Située sur les rives du fleuve Potomac aux confins de la Virginie et du Maryland, Washington DC, dans le district de Columbia, a été fondée en 1791 afin de servir de capitale américaine. Surnommée DC, la capitale fédérale, qui a hérité son nom de George Washington, le premier président des États-Unis, renferme notamment le siège de différentes institutions américaines dont la Maison-Blanche et le Capitole. La ville regorge par ailleurs de nombreux bâtiments historiques et musées qu’il est possible de visiter le plus souvent gratuitement.

La Maison-Blanche

capitale américaine

C’est le symbole de la puissance politique des États-Unis et l’un des bâtiments de la capitale américaine les plus connus au monde. La Maison-Blanche, qui doit son nom au badigeon appliqué sur ses murs au XIXème siècle, est le lieu de résidence officiel et bureau du Président américain.

Malheureusement, il vous sera impossible d’approcher le célèbre bureau ovale puisque depuis plusieurs années la visite de la Maison Blanche n’est accordée qu’aux citoyens américains. Cependant, vous pouvez toujours l’admirer de l’extérieur, massés à quelques dizaines de mètres derrière les grilles de la propriété.

En vous rendant au White House Visitor Center, vous pourrez par ailleurs effectuer une visite interactive des lieux sur des écrans et profiter d’une exposition qui rassemble plus d’une centaine d’objets retraçant l’histoire de cet édifice emblématique et permettant d’en apprendre davantage sur la fonction présidentielle.

Sachez qu’il est aussi possible d’explorer la Maison-Blanche de manière virtuelle confortablement installé dans son canapé. Le service Google Art Project propose des vues à 360 degrés dans pratiquement chacune des pièces du bâtiment.

Le Capitole

capitale américaine

C’est le bâtiment le plus représentatif de la capitale fédérale américaine après la prestigieuse Maison-Blanche. Le Capitole est le bâtiment où les parlementaires débattent et déposent des propositions de loi. Siège du Congrès, composé du Sénat et de la Chambre des représentants qui se réunissent dans des hémicycles séparés dans chaque aile du bâtiment, le Capitole peut se visiter de l’intérieur et ce gratuitement. Vous pourrez notamment admirer les somptueuses fresques peintes à l’intérieur de son dôme central haut de près de 90 mètres.

Le National Mall

capitale américaine

Véritable poumon vert de Washington DC, le National Mall est un immense parc public, niché au centre de la ville. S’étendant sur près de quatre kilomètres, cet espace vert est bordé par de nombreux monuments et mémoriaux ainsi qu’une dizaine de musées qui sont, pour la plupart, gratuits. 

Parmi eux, ne manquez pas de visiter le National Air and Space Museum, un musée dédié à l’histoire de l’aviation et à la conquête de l’espace, où vous pourrez notamment toucher du bout des doigts un morceau de Lune. 

Le National Museum of American History abrite, quant à lui, The Star-Spangled Banner, un drapeau à quinze étoiles ayant inspiré à Francis Scott Key en 1814 le texte d’un poème du même nom qui, après avoir été mis en musique, est devenu l’hymne national américain.

Le Lincoln Memorial

capitale américaine

Construit en l’honneur d’Abraham Lincoln, le seizième Président des États-Unis, celui qui a abolit l’esclavage, le Lincoln Memorial est situé dans la prolongation du National Mall, juste en face du Capitole. 

À l’intérieur de l’édifice trône une statue monumentale en marbre mesurant 6 mètres de haut pour 6 mètres de large et représentant l’ancien Président assis sur un siège. 

Le Lincoln Memorial est également célèbre pour le discours débutant par « I Have a Dream » prononcé du haut des marches en 1963 par Martin Luther King à la fin de la Marche vers Washington pour le travail et la liberté.

Le Washington Monument

capitale américaine

Point culminant de la capitale fédérale américaine, le Washington Monument est un obélisque de 169 mètres ayant été conçu en 1838 par l’architecte Robert Mills en hommage à George Washington, le premier Président des États-Unis. Entouré par 56 drapeaux américains représentant les 50 États, les 5 territoires américains et la capitale américaine, le monument est situé en plein cœur du National Mall. 

Ouvert au public depuis 1888, l’obélisque dispose d’une plateforme d’observation située à plus de 150 mètres de haut et offrant une vision à 360 degrés sur tout Washington DC. La visite est gratuite, mais l’attente est parfois longue avant d’obtenir son ticket d’entrée. 

À proximité de Washington DC, la capitale américaine

Le Pentagone

capitale américaine

Situé en Virgine, tout près de la capitale américaine et facilement accessible en franchissant l’un des ponts qui enjambent le fleuve Potomac, le Pentagone est le symbole suprême de la puissance militaire américaine. Constitué de cinq anneaux concentriques, cet édifice en béton armé abrite le quartier général du département de la Défense.

Vous pourrez parcourir le Mémorial du Pentagone, un monument extérieur édifié en hommage aux victimes des attentats du 11 septembre 2001 avant de visiter, là encore gratuitement, une infime partie du bâtiment militaire.

Le cimetière national d’Arlington

capitale américaine

À quelques encablures du Pentagone se trouve le Arlington National Cemetery, un vaste cimetière militaire regroupant plus de 290 000 tombes. La plus populaire est celle des Inconnus, située sur une colline surplombant la ville de Washington DC. Ce tombeau de marbre, protégé 24 heures sur 24 depuis 1948 par des forces de l’US Army, abrite les soldats inconnus américains de la Première et de la Seconde Guerre mondiale, de la guerre de Corée et de celle du Viêt Nam. La famille Kennedy ainsi que d’autres célébrités sont par ailleurs enterrés dans ce cimetière.