Deux jours ou un week-end dans la cité des anges est court, très court. Les distances sont énormes et Los-Angeles s’articule essentiellement par quartiers, souvent éloignés les uns des autres… Et s’il faut choisir, c’est par l’inévitable Hollywood qu’il faut commencer son séjour, avec un air de cinéma. Sur les hauteurs, le Griffith Park Observatory offre une vue superbe sur Los-Angeles. L’après-midi, on partira flâner sur la plage de Santa Monica et arpenter l’Ocean Front Walk de Venice Beach, une balade complètement « barrée » et colorée. On passera la soirée au cœur de l’animation de la Third Street Promenade.

Los-Angeles
Venice Beach

Le lendemain, allez vers Brentwood et le Getty Center pour une matinée culturelle. Proche, Berverly Hills offre les rêves de luxe du capitalisme et du rêve américain avec ses villas de millionnaires. Plus au nord, la San Fernando Valley offre au choix un parc d’attraction, les Universal Studios Hollywood, ou la visite des studios Warner Bros, tous deux sur le thème du septième art. Sur les hauteurs de San Fernando, Mulholland Drive, où s’alignent les propriétés luxueuses, est une route magnifique qui offre des vues superbes sur le Downtown et la vallée.

L.A en 3 jours

Avec une journée de plus, faites une balade dans El Pueblo, le plus vieux quartier de la ville, au cœur du Downtown, dans une ambiance mexicaine. Ou visiter un autre musée comme le LACMA, le Craft and Folk Art Museum ou encore le MOCA.

L. A en 4 jours

Choix de durée du séjour plus judicieux, 4 jours peuvent permettre d’aller s’amuser à Disneyland ou de voir un match des Lakers au Staples Center pour les fans de NBA. Autre possibilité : dans un « souci » de vacances et de farniente, les plages d’Orange County, comme Newport Beach, sont plus préservées et moins bondées.

Hébergement

L’offre d’hébergement à Los-Angeles est aussi étendue et hétéroclite que la ville elle-même. Le centre-ville, plutôt onéreux, peu intéressant en soirée et dangereux dans certains secteurs, est à éviter. Venice attirera les petits budgets. Les prix peuvent varier du simple au double selon la saison ou les évènements.

Se déplacer

Avec son immense réseau d’autoroutes qui s’entrechoquent, la cité des anges, ode à la folie automobile, fait peur lorsqu’il s’agit d’arriver ou de se déplacer en voiture. Les bouchons sont énormes aux heures les plus fréquentées. Il vaut donc mieux éviter, lorsqu’on est de passage pour quelques jours seulement, d’emprunter ce moyen de transport dans Los-Angeles. Quant aux taxis, ils sont peu présents, hormis les endroits stratégiques comme l’aéroport ou le centre-ville, en raison de l’amour de L.A pour ses voitures.

Los-Angeles
Train Metrolink : photo railpictures.net

Les transports en commun desservent l’ensemble de la région de Los-Angeles, entre bus, métros (Metro Rail) et train de banlieue (Metrolink). Un ticket de bus ou de métro de la principale compagnie (MTA ou Metro), coûte, en 2017, 1,75$ ; 7$ à la journée 25 $ pour 7 jours

Los-Angeles
Los Angeles Metro bus

Il est possible de parcourir à pied plusieurs quartiers de la ville, notamment les secteurs d’Hollywood, Berverly Hills, Santa Monica et Venice Beach. En vélo, et là encore, la circulation est possible dans certains quartiers, hors de l’agitation automobile : de Santa Monica à Venice ou dans le Griffith Park, qui propose plusieurs parcours cyclables.

Los-Angeles
Le Métro de Los Angeles dessert 93 stations sur 170 kms de lignes

Sortir dans la mégapole de Los-Angeles

L.A est une ville de divertissements, ode aux sorties culturelles et artistiques, mais aussi temple de la nuit et de la jet-set. Mais la cité des anges est également propice à toutes sortes d’activités nautiques, en plus de la baignade sur ses kilomètres de plages. La pêche y est courante, tout comme la plongée sur le spot de l’île de Catalina, mondialement connu. En automne et en hiver, on peut observer les baleines à bord de bateaux. Quant au surf, très populaire en Californie, l’océan offre ses meilleures déferlantes à Huntington Beach.

Ile de Catalina
Ile de Catalina

Côté musées, on choisira le Getty Center pour l’architecture et sa collection, le MOCA pour l’art contemporain, le LACMA pour sa grandeur et le Craft and Folk Art Museum pour l’exotisme.

Toujours dans la culture, il est possible de visiter plusieurs studios de grandes firmes hollywoodiennes comme Warner Bros, Paramount, Sony, ou encore s’amuser dans le parc d’attractions Universal, entre les Simpsons, Desesperate Housewives et King Kong. Et si ces attractions ne suffisent pas, le Disneyland Resort, le premier des parcs thématiques de Disney à avoir vu le jour en 1955, ouvre ses portes aux enfants et aux familles.

Enfin, pour des sorties nocturnes, on consultera le Calendar du L. A Times ou le L. A Weekly. L’offre est infinie : des films dans des décors historiques au Grauman’s Chinese Theatre ou l’Egyptian Theatre ; du théâtre dans North Hollywood ; des bars et boîtes de nuit à Hollywood, Santa Monica ou Venice ; mais aussi des festivals, des concerts, des matchs de basket ou de football américain…

Achats

Si l’on y prend pas garde, votre portefeuille pourrait bien fondre plus vite que vous ne l’imaginiez dans le centre- ville : Fashion District (vêtements, bijoux…), Toy District (jouets) et le Grand Central Market (alimentation). Hollywood offre des livres, des affiches, des photos, des costumes, des DVD…

Tout ce que peut offrir des boutiques en rapport avec le cinéma, comme à Larry Edmunds Bookshop ou au Hollywood Book and Poster. Le Wilshire Bvd dans le Westside, propose un centre commercial à la décoration inspirée, The Grove, et le fameux Farmers Market. Santa Monica et la Third Street Promenade offrent un large choix, des galeries d’art aux bouquinistes, en passant par les boutiques branchées…

Los-Angeles
Third Street Promenade. La Third Street Promenade est probablement la rue la plus animée de L. A

Quand Venice s’affiche dans la tendance contre-culture, indé et underground, Rodeo Drive à Berverly Hills s’oppose par ses magasins de grandes marques et de haute couture.

La météo de LA

Los-Angeles possède un climat méditerranéen, les hivers sont doux et arrosés, les  étés sont doux à relativement chaud et secs, c’est la saison ou de fréquents incendies ravagent la région de LA. Le climat n’est pas exactement une copie du climat méditerranéen, l’Océan pacifique est froid dû à un courant marin rafraîchissant ostensiblement les températures l’été et provoque souvent des brouillards côtiers.

Tous les plans pour découvrir et ne pas se perde dans Los-Angeles

Sécurité

Evitez absolument le Downtown de LA le soir et les quartiers ethniques de Watts, Compton Venice Beach (le soir) et Inglewood. Attention aux vols à la tire à Hollywood. Ne pas laisser d’objet de valeur (appareil photo, caméras  dans votre véhicule de location, cible prioritaire des voleurs. Sinon en respectant ces précautions LA n’est pas une ville particulièrement dangereuse.

Liens

LosAngeles **** anglais
LaMag.com **** anglais