Natural Bridges National Monument, l’architecture de Mère Nature

National Monument

0
15
Natural Bridges National Monