Niché en plein cœur du territoire Navajo dans le Nord-Est de l’Arizona, le Canyon de Chelly National Monument, moins touristique que ses voisins Monument Valley et Grand Canyon National Park, est malgré tout réputé pour ses formations rocheuses effilées qui abritent de nombreux sites ancestraux, dont d’anciens habitats troglodytiques.

Un peu d’histoire

Sacré aux yeux des Navajos, le Canyon de Chelly National Monument, qui s’étend sur près de 400 km². Il est constitué de deux failles en forme de Y, creusées par deux cours d’eau, le Tsaile Creek et le Whisky Creek, qui se joignent pour former le Rio de Chelly. Son nom, qu’il faut prononcer « d’chai », provient d’une erreur de transcription du mot navajo « tsegi », signifiant « canyon rocheux ».

Le Canyon de Chelly National Monument permet de retracer l’histoire des peuples amérindiens d’Amérique du Nord. Les Anasazis ont occupé le territoire jusque vers 1300, puis se sont les Navajos qui s’y installèrent à partir de 1700. Aujourd’hui, de nombreuses familles Najavos continuent à y vivre, élevant leurs troupeaux et cultivant notamment le maïs.

Même si le Canyon de Chelly National Monument est administré par le National Park Service, il reste la propriété des Navajos et dépend du Bureau des affaires indiennes. Et afin d’en préserver le patrimoine archéologique, le site est devenu monument national en 1931.

Ruines Canyon de Chelly
Ruine Anasazi de la maison blanche dans le Canyon de Chelly National Park

Les incontournables du Canyon de Chelly National Monument

Pour apprécier le site à sa juste valeur, une descente au coeur du Canyon de Chelly National Monument s’impose. Si vous suivez le sentier du White House Trail, vous en aurez un avant-goût. Cependant, il est indispensable de faire appel à un guide Navajo afin de vous rendre dans des zones interdites au public et d’en apprendre davantage sur cette civilisation amérindienne. Les tours guidés s’effectuent à pied, à cheval ou en 4×4.

Afin de contempler les nuances de rouge de la roche, ne manquez pas un coucher de soleil à Spider Rock Overlook. Vous profiterez également d’une vue imprenable sur la chaîne de montagnes Chuska.

Partir à la découverte du site

Seul sentier de randonnée accessible sans guide, le White House Trail. Long de 4 kilomètres aller-retour avec un dénivelé de 180 mètres, il permet de descendre dans le canyon depuis le White House Overlook, situé sur la South Rim Drive. Après une heure de marche, vous atteindrez un petit village en ruines, occupé par les Anasazis entre 1000 et 1300, mais qui ne se visite pas.

Le Canyon de Chelly National Monument offre par ailleurs de nombreux points de vue le long de ses deux rives. En suivant la North Rim Drive qui s’étend sur 27 kilomètres, vous profiterez de 3 points d’observation sur le Canyon del Muerto.

  • Antelope House Overlook donne un point de vue sur de nombreux pétroglyphes, des dessins gravés dans la roche, dont certaines illustrations d’antilopes attribuées à l’artiste Navajo Dibe Yazhi dans les années 1800.
  • Mummy Cave Overlook est un belvédère permettant de contempler l’un des plus grands villages ancestraux des Anasazis.
  • Massacre Cave Overlook fait référence au massacre d’une centaine de Navajos qui s’étaient retranchés dans un abri sur la falaise lors d’un conflit les opposant aux colons espagnols durant l’hiver 1805.
Canyon de Chelly
Canyon de Chelly rive sud

De l’autre côté, la South Rim Drive permet, quant à elle, de longer sur 30 kilomètres le Canyon de Chelly et dispose de 7 points de vue.

