Pourquoi ajouter Washington à son voyage ?

Si Washington n’est pas la capitale économique ou culturelle du pays, loin derrière New York, Los Angeles ou Chicago, Washington DC est bien la capitale administrative des Etats-Unis, et révèle de très bonnes surprises à travers ses joyaux historiques.

Washington DC est une capitale à taille humaine, où les habitants, à majorité afro-américains, se plaisent à vivre au cœur d’une intéressante scène culturelle. Dans une ville qui a vu naître Duke Ellington, il est bon de se promener dans les espaces verts, de visiter des musées exceptionnels et fait exceptionnel « gratuits » et à arpenter les rues d’une ville pensée, conçue et administrée par les plus grands esprits du Nouveau monde.

Washington
Trois symboles de la ville, le Washington monument, le Capitole et l’Abraham Lincoln Monument

Petite histoire de la capitale fédérale

On associe d’abord la capitale des Etats-Unis fondée en 1791 à son histoire, celle des pères fondateurs et de son premier président, George Washington qui a donné son nom à la ville. De ses monuments historiques, symboles de pouvoir et de liberté, la Maison Blanche, le Capitol et la Cour suprême. De ses tranches d’histoire gravées dans les mémoires, du « I have a dream » de Martin Luther King, à l’assassinat d’Abraham Lincoln dans un théâtre de la ville. Ville d’architecture de type coloniale, les grattes-ciels y sont interdits. Le terrain de 16 km² fut cédé par les états de Virginie et du Maryland pour y  bâtir la ville dont le plan en damiers a été conçu par un ingénieur militaire d’origine française Pierre Charles L’Enfant.

Les incontournables de Washington DC

La plupart des musées de Washington sont gratuits, à consommer donc sans modération.

  • Le Capitole : Une visite du siège du pouvoir législatif américain avec le sénat ou la chambre des représentants est toujours impressionnante.
  • La Maison Blanche : Depuis Septembre 2001, il est difficile de visiter la maison blanche, à moins de faire une demande à un membre du congrès 3 mois avant.
  • Bibliothèque du Congrès : Admirez les superbes salles de lecture de cette immense bibliothèque de près de 160 millions d’ouvrages
  • Washington Monument : L’obélisque en hommage à George Washington : la vue au sommet est superbe, mais pour cause de réfection, il n’est plus possible d’y remonter avant le printemps 2019.
  • National Air and Space Museum : Un superbe musée de tout ce qui vole dans l’air et dans l’espace, superbes expositions et si vous voulez toucher le lune ou entrée dans la navette spatiale, c’est ici.
Washington
Exposition « Destination Moon » : Musée de l’air et de l’espace : photo Smithsonian Institution
  • National Museum of Natural History : Le musée d’histoire naturelle vous fera découvrir les dinosaures, l’univers marins ou les momies égyptiennes, un grand musée agrémenté d’expositions temporaires.
  • La National Gallery of Art : Van Gogh, Raphaël, le Titien, Cézanne, Picasso, tous les grands peintres sont exposés dans un des plus grands musées d’art au monde.
  • Lincoln Memorial : Rendez visite au mémorial du 16ème président américain, assassiné à Washington, découvrez son imposante statue et derrière la statue, gravés, ces quelques mots : « Dans ce temple, comme dans le coeur du peuple pour qui il sauva l’union, la mémoire d’Abraham Lincoln est préservée à jamais ».
  • Mémorial Jefferson Monument : La réplique du Panthéon de Rome pour le Président Jefferson amateur d’architecture romaine. Mémorial inauguré en 1946.
  • Newseum International : Fait la promotion, défend et explique la liberté d’expression et de ses cinq piliers, la liberté, la religion, la presse, l’expression libre, de rassemblement et de pétition.
  • Spy Museum : Tout ce que vous aimeriez savoir sur l’espionnage de la guerre froide à nos jours
  • National Museum of american indian : Si vous vous intéressez à la culture des peuples indiens d’Amérique. Peuples dont l’histoire a été si tragique, ce musée est certainement le plus riche des Etats-Unis dans ce domaine.
Bibliothéque du Congrés
L’institution la plus importante du monde, 3 500 employés , 350 000 m² et 1 348 km de rayonnages

Les quartiers

Capitol Hill : Le quartier abrite l’un des plus prestigieux bâtiments des Etats-Unis : le Capitole. Pensé par le Français Pierre-Charles L’Enfant, le Capitole est le cœur géographique et démocratique de Washington DC. Du Capitole, partent quatre rues en direction des points cardinaux, qui organisent la ville en quarts de cercle. Hors obélisque et cathédrale, le Capitole est le bâtiment le plus haut de la ville, les buildings n’excèdent pas 12 étages et ne doivent pas dépasser les 87 m du dôme du Capitole.

