Blackjack : les bases du jeu de cartes incontournable de Las Vegas

0
13
blackjack

Chaque année, le blackjack fait de plus en plus d’adeptes dans les différents casinos à travers le monde, dont ceux de Las Vegas, mais aussi dans les salles de jeu en ligne. Si vous n’avez pas encore succombé à ce grand classique du genre, c’est le moment d’essayer, pour le plaisir du jeu mais aussi pour gagner de l’argent.

Un peu d’histoire

Même si les origines précises du blackjack sont difficiles à établir, il semblerait que l’ancêtre de ce jeu de cartes soit apparu au XVème siècle en Italie sous le nom de “trente-et-un”. Les règles sont alors simples : chaque joueur doit posséder une main se rapprochant le plus possible d’une valeur de 31 points sans jamais la dépasser.

Après avoir été introduit dans différents pays d’Europe, dont la France et l’Espagne, le “trente-et-un” est remplacé, à la fin du XVIIIème siècle dans les casinos français, par le “vingt-et-un” afin d’accélérer le jeu. Il est en effet plus facile de totaliser un score de 21 points en combinant seulement deux cartes plutôt qu’un score de 31 points où au minimum trois cartes sont nécessaires avant d’y parvenir.

Après la Révolution française de 1789, le “vingt-et-un” s’exporte sans grand succès aux États-Unis. Ainsi, pour susciter l’engouement des joueurs, les directeurs de casinos, rivalisant d’ingéniosité, mettent en place une combinaison spéciale permettant de remporter des gains plus conséquents. Pour cela, le joueur doit avoir en main un as de pique ainsi qu’un valet noir (de pique ou de trèfle). C’est la naissance du blackjack qui tire son nom de la traduction dans la langue de Shakespeare de “valet noir”.

blackjack

Au XIXème siècle, durant la période de la Prohibition aux États-Unis, la pratique du blackjack, devenue célèbre, gagne alors la clandestinité. Il faudra attendre 1931 et la légalisation des jeux d’argent dans le Nevada ainsi que la création de Las Vegas pour que le jeu de cartes devienne l’un des incontournables des casinos. Puis, avec l’ère du numérique dans les années 1990, le blackjack est devenu l’un des jeux de cartes les plus joués dans les salles de jeu en ligne. 

Les règles du blackjack

Le but du jeu

Une table de blackjack peut accueillir jusqu’à sept participants qui jouent contre le croupier, représentant la banque, et non pas contre les autres joueurs. Ainsi, les gains d’un joueur n’influencent pas les gains des autres participants.

Le but du jeu est d’avoir une main supérieure à celle du croupier sans pour autant dépasser la somme de 21 points. 

La valeur des cartes

Avant de débuter une partie de blackjack, mieux vaut connaître la valeur des cartes.

  • Les cartes numérotées de 2 à 10 valent leur nombre de points : les 3 correspondent ainsi à 3 points.
  • Les figures – roisdames et valets – valent 10 points.
  • Les as, quant à eux, ont une valeur flexible : 1 ou 11 points selon ce qui est le plus arrangeant pour la main du joueur.

blackjack

Le déroulement d’une partie de blackjack

Au début de chaque partie, les joueurs doivent effectuer leur mise selon les limites minimales et maximales de la table. Le croupier distribue ensuite deux cartes face visible à chaque participant ainsi que deux cartes pour lui-même, l’une face visible et l’autre face cachée.

Si, par chance, l’un des joueurs obtient un “blackjack” en totalisant la somme de 21 points à l’aide de ses deux premières cartes, le croupier devra alors retourner sa carte et vérifier si lui aussi en a obtenu un. Si tel est le cas, la partie est considérée comme nulle, sinon le joueur gagne et le croupier continue la partie avec les autres participants.

Le tour des joueurs

Les joueurs doivent alors choisir une action en fonction du score obtenu à l’aide des deux premières cartes. C’est le joueur situé le plus à gauche du croupier qui parle en premier.

  • Tirer une carte (hit) : le joueur demande une ou plusieurs cartes qui s’additionnent au score qu’il possède déjà. Si le joueur dépasse 21 points, il perd sa mise.
  • Rester (stand) : si le joueur ne désire pas de cartes supplémentaires pour ne prendre aucun risque et qu’il considère que son score est assez élevé pour battre le croupier, il peut aller jusqu’au bout de la partie avec sa main initiale.
  • Doubler la mise (double) : le joueur double sa mise et reçoit une seule carte supplémentaire venant compléter sa main.
  • Partager une paire (split) : si les deux premières cartes du joueur forment une paire, il peut choisir de les séparer en deux mains distinctes, de miser le même montant sur chacune d’entre elles et de les jouer séparément en tirant deux cartes supplémentaires afin de les compléter.
  • Abandonner (surrender) : s’il abandonne, le joueur perd la moitié de sa mise initiale.

blackjack

Le tour du croupier

Quand tous les joueurs ont parlé, c’est au tour du croupier d’agir en suivant une règle précise : continuer de tirer une carte supplémentaire jusqu’à l’obtention d’un score de 17 points au minimum.

Si le croupier “saute”, c’est-à-dire s’il dépasse le score de 21 points, tous les joueurs encore en lice remportent la partie. Sinon, les joueurs ayant obtenu un score supérieur à celui du croupier gagnent et les participants ayant totalisé un score inférieur perdent. En cas d’égalité, le joueur récupère sa mise initiale.

Une fois que toutes les mises ont été encaissées ou que les mains ont été payées, une nouvelle partie peut commencer. Dorénavant, vous n’avez plus aucune excuse pour ne pas y participer.