  • Tunnel Overlook permet de se familiariser avec la formation géologique du canyon en observant ses nombreuses strates.
  • Tsegi Overlook offre une vue imprenable sur le Rio de Chelly ainsi que sur les terres agricoles des Navajos.
  • Junction Overlook permet d’apprécier un panorama sur la vallée de Chinle. C’est aussi l’endroit où se rejoignent les deux failles.
  • White House Overlook permet d’observer un village en ruines et notamment une maison blanche qui a donné son nom au point de vue. C’est aussi le départ du White House Trail.
  • Sliding House Overlook offre un point d’observation sur les ruines de plusieurs constructions, habitées de 900 à 1200.
  • Face Rock Overlook est également un excellent point de vue sur les ruines de maisons troglodytiques.
  • Spider Rock Overlook est le point de vue le plus célèbre du Canyon de Chelly National Monument. Il s’agit de deux aiguilles rocheuses hautes de près de 250 mètres, reposant au milieu du canyon. La légende raconte que Spider Woman, une déesse qui aurait appris l’art du tissage aux femmes Navajos, vivrait à cet endroit.

Conseils et astuces

Si vous souhaitez observer correctement les villages ancestraux perchés sur les falaises et les nombreux pétroglyphes, n’oubliez pas d’apporter une paire de jumelles.

Attention, la Nation Navajo, la zone où se situe le parc, contrairement au reste de l’Arizona, respecte l’heure d’été des Rocheuses. Ainsi, de mars à novembre, les horloges avancent d’une heure par rapport au reste de l’État.

Pétroglyphes sur une falaise du Canyon de Chelly National Monument
Pétroglyphes sur une falaise du Canyon de Chelly National Monument

Coin pratique

Accès

Le Canyon de Chelly se trouve à proximité de la ville de Chinle, en plein dans la Nation navajo, territoire semi autonome amérindien de plus de 70.000 km². Le parc est accessible via la US 191.

Temps de visite

Une demi-journée au Canyon de Chelly National Monument semble suffisante si vous souhaitez vous rendre aux différents points d’observation situés le long des deux failles.

En une journée, vous aurez l’occasion d’ajouter à votre périple une randonnée vous permettant de descendre au fond du canyon et d’observer de plus près les ruines d’un village ancestral.

Quand visiter ?

Le climat de la région étant semi-aride, les hivers sont rudes et parfois neigeux. Il est donc préférable de visiter le Canyon de Chelly National Monument au printemps.

Durant l’été, comme le parc se trouve à une altitude comprise entre 1.700 et 2.100 mètres, les températures restent malgré tout supportables.

Horaires et tarifs

L’entrée du Canyon de Chelly National Monument est gratuite, même si les dons sont acceptés. Seules les visites guidées par les Navajos sont payantes et sont à réserver auprès du Visitor Center. Le parc est ouvert 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Le Visitor Center, quant à lui, ouvre ses portes tous les jours de 8 heures à 17 heures.

Les liens utiles

Où dormir ?

Au Canyon de Chelly National Monument, vous pourrez dormir à la belle étoile au Cottonwood Campground, un terrain de camping primitif situé près du Visitor Center. Le site dispose de plus de 90 emplacements alloués par ordre d’arrivée.

Un camping privé est situé le long de la South Rim Drive. Plutôt rustique, le Spider Rock Campground offre une trentaine d’emplacements permettant de planter sa tente pour une dizaine de dollars. Il est ici possible de réserver son emplacement.

Vous pourrez aussi dormir au Thunderbird Lodge, un motel de 70 chambres situé près du Visitor Center et exploité par les Navajos. Comptez 70 dollars la nuit, en sachant que les tarifs sont plus élevés d’avril à octobre.

Vous trouverez également de nombreux motels à Chinle, la ville située à côté de l’entrée du parc.

Canyon de Chelly - vue sur Spider Rock
Canyon de Chelly – vue sur Spider Rock

À faire à proximité du Canyon de Chelly National Monument

Le Canyon de Chelly National Monument est à 160 kilomètres au sud-est de Monument Valley ou encore à quatre heures de route à l’est de Grand Canyon National Park.

JeParsAuxUsa recommandeAgence Usa Back Roads