Monument exceptionnel de symboles, le Capitole est surtout l’endroit où l’on vote les lois, en plus d’être le lieu où le président prête serment. Il héberge la Chambre des représentants et le Sénat, qui forment le Congrès, dans deux ailes différentes du bâtiment. Sur le plafond de la rotonde, L’Apothéose de Washington de Brumidi s’étire majestueusement sur 91m.

Washington
Le Capitole, un des centres du pouvoir américain

Mais Capitol Hill révèle encore bien des surprises. En face du Capitole, la Cour suprême est l’autre organe législatif des Etats-Unis. Sorte d’équivalent de la Cour de cassation en France, elle intervient en dernier recours et est par conséquent, la plus haute autorité judiciaire du pays. Avec ses colonnes de marbre d’architecture néoclassique, la Cour suprême renvoie aux temples grecs, inventeurs de la démocratie. Troisième bâtiment immanquable du quartier, la Bibliothèque du Congrès, est tout simplement la plus grande bibliothèque du monde. Il y aurait 134 millions d’ouvrages pour 1348 km d’étagères.

Washington
Sur le plafond de la rotonde du Capitole, L’Apothéose de Washington de Brumidi

On trouve également dans Capitol Hill la Folger Shakespeare Library, qui contient la plus grande collection d’œuvres au monde de l’Anglais, un jardin botanique, Union Station, la gare principale de Washington DC, à l’architecture superbe, et un marché couvert populaire, l’Eastern Market. Et plus globalement des magasins, des restaurants, pour un quartier résidentiel charmant et bourgeois.

Autour de la Maison Blanche : voici le cœur de la politique américaine. La Maison Blanche, bien sûr, symbole de puissance politique, et demeure, autant familiale que diplomatique, du président des Etats-Unis ; mais aussi la Blair House, qui reçoit les officiels étrangers ; l’Eisenhower Executive Office Building qui abrite les bureaux du vice-président et du Budget ; le Department of State pour les Affaires étrangères, le département de l’Intérieur et le département du Trésor.

The White House : Le drapeau américain qui flotte indique la présence du Président.

Autour de la White House, d’autres surprises : des musées (Renwick Gallery, Corcoran Gallery of Art), une église (St John’s Church), un parc (Lafayette Square), un siège d’une organisation internationale (OEA, Organisation des Etats américains), un centre artistique (John F. Kennedy Center for the Performing Arts), et d’autres sites intéressants comme le site du groupe National Geographic.

National Mall : une longue promenade bordée d’arbres et de pelouse, qui s’étend du Capitole au Lincoln Memorial, en passant par le Washington Monument (obélisque). Le Mall est composé notamment des musées exceptionnels de l’institut Smithsonian. Parmi lesquels, le musée le plus visité au monde, le National Air and Space Museum ; la National Gallery of Art, un musée d’art à la collection impressionnante, qui possède des chefs d’œuvre de Raphaël (Alba Madonna), Rubens (Daniel dans la fosse aux lions) ou Titien (Vénus au Miroir) ; un musée de l’Holocauste ; un musée de l’histoire américaine ; d’histoire naturelle ; d’art amérindien ou encore d’art africain… L’offre culturelle et éducative est immense sur le Mall.

Downtown : Le centre-ville de Washington est différent des autres villes américaines, par le fait qu’il ne possède pas de hauts buildings, dû à la « loi », à la symbolique du Capitole. On peut aisément qualifier le Downtown d’hétéroclite. Il y a tout d’abord des musées. Celui réservé aux femmes (National Museum of Women in the Arts), à ceux qui glorifient l’Amérique (National Portrait Gallery, Smithsonian American Art Museum) ; celui pour les fans de complots et d’espionnage (International Spy Museum), pensé avec des agents de la CIA, toute proche (Langley, Virginie) ; ceux qui aiment les vieux parchemins (National Archives) ou les flux d’informations dans la ville de Woodward et Bernstein, les deux journalistes du Post qui ont réveillé l’Amérique à travers l’affaire du Watergate (Newseum).

