La ville du pêché Las Vegas est une gigantesque cité bâtie en plein milieu du désert, symbole de tous les excès, de la démesure et des folies de l’humanité. Une cité du jeu développée par la mafia et la pègre au cours du XXe siècle après la Ruée vers l’or. Progressivement, les hôtels et les casinos se sont multipliés, visant toujours plus haut, plus fort, plus original.

De moins de 10 000 habitants en 1930, cette agglomération abrite plus de 2 millions d’habitants aujourd’hui. Ville « champignon », elle est un véritable pied-de-nez à l’écologie. Plus sa population augmente et plus les besoins en eau, au cœur d’une terre aride, s’accroissent.

Las Vegas

Sin City, « la ville du pêché »… On va à Las Vegas pour se marier, divorcer, faire fortune ou jouer sa vie. Les destinées sont aussi variées que sa population est hétéroclite : des mamies attablées à des machines à sous, des familles en vacances, des enterrements de vie de garçon alcoolisés, etc. Plus les années passent, plus les dollars s’amassent.

En 2009, un immense complexe hôtelier, le CityCenter, qui renferme 5 000 chambres, a ouvert ses portes pour la modique somme de 8 milliards de dollars. Pourtant, malgré cette ode aux extrêmes, Las Vegas attire, étonne, dépayse même.

Les opposés s’embrassent et se confondent, entre kitsch et raffinement. Le Louvre ici n’est pas un musée, mais un casino. Après tout, on ne va pas à Vegas pour se cultiver mais pour se divertir.

Ah Vegas… On se souvient de tout son cinéma, de Scorsese, de De Niro et l’environnement mafieux de Casino, du groupe de gentlemen cambrioleurs d’Ocean’s Eleven, du burtonien, comique et fantastique Mars Attacks, etc. Et puis, il y a cette réplique, tirée du fantasque Very Bad Trip, qui se révèle être aussi le slogan de la ville : « Tout ce qui se passe à Vegas, reste à Vegas ».

Néanmoins si vous résistez aux tentations, Las Vegas est la ville où vous pourrez trouver les chambres les moins chères et même des chambres luxueuses à prix cassés. Les casinos font des promos incessantes et les restaurants en self service sont les plus accessibles des USA. Le but : vous attirer dans leurs casinos pour jouer !

Le Casino Paris Las Vegas : Photo Casino Paris Las Vegas

Les incontournables de Las Vegas

Casinos sur le strip (artère principale )

  • Le Paris Las Vegas : le petit Paris en résumé, avec l’Opéra, l’Arc de Triomphe et la Tour Eiffel dans ce casino, pour découvrir la vision américaine de la France.
  • Le Luxor n’est pas la pyramide de Khéops, même avec un obélisque et un sphinx à l’entrée, mais en approche la démesure.
  • Le Bellagio pour découvrir un des plus luxueux hôtel casino de la ville et son spectacle de jet d’eau sur un petit lac de Côme.
Bellagio : photo Bellagio Casinon & Hotel
  • Le Venetian et son extraordinaire reproduction de Venise avec ses canaux, ses gondoles, sa place St Marc et son campanile.
  • Le Mirage : survivez à une éruption volcanique et flânez dans une serre de forêt tropicale.
  • Caesar Palace MGM : un des casinos les plus impressionnants par son style Rome Antique. Faites du shopping dans le Forum Shop.
Les boutiques du Caesar le Forum Shops : photos Caesar palace
  • Tresor Island : pour assister à la célèbre bataille entre navires de pirates sur le Strip.
  • Wynn et Encore : deux des casinos « jumeaux » avec le Bellagio les plus luxueux.
  • Circus Circus : pour ses spectacles de cirque au-dessus des machines à sous et son parc d’attractions Adventure Dome.

  • Le Flamingo : un des plus anciens casino hôtel du Strip.
  • MGM Grand : le plus grand casino de Las Vegas : 5 000 chambres.
Las Vegas
Le Venetian, un superbe hôtel casino : Photo the Venetian

Casinos Vieux Las Vegas – Downtown

Proche de Las Vegas

  • Grand Hoover Dam : l’impressionnant  barrage qui a créé le lac Mead, décidé par le Président Hoover et construit pendant la Grande Dépression.
  • Red Rock Canyon  : à 20 km de Las Vegas, découvrez ce superbe canyon au falaises de grès rouge

Les différents quartiers de Las Vegas

Le Strip

Presque toutes les attractions touristiques sont réunies dans le centre de la Las Vegas ; le Strip. Au sud, le célèbre panneau « Welcome to fabulous Las Vegas » accueille avec panache et nostalgie cinématographique.

Et voici Vegas, ses lumières, ses divertissements, ses hôtels et ses casinos, qui mélangent l’histoire, l’art et la culture du monde. Le Luxor, tout d’abord, avec son sphinx aux yeux bleus et sa pyramide noire, l’Excalibur avec son château du roi Arthur, le New York-New York avec sa Statue de la Liberté, et le Roller Coaster, un Grand Huit. Sans oublier l’ambiance romaine au Caesars Palace, l’emblématique Paris Las Vegas avec sa copie de la Tour Eiffel. Venise et ses gondoles sont même reconstituées avec The Venetian.

Las Vegas
Le New York New York Casinon & Hotel

Downtown Area

Le quartier, doublé en popularité par le Strip, est connu pour sa Fremont Street Experience, une rue colorée de casinos en tout genres, et recouverte d’écrans lumineux.

Plus loin le Mob Museum s’intéresse à l’histoire criminelle de la ville. Dans la région de Vegas, il est possible de faire une croisière sur le lac Mead ou de partir en randonnée dans le Red Rock Canyon, le Mont Charleston ou la Valley of Fire State Park. Construction humaine conséquente, le barrage artificiel Hoover Dam, haut de 218 m, qui contrôle le fleuve Colorado, génère une bonne partie de l’électricité de l’ouest américain.

Las Vegas à pieds, deux balades sympas au cœur et à l’extérieur du Strip

Les mirages du Strip

On partira du nord de Las Vegas Boulevard, à la hauteur du Wynn Las Vegas et du Fashion Show Mall. Viennent ensuite le Venetian, le Mirage avec son volcan polynésien, puis le Forum Shops pour le shopping.

L’Italie surgit alors, par son histoire d’abord, au Caesars Palace, puis son romantisme au Bellagio, qui affiche une réplique miniature du célèbre lac de Côme ainsi qu’un spectacle en musique autour de ses fontaines.

Las Vegas
Les deux casinos Wynn et Encore : photo Wynn Casino

Plus loin, le Flamingo est la création de Benjamin « Bugsy » Siegel, le gangster, qui en 1946, lança la course aux nuits les moins morales et la réputation sulfureuse de Vegas, qu’on appellera dans les années 1950 « Sin City », la ville du pêché.

La balade se termine dans une ambiance familière avec le Paris Las Vegas, qui reconstitue un petit Paris, des monuments à l’art, en passant par son atmosphère.

Les couleurs de Fremont Street

La balade commence logiquement à l’entrée de la rue au niveau de The Plaza. On passe le Golden Gate, le Las Vegas Club avant d’entrevoir un casino légendaire, le Binion’s, qui accueille désormais le World Series of Poker. Après avoir croisé le Las Vegas Boulevard, les bars et les night-clubs s’annoncent, comme le Beauty Bar, un salon de beauté reconverti en bar.

Pour lire la suite : Las Vegas la Sin City du désert 2/2