Les meilleures balades à cheval dans l’Ouest américain

0
111
balades à cheval

Les USA, terre mythique des cowboys, du Far West et des pionniers Européens lancés à la découverte du Nouveau-Monde… Avec ses grands espaces et ses paysages spectaculaires, l’Ouest du pays est le terrain de jeux idéal pour les amateurs de randonnées équestres. Voici quelques unes des meilleures balades à cheval à faire dans l’Ouest des Etats-Unis.

La petite histoire des chevaux aux Etats-Unis

Les chevaux aujourd’hui présents en Amérique du Nord ne sont pas natifs du continent, bien que de nombreux éléments prouvent que des chevaux sauvages le peuplaient déjà il y a plus de 10 000 ans, avant de disparaître.

Ce sont les explorateurs espagnols qui, dès le 15è siècle, emportent avec eux des chevaux et les réintroduisent sur le continent, Christophe Colomb tout d’abord en 1493, puis Hernan Cortes en 1519. Certains chevaux redeviennent sauvages après s’être enfuis ou égarés et, de nos jours, on compte plus de 30 000 de chevaux vivant en liberté totale rien que dans l’Ouest des États-Unis.

Peu à peu, les Amérindiens se familiarisent avec cet animal qui leur est inconnu et, à partir du 17e siècle, certains peuples comme les Comanches, au sud, les Crows et les Blackfoot, au nord, l’intègrent à leur mode de vie. Le cheval fait alors partie de leur culture. Dans l’Ouest rural, les chevaux sont montés par les cowboys pour mener les troupeaux, tandis que dans l’Est, où les villes poussent comme des champignons, ils sont utilisés pour les transports et les travaux manuels jusqu’au développement, après la Seconde Guerre mondiale, des équipements mécaniques.

Les meilleures balades à cheval dans l’Ouest américain

Dans l’Ouest des États-Unis, il existe de nombreux organismes proposant des randonnées équestres accessibles à tous les niveaux. Notez qu’il faut généralement avoir 7 ans ou plus pour pouvoir y prendre part.

Sur les terres natales des Navajos en Arizona

Le territoire des Navajos s’étend entre l’Arizona, l’Utah et le Nouveau-Mexique. La totalité du Canyon de Chelly, établi monument national en 1931, situé dans le Nord-Est de l’Arizona, se trouve dans la réserve navajo. Plusieurs ranches et organismes, dont le Totsonii Ranch situé juste à l’extérieur du canyon de Chelly le long de la route 7, proposent des balades à cheval avec des Indiens navajos pour guides. C’est l’idéal pour découvrir la civilisation amérindienne à cheval.

À la découverte de Monument Valley en Utah

On se trouve de nouveau au cœur de la réserve des Indiens navajos, mais dans la partie Utah cette fois-ci. Explorer Monument Valley à cheval, c’est faire un saut dans le passé, au cœur des paysages typiques du Far West aride et hostile, qui ont servi de décor à de nombreux westerns. Ici aussi, seuls les Navajos sont habilités à servir de guides. Vous partirez en balade entre les blocs monolithiques et les célèbres cheminées de grès rouge, panoramas dignes d’une carte postale.

On peut explorer cette région, souvent surnommée John Wayne Country, sur quelques heures ou plusieurs jours à cheval. Ce site regroupe la plupart des organismes proposant des tours guidés à Monument Valley organisés par des Navajos.

À l’assaut du mythique Grand Canyon

Rien de plus authentique que de partir à la découverte du légendaire Grand Canyon à dos de mule, puisque ce cousin du cheval est parfaitement adapté à la marche dans un environnement escarpé. Les balades sont proposées toute l’année dans le South Rim, par Grand Canyon National Park Lodges. Le classique : le Canyon Vista Mule Ride, qui dure 3 heures et offre des panoramas exceptionnels sur les canyons. Possibilité également de passer la nuit au Phantom Ranch, mais les réservations se font plus d’un an à l’avance et il faut participer à une loterie pour avoir une chance d’obtenir une place.

Les randonnées équestres dans le North Rim sont quant à elle proposées uniquement de mai à octobre à cause de l’enneigement. L’organisme Canyon Rides offre des balades d’une à trois heures, dont l’une donne la possibilité de descendre dans le Grand Canyon.

balades a cheval grand canyon

Entre villes et nature au Colorado

Pour alterner entre villes et paysages de l’Ouest, explorer le Weminuche Wilderness, dans le Sud-Ouest du Colorado, est une excellente idée. Cette réserve naturelle englobe une partie de la San Juan National Forest et se trouve à proximité des villes de Durango, Pagosa Springs ou encore Bayfield, où il est possible de faire étape. Pour une balade à cheval facile, suivez le Weminuche Trail sur environ 9 km.

