Grande comme huit fois Paris, New York est une métropole gigantesque dont la taille inquiète souvent les gens de passage. D’une manière générale, se déplacer à New York n’est pas sorcier, il suffit d’être au courant des différents modes de transports existants et des spécificités de chacun. Suivez le guide !

À savoir avant de partir

  • Vous le savez sans doute déjà, mais cela ne fait pas de mal de le rappeler : New York City n’est pas uniquement composée de l’île de Manhattan. Elle comprend quatre autres boroughs à savoir Queens, Brooklyn, The Bronx et Staten Island, qui sont tous accessibles en transports en commun.
  • Louer une voiture est une très mauvaise idée si vous ne prévoyez pas de sortir de la Big Apple. La location est chère, surtout comparé aux tarifs en cours dans le reste du pays, la circulation est dense et le gain de temps vraiment minime.
  • Il existe des applications mobiles très efficaces pour se déplacer à New York facilement. Elles calculent votre itinéraire en prenant en compte les retards, les travaux et les différents modes de transports. Citymapper est celle que nous vous recommandons, mais Transit AppMoovit et Google Maps sont également très bien.
  • Le plus ancien moyen de transport du monde est encore celui qui se prête le plus à la découverte de New York : la marche ! C’est particulièrement vrai pour Manhattan, où il est extrêmement facile de s’orienter en suivant la numérotation des blocks.

Se déplacer à New York

Le réseau MTA : métro et bus

Le subway est le mode de transport que vous serez le plus amené à emprunter pendant votre séjour, à l’instar des habitants de la Big Apple. Géré par la MTA depuis 1904, il comprend 472 stations desservies par 27 lignes, il s’agit ainsi du plus grand réseau au monde. Pour pouvoir l’utiliser, vous devez acheter une MetroCard à une station de métro, et y mettre la somme que vous souhaitez, en sachant qu’un trajet à l’unité coûte $2,75. Si vous restez une semaine, le mieux est d’opter pour les trajets illimités pour 7 jours, à $32.

Le métro circule 24h/24 et 7j/7, bien que les passages soient moins fréquents entre minuit et 5 heures de matin (toutes les 20 à 30 minutes environ contre toutes 5 à 10 minutes). Les lignes sont soit chiffrées, de 1 à 7, soit lettrées, et sont toutes dotées d’une couleur. Plusieurs lignes peuvent avoir la même couleur car elles effectuent en grande partie le même trajet.

Notez cependant que deux lignes de la même couleur mais dont le chiffre diffère peuvent être locales, c’est-à-dire s’arrêter à toutes les stations, ou express et s’arrêter uniquement toutes les 3 stations environ.

Avant de vous engager, vérifiez également la direction du métro que vous souhaitez emprunter : Uptown, qui monte dans Manhattan et part en direction du Bronx ou du Queens, ou Downtown, qui descend et se dirige vers Brooklyn.

La faune du métro new-yorkais. Copyright : Matias Garabedian

Le métro de New York étant très ancien, il a grand besoin d’être rénové. Pour cette raison, les retards sont assez fréquents et certaines lignes de métro peuvent être fermées ou déviées les week-ends, afin de permettre à la MTA d’effectuer les travaux nécessaires. La rubrique The Weekender du site officiel informe les utilisateurs de tous ces changements en temps réel.

Également géré par la MTA, le réseau de bus est très développé et peut être utilisé avec votre MetroCard. Pas de spécificité particulière à noter en ce qui concerne l’utilisation du bus pour se déplacer à New York.

Le bateau avec NYC Ferry

Début 2017, le maire de New York Bill de Blasio a annoncé que le projet de NYC Ferry allait enfin voir le jour, après plusieurs années dans les tuyaux. Ce nouveau mode de transport joint l’utile à l’agréable, puisqu’il propose des trajets en bateau le long de la East River. Six lignes existent pour l’instant, avec des arrêts desservant, entre autres, Wall Street, la 34th Street, l’Upper East Side ou encore Dumbo.

Les tickets s’achètent aux bornes installées aux différentes stations, ou en avance sur votre téléphone grâce à l’application mobile. Quel que soit le trajet, il vous en coûtera $2,75, soit le prix d’un ticket de métro, avec des vues absolument spectaculaires à la clé puisque le ferry longe Manhattan. Celui qui se rend à Wall Street passe sous le pont de Brooklyn, on admire donc la vue sans avoir à payer le prix fort !

se deplacer a new york en ferry
Vue depuis le ferry.

Le ferry est une excellente façon de se déplacer à New York, car il est aussi rapide, parfois plus, que le métro. Le seul « inconvénient » est qu’il faut se renseigner sur les heures de passage car le ferry passe toutes les 30 minutes ou toutes les heures. Une fois sur le ferry, on peut s’installer à l’étage, pour être à l’extérieur et profiter de la vue, ou en bas, bien au chaud derrière les vitres (les bateaux circulent toute l’année).

Les taxis et applications de transports

Qui n’a jamais rêvé d’emprunter un yellow cab dans Manhattan, après l’avoir hélé avec le panache de Carrie Bradshaw dans Sex and the City ? Figurez-vous que c’est exactement comme ça dans la vraie vie. Une fois votre trajet effectué, vous pourrez régler en carte bleue ou en liquide. N’oubliez pas le pourboire : comme au restaurant, le tip doit être de 15 à 20% du montant de la note.

Hormis l’aspect mythique de la chose, emprunter un taxi jaune n’a rien de bien extraordinaire. Les applications de transports offrent plus de confort et exercent des tarifs plus compétitifs. Comme en France, Uber est l’appli la plus utilisée, mais Lift et Via sont encore moins chères. À l’inverse des taxis, le pourboire n’est pas obligatoire.

se deplacer a new york en taxi