En plus de ses musées, le Downtown a immortalisé de manière tragique son Ford’s Theatre National Historic Site le 14 avril 1865 lorsque Abraham Lincoln, alors président des Etats-Unis, se fit assassiner. Le quartier branché du centre-ville est Pennsylvania Quarter. Il abrite les musées mais aussi de nombreux théâtres, des restaurants chics et un quartier chinois.

Washington
Georgetown sur la rivière Potomac

Georgetown : un quartier à la fois branché et animé, qui, à travers ses rues pavées et ses bâtiments victoriens, présente une joyeuse vie nocturne. Au-delà de cette animation, des personnalités politiques comme le couple Kennedy, le président Ford ou le secrétaire d’Etat Henry Kissinger ont habité le quartier. Si vous passez par là au moment d’halloween, le 31 octobre, participez à la parade et faites-vous peur.

Adams Morgan : le quartier multiculturel de la ville. Et ce n’est pas la petite histoire de son nom qui va la contredire : « Adams Morgan » provient de deux écoles des années 1950, une prisée par les Blancs, Adams School, l’autre fréquentée par les Noirs, Morgan School. Dans les années 1960, ce sont les Hispaniques, notamment Mexicains et Cubains, qui donnèrent cet air latino que l’on retrouve encore dans les rues d’Adams Morgan. Mais les communautés sont variées, de l’Afrique à la Chine, en passant par l’Inde. Ce cosmopolitisme colore ce quartier qui s’anime joyeusement la nuit, notamment dans U Street et sur 18th St.

Washington
Maisons de style victorien proches de Dupont Circle

Dupont Circle : un quartier aux influences diverses, historiquement aisé, mais qui accueillit une culture hippie dans les années 1960, puis une communauté gay… Ce qui fait de Dupont Circle un lieu où se croisent des populations composites. On y trouve des bars et des restaurants branchés, un musée « impressionnant », la Phillips Collection, qui possède Le Déjeuner des canotiers de Renoir, et plus de 50 ambassades.

Autres quartiers : le Rock Creek Park est un grand parc de l’agglomération de Washington, qui en plus de son zoo réputé, couvre des kilomètres de sentiers pour la randonnée ou le vélo. Tout près, le quartier de Cleveland Park abrite un cinéma historique, l’Uptown Theater, le plus vieux et le plus grand cinéma de la ville, avec son unique salle de 830 places. A l’est du Capitole, aire à la culture afro-américaine, on retrouve les quartiers d’Anacostia, Shaw et Brookland. Ici, se trouve la plus grande église catholique des Etats-Unis, la Basilica of the National Shrine of the Immaculate Conception, et des immenses jardins, réunis dans l’U. S. National Arboretum.

Autour de Washington : il suffit de passer le fleuve Potomac pour sortir de Washington et entrer en Virginie. D’ailleurs, le lien est fort : l’Arlington Memorial Bridge, qui s’étend du mémorial d’Abraham Lincoln, jadis chef de l’Union, à celui du général Lee, chef des Confédérés pendant la guerre de Sécession, exprime un rapport symbolique entre le Nord et le Sud. De l’autre côté du Potomac, on trouve l’Arlington National Cemetary, qui possède la tombe du président John Kennedy, mais aussi l’Iwo Jima Memorial, un parc (George Washington Memorial Parkway), et bien sûr, le Pentagone.

Plus au sud, la ville d’Alexandria possède une vieille ville charmante, à la vie nocturne dynamique. Les galeries d’art se succèdent aux musées, qui laissent la place le soir à d’excellents restaurants ou pubs. Plus loin, Annapolis, avec ses bâtiments d’époque constitue une excursion agréable d’une journée à 50 km de Washington.

Washington DC à pied

Voici deux balades sympas dans une capitale à taille humaine qui se parcourt facilement à pied (et à vélo).

  •  L’ouest du Mall, le devoir de mémoire

On partira de la station de métro « Smithsonian », avant de se diriger vers le Washington Monument, à l’ouest. Cet obélisque de marbre est le plus haut bâtiment de la ville avec 169m. Puis direction le National World War II Memorial avec son mur de la Liberté qui honore les Américains décédés pendant la guerre.

