Tout ce qu’il faut savoir avant un premier voyage aux États-Unis

0
104
premier voyage aux États-Unis

Vous rêvez de découvrir l’Amérique mais vous ne savez pas par où commencer ? Il est vrai que ce grand pays, dont la démesure et les contrastes fascinent autant qu’ils inquiètent, soulève bien des interrogations. Voici un résumé de tout ce qu’il faut savoir avant d’embarquer pour votre premier voyage aux États-Unis.

La langue

Il est préférable de maîtriser un tant soit peu l’anglais pour être à l’aise pendant votre séjour aux USA. Assez peu d’Américains parlent couramment le français (même s’ils prétendent parfois le contraire) et, à l’exception peut-être des musées d’envergure internationale, vous devrez vous exprimer en anglais pour vous faire comprendre. Dans certains états comme la Floride, la Californie et le Texas, l’espagnol est également parlé par une grande partie de la population.

Si vous avez peur que votre vocabulaire ne soit trop limité pour faire la conversation, emportez un petit dictionnaire ou un guide de conversation de poche dans votre sac. En règle générale, les Américains sont compréhensifs et ne vous en voudront pas si vous faites des fautes ou si votre accent est à couper au couteau !

La sécurité

Visiter les États-Unis ne représente pas de danger particulier pour le voyageur. Il est bien entendu nécessaire de faire preuve de bon sens et de se renseigner sur les quartiers chauds des moyennes et grandes villes avant de les visiter, mais soyez rassuré : le Chicago des années 1930 et le New York des années 1970 n’existent plus que dans les films. Sachez par exemple que la Big Apple a enregistré en 2017 son taux d’homicide le plus bas depuis 1940, chiffre qui a baissé de 87 % depuis les années 1990.

Alors qu’il était impensable pour le touriste d’y mettre les pieds il y a encore quelques années, des villes comme Détroit et Baltimore, autrefois gangrénées par le crime, s’ouvrent peu à peu au tourisme. En revanche, les fusillades de masse sont toujours bel et bien une réalité aux États-Unis, et la question des armes à feux reste très épineuse. Ne perdez pas votre temps à essayer de convaincre un Américain de l’Alabama que la possession d’armes semi-automatiques par un citoyen lambda est une hérésie, vous n’y parviendrez pas et vous risqueriez simplement de le froisser.

le capitole a washington dc

La santé

La question de la santé lors d’un voyage aux États-Unis inquiète souvent, et pour cause : le pays est connu pour son système de santé désastreux, et il est vrai que lorsqu’on le compare à celui la France, on se rend soudainement compte qu’on est vernis.

Sachez qu’aux USA, une simple consultation chez un spécialiste pourra vite vous coûter plusieurs centaines de dollars, tandis qu’un séjour (même court) à l’hôpital dépassera aisément le millier de dollars.

Avant votre départ, il est donc impératif de souscrire une assurance santé qui vous couvrira à l’international et qui comprendra le rapatriement. De nombreux organismes proposent ce genre de services, Allianz, Ava, Europusa… À vous de voir celui qui vous convient le mieux.

L’argent

La valeur de l’euro est supérieure à celle du dollar.  C’est un bon point, car la vie aux États-Unis n’est pas donnée et il est primordial de bien calculer votre budget avant le départ. Il est toujours déconseillé d’avoir trop d’argent liquide sur vous à l’étranger, bien que vous ne devriez pas rencontrer de problème en suivant les précautions de base. Les cartes de crédit françaises fonctionnent sans problème aux États-Unis, aux distributeurs automatiques (qui prendront une commission de 3$ en moyenne, en plus de vos frais bancaires) comme dans les magasins et restaurants.

Les transports

Votre manière de vous déplacer variera grandement selon le lieu de votre séjour. Pour un circuit dans l’Ouest américain, la location d’une voiture est absolument indispensable. C’est valable dans tout le pays si vous souhaitez explorer certains états en profondeur, car le réseau ferré Amtrak est assez peu développé… N’oubliez pas que les États-Unis font 17 fois la France !

En revanche, si vous vous cantonnez aux grandes métropoles de l’Est ou du Midwest comme New York, Washington, Chicago et même, à l’ouest, San Francisco, vous pourrez très bien vous débrouiller entre vos pieds, les transports en commun et, au pire, les taxis et Uber.

monument valley en arizona

Les incontournables d’un premier voyage aux États-Unis

Visiter l’Ouest américain est sans doute le meilleur moyen de se rendre compte de l’immensité des USA et d’avoir un bon aperçu des pays hors du communs qu’ils renferment, notamment avec le trio Arizona, Utah et Californie : Grand Canyon, Monument Valley, Yosemite National Park, Death Valley… Le plus difficile reste de faire un choix ! Rendez vous sur la carte des états unis du site ou sont localisé les articles pour vous rendre compte des distances entre les principaux points d’intérêts

Pour un séjour qui demande moins d’organisation, vous pouvez commencer votre exploration de ce vaste pays par l’une de ses métropoles incontournables, dont la côte Est ne manque pas : Washington, la capitale, New York, Miami ou encore Boston méritent chacune que l’on y passe une semaine. Si vous avez dix jour à deux semaines sur place, vous pouvez opter pour un circuit entre ces différentes métropoles et faire escale dans de plus petites villes.

Liens utiles

  • VisitTheUsa.com, qui couvre les 50 États américains.
  • Travel.State.Gov, site géré par le gouvernement américain qui regroupe les infos utiles sur les formalités d’un voyage aux États-Unis.
  • Diplomatie.Gouv.Fr, infos pour les voyages français à l’étranger.