux choisir selon vos besoins.

Enfin, pour la solution la plus économique, regardez du côté du site Couchsurfing pour dormir gratuitement sur le canapé d’un hôte.

Liens utiles

À faire à proximité de la Nouvelle-Orléans 

Une excursion dans le Bayou

Le bayou désigne de vastes étendues d’eau formées dans les terres par d’anciens bras/méandres du Mississipi. Une balade en barque dans ces marécages est un must do si vous êtes en Louisiane ! Entre l’eau presque immobile, les crocodiles qui s’y cachent, la végétation luxuriante et notamment les grands arbres recouverts de « mousse espagnole » : tout cela offre une ambiance irréelle, mystérieuse et féérique.

bayou Nouvelle-Orléans
Bayou avec Bryan Champagne – Copyright : Adeline de Oliveira

Je vous recommande vivement les tours de Bryan Champagne, un personnage atypique et surtout un passionné qui vous montrera le bayou sous toutes ses coutures tout en respectant la faune et la flore de cet environnement.

Visiter d’anciennes plantations

En dehors de la cité et notamment sur la route en direction de Baton Rouge, vous trouverez plusieurs plantations à visiter. De superbes domaines chargés d’un lourd passé historique. Parmi les plus connues, Oak Alley, Laura Plantation ou encore Houmas House.

Avery Island et l’usine Tabasco

Vous ne le saviez peut-être pas mais il existe une seule et unique usine de Tabasco qui fournit le monde entier de sa fameuse sauce piquante, produite par la famille McIhenny depuis plus de 150 ans. L’exploitation se situe en Louisiane sur Avery Island et l’endroit vaut largement le détour.

À voir, la fabrique familiale, mais aussi le musée, le restaurant et la boutique de souvenirs où vous trouverez (et dégusterez) toutes sortes de saveurs Tabasco (sauce, chocolat, etc.).

Ne manquez pas non plus de sillonner en voiture les immenses et somptueux jardins d’Avery Island !

Avis aux amateurs de golf

Les golfeurs de tous niveaux trouveront de nombreux parcours de golf de qualité dans les alentours de la ville (Audubon Park Golf Course, TPC of Louisiana, Lakewood Gold Club, etc.).

Bon à savoir

Les prix augmentent de façon considérable pendant les festivals et notamment Mardi Gras. Si votre budget est plutôt économique, préférez vous rendre à la Nouvelle-Orléans en été (juillet/août principalement) car les hôtels et restaurants proposent de multiples offres de promotion. En revanche soyez avertis, la chaleur est écrasante à cette période !