Autre possibilité pour découvrir cette région : le Continental Divide Trail, qui traverse les États-Unis du nord au sud et passe par l’état du Colorado, au beau milieu des Rocky Mountains (niveau difficile) et de la San Juan National Forest. Les organismes à contacter : San Juan Outfitting, Over The Hills Outfitters.

Dans les canyons de l’Utah

Pour des balades à cheval au beau milieu de canyons époustouflants, direction l’Utah. Le Bryce Canyon National Park et le Grand Staircase-Escalante National Monument sont voisins et occupent le Sud de l’Utah. Sculptées par l’eau et les vents au fil des siècles, ces étendues demeurent sauvages et, en les explorant à cheval, on voit se succéder des paysages de canyons, de lacs et de prairies.

À dos de cheval ou de mule, partez à la découverte de Bryce Canyon avec l’organisme Canyon Rides, recommandé par le National Park Service. Les balades de deux ou trois heures au milieu de formations géologiques spectaculaires conviennent à toute la famille à partir de 7 ou 10 ans. Du côté du Grand Staircase-Escalante National Monument, la plus grande surface préservée de l’Utah, on peut notamment rejoindre Sheep Creek Ride depuis Willis Creek en 5h à 6h à cheval. Ruby’s Horseback Adventures propose des randonnées à cheval guidées sur ce trajet.

Sur les traces du Horse Whisperer dans le Montana

Le Sud du Montana offre de très belles balades à cheval. Vous pourrez d’ailleurs vous prendre pour Robert Redford le temps de votre séjour puisque c’est non loin d’ici, entre les montagnes Beartooth et Absaroka, qu’a été tourné le mythique film L’Homme Qui Murmurait à l’Oreille des Chevaux. L’organisme Heel’s A-Roaring propose des randonnées équestres qui peuvent durer entre une heure et une journée dans les alentours du parc Yellowstone et de la montagne Absaroka. La balade la plus courte convient aux enfants de 5 ans, sinon l’âge minimal est 7 ans.

Au cœur de la Napa Valley

On oublie les paysages du Far West pour changer complètement de décor : la Napa Valley, avec ses vignes, ses collines verdoyantes et, par endroits, ses vues sur l’océan Pacifique offre un cadre on ne peut plus idyllique pour une randonnée à cheval. À Glen Ellen, dans la vallée de Sonoma, les guides de Triple Creek Horse Outfit vous emmèneront au cœur de la région viticole de la Californie du Nord, pour des balades de 1h à 2h30. Si le temps est dégagé, vous pourrez même apercevoir le Golden Gate Bridge depuis le sommet de Bald Mountain.

balades a cheval en californie

Chez les cowboys du Texas

S’il y a une chose qui ne fait pas défaut au Texas, ce sont les ranches ! Dans cet état, les cowboys ne sont pas de l’histoire ancienne et les occasions de partir en balade à cheval sont pléthoriques. Au nord de l’état, le Palo Duro Canyon State Park comprend d’innombrables sentiers où la randonnée équestre est acceptée. À Old West Stable, vous pourrez choisir une monture pour la journée mais aussi prendre part à des randonnées guidées d’une heure. Au sud du Texas, le Brazos Bend State Park offre 21 km de sentiers de randonnée accessibles aux cavaliers, mais vous devez venir avec votre propre monture.

Bon à savoir

Pour planifier au mieux vos balades à cheval aux États-Unis, certains facteurs sont à prévoir.

  • Le niveau de difficulté. Si vous avez déjà pratiqué la randonnée équestre et que vous avec un niveau intermédiaire, ne vous surévaluez pas en optant pour une première randonnée difficile. L’Ouest des États-Unis, notamment les parcs nationaux, reste sauvage et certains sentiers n’ont rien d’une balade de santé et requièrent un excellent niveau !
  • Le type de terrain. La randonnée équestre est bien différente si elle est pratiquée dans les plaines verdoyantes ou au cœur de canyons arides.
  • Le climat. En hiver, de nombreuses zones de l’Ouest américain sont impraticables à cheval à cause des chutes de neige. À l’inverse, certaines régions particulièrement arides sont déconseillées en été. Globalement, le printemps et l’automne sont les saisons idéales pour les balades à cheval.
  • La santé. Si vous partez en balade sur plusieurs jours, prévoyez un petit kit de « survie » avec l’essentiel en cas d’accident (désinfectant, pansements…). Informez-vous également au préalable sur les infrastructures médicales dans le secteur où vous randonnez.

Liens utiles

National Park Service, pour retrouver tous les renseignements sur la randonnée équestre dans les parcs et monuments nationaux.

balades a cheval dans l'ouest americain