Washington
Le Lincoln Memorial de nuit : Faire une balade de nuit en taxi est un moyen de découvrir la mise en valeur des monuments.

On retrouve un peu plus loin, et de chaque côté de la Reflecting Pool, les mémoriaux des guerres du Vietnam et de Corée. Puis, se profile le Lincoln Memorial, avec sa statue de l’ancien président de 5,7 m. On longera ensuite les rives du Potomac jusqu’au Tidal Basin et le Franklin Delano Roosevelt Memorial. Avec ses cerisiers en fleurs, le printemps autour du Jefferson Memorial peut s’avérer poétique. On finira enfin ce parcours historique de près de 5km en visitant le musée de l’Holocauste, qui rend hommage aux victimes de la Shoah. (voir rubrique des planS de Washington)

  •  Les ruelles pavées de Georgetown

Descendre à la station de métro Foggy-Bottom GWU, avant de marcher vers l’ouest vers M Street, puis se diriger vers le Washington Harbour, pour une vue sur le Potomac avec boutiques et restaurants. On reviendra sur M Street, rue animée du quartier, notamment en soirée, avec ses nombreux bars et restaurants, des lieux historiques comme le J. Paul’s, l’étudiant The Tombs ou le plus mondain Nathan’s.
On trouve également sur cette rue la Forrest-Marbury House, aujourd’hui ambassade d’Ukraine, mais jadis (1791) lieu où G. Washington acheta les terres aux propriétaires pour créer sa capitale. Au bout de la rue, les 75 marches des Exorcist Steps, ont été rendus célèbres, d’où leur nom, par le film L’Exorciste. On continuera dans cette ambiance pédestre de briques et de pavés sur la 37th St, pour passer devant l’université, avant de partir vers l’est autour des maisons de Cox’s Row, puis sur la N St, pour admirer l’ancienne demeure du couple Kennedy.

Visite en 2, 3 ou 4 jours

Washington DC en 2 jours

On partira en journée visiter ou admirer le Capitole, la Maison Blanche, la Bibliothèque du Congrès, le Washington Monument et un ou deux musées du Mall, comme le National Air and Space Museum ou la National Gallery of Art. Avant de passer la soirée dans le Downtown, dans le Pennsylvania Quarter.

Le lendemain, visite de l’un des musées du centre, comme le Newseum ou l’International Spy Museum. Puis, allez progressivement vers Georgetown pour une soirée animée sur les pavés.

Washington DC en 3 jours

Consacré à des balades : Ce troisième jour sera l’occasion de visiter les rues, les boutiques et les restaurants cosmopolites d’Adams Morgan et Dupont Circle, et (ou) de prendre plus de temps parmi les musées et les promenades du Mall.

Washington DC en 4 jours

Un jour de plus et on partira hors des sentiers battus comme le Rock Creek Park et son zoo, ou de l’autre côté du Potomac, à Arlington et Alexandria.

 Se déplacer malin et pas cher : Les transports

Compte tenu de la taille relativement modeste de la ville et des difficultés pour se garer, une voiture n’est pas très utile et pratique à DC. Des réseaux de bus et de métro couvrent l’ensemble de l’agglomération.
Certains bus circulent 24h/24 et les métros roulent jusqu’à 3h du matin les vendredis et samedis (contre minuit pour le reste de la semaine). Pour se repérer, ne pas oublier que le Capitole est le centre de la ville et que quatre quartiers sont répartis par rapport au monument :

  • North East (N. E.)
  • North West (N. W.)
  • South East (S. E.)
  • South West (S. W.)

Le MetroRail : Metro et bus pour l’ensemble de Washington DC / Plan pdf

Les bus Dc Circulator : Circuit de bus au centre de Washington DC qui dessert les principaux points d’intérêts / Plan pdf

Un conseil : Acheter la carte rechargeable Smartrip pour réaliser des économies, carte utilisable dans le bus et dans le métro.

Washington

Taxis : Les taxis sont nombreux à Washington et la course est à la distance et pas au temps passé donc pas d’angoisse dans les embouteillages
Compagnie : Yellow Cab : taxis noirs et orange
Site utile pour estimer le tarif de votre course  TaxiFareFinder

> Suite : Washington DC  La capitale où l’histoire rencontre la culture