Chasseur de tornades aux États-Unis : hobby, métier et activité touristique

0
577
tornades

Les tornades sont très nombreuses aux États-Unis, en particulier dans certaines régions du centre. Observer ce phénomène naturel aussi dévastateur que fascinant n’est pas donné à tout le monde et pourtant… Pourtant, des passionnés en font leur passe-temps principal, voire leur métier bien que cela soit plus rare. Certains proposent même aux touristes cette expérience hors du commun.

Ce qu’il faut savoir sur les tornades

Qu’est de qu’une tornade ?

Une tornade est un violent tourbillon de vents soumis à un cisaillement vertical particulièrement fort, reliant la base d’un cumulonimbus au sol. Le nuage ressemble alors à une sorte d’entonnoir. Il s’accompagne généralement de pluie, voire d’orages et de grêle.

Ce phénomène emporte généralement tout ce qui se trouve sur son passage (villes comprises), et constitue une catastrophe naturelle mortelle.

Attention, ne pas confondre tornade et trombe marine, la dernière étant une tornade d’eau qui va donc se former au dessus de la mer ou d’un lac.

Comment se forme t-elle ?

Une masse d’air froid et sec descendant d’un cumulonimbus sur la surface terrestre rencontre une masse d’air chaud et humide montant du sol, créant ainsi des tensions. L’air chaud va alors s’enrouler autour du courant d’air froid, générant une colonne d’air qui tourbillonne de plus en plus vite, pour finalement atteindre le sol. La tornade est visible par la condensation d’eau et de débris en son centre.

Les tornades dans le monde

De nombreux pays et lieux du monde sont témoins de ce phénomène, en Asie, en Australie et dans certaines régions tropicales d’Afrique notamment.

Cependant, c’est aux États-Unis que l’on en recense le plus, notamment au centre, dans le Kansas, le Texas, le Missouri, en Oklahoma et dans le Nebraska. À tel point que cette zone est surnommée « Tornado Alley » (« Allée des tornades ») car ici se confrontent l’air froid et sec provenant du Canada avec l’air tiède et humide venant du Golfe du Mexique, créant des orages très violents dont certains deviennent des tornades.

tornades
Dégâts provoqués par une tornade dans l’Indiana en 2012 – Copyright : DVIDSHUB

Quelques chiffres

  • On compte entre 700 et 1200 tornades par an dans la Tornado Alley.
  • Une tornade peut aller de 64 à 500 km/h.
  • Une tornade peut durer de 10 à 30 minutes.
  • On compte près de 1000 tornades par an aux États-Unis.
  • Les tornades sont classées dans cinq catégories selon leur intensité, sur une échelle allant de F0 à F5 (échelle de Fujita).
  • L’année 2011 a particulièrement marqué les américains avec plus de 300 tornades dans différents états, causant la mort de centaines de personnes.

Le métier de chasseur de tornade

Le fait de chasser les tempêtes ne s’étend pas forcement uniquement aux tornades, même si celles-ci constituent souvent le but ultime d’un chasseur. D’autres vont se contenter d’orages, de cumulonimbus, certains de cyclones tropicaux et de trombes marines.

Le chasseur de tornades va se lancer à la poursuite de ce phénomène météorologique dévastateur pour différents motifs comme la curiosité, le goût de l’aventure, la recherche ou encore pour la couverture médiatique. Parmi eux, se trouvent surtout des volontaires et des passionnés, ainsi que des scientifiques. Être chasseur de tornade ne requiert pas de formation particulière. En revanche, il est impératif d’avoir une réelle expérience du terrain et de solides connaissances en météorologie.

Les personnes dont ce type de chasse est le véritable métier ne sont pas très nombreuses. Le premier chasseur de tempêtes reconnu est David Hoadley qui commença à poursuivre les tempêtes dans le Dakota du Nord en 1956. Considéré comme le pionnier de cette activité, il est le fondateur du magazine Storm Track.

Autre figure reconnue et respectée dans ce domaine, le canadien Greg Johnson, l’un des meilleurs chasseurs de tempêtes (orages, tornades, ouragans et tempêtes de neige) avec plus de 10 ans d’expérience. Un expert en météo, mais aussi photographe et conférencier. Vous pouvez d’ailleurs suivre Greg et d’autres spécialistes du genre dans leurs chasses sur le site Tornado Hunter.

Journée type d’un chasseur de tornades

En général, il se lève tôt puis commence par consulter les prévisions météo afin d’évaluer à quel endroit vont se créer les tornades. Il prend ensuite la route et la chasse commence. Le chasseur va souvent rouler sur des centaines, voire des milliers de kilomètres avant d’éventuellement apercevoir quelque chose d’intéressant, une chose qui n’est jamais garantie. Il roule et en même temps suit ses outils variés fournissant les données météorologiques. C’est une combinaison de conduite et d’attente jusqu’à ce qu’un jour, un moment, la tornade se produise enfin.

Le déplacement des chasseurs de tornades dépend de la météo. Leurs journées sont souvent fatigantes et éprouvantes en raison des longues heures de conduite, de la concentration, de l’excitation et du stress. Certains trouvent parfois la mort dans leur dangereuse quête. En effet, des débris peuvent être projetés par les vents violents, mais ce n’est pas tout. Souvent le chasseur est plus concentré sur le phénomène que sur la route lorsqu’il conduit. Il doit aussi faire attention à ne pas trop s’approcher et à ne pas se retrouver dans le sillon de la tornade.

Les chasseurs peuvent intervenir chaque fois qu’une activité orageuse significative se produit, quelle que soit la date. Cependant, ils sont plus actifs au printemps et au début de l’été, particulièrement en mai et en juin, dans la Tornado Alley.

tornades
Copyright : Tornado Hunters

Les outils

Le radar météorologique Doppler comprend les caractéristiques d’un radar météorologique classique, mais peut également détecter les mouvements de particules dans l’atmosphère ainsi que les mouvements de rotation caractéristiques dans les tornades. L’appareil photo, la caméra et le GPS sont également indispensables.

Quelques sites utiles

Chasser les tornades, une expérience touristique à la mode

Depuis quelques temps, des « chase tours » sont organisé dans la Tornado Alley. Cette activité touristique de plus en plus populaire attire de nombreux visiteurs en quête d’aventure, de clichés uniques et de sensations fortes.

Si le cœur vous en dit pendant votre séjour, vous pourrez embarquer dans un van en compagnie de spécialistes, afin de partir à la chasse aux tornades.

Ces tours impliquent de longues heures de route et prennent de quelques jours à plusieurs semaines. Côté prix, mieux vaut avoir un budget conséquent car les « chase tours » ne sont pas donnés (plus de 1000$) !

Soyez prévenus, il se peut que vous ne tombiez pas forcement sur une tornade mais vous aurez en tout cas l’occasion d’en apprendre plus sur le métier et de visiter de superbes coins des États-Unis.

Parmi les prestataires

tornades
Orage supercellulaire – Copyright : Lane Pearman

Quelques infos supplémentaires

  • Aux États-Unis, la saison des tornades s’étend de mars à juin, avec un pic en mai.
  • Dans les villes, l’alerte est généralement donnée 13 minutes avant que la tornade n’apparaisse.
  • Les tornades se forment généralement en fin d’après-midi.
  • La chasse de nuit est fortement déconseillée en raison du manque de visibilité et donc du risque de danger accru.
  • Le film Twister, sorti en 1996, a provoqué l’engouement pour le phénomène de la chasse aux tornades, attirant de nombreux amateurs.
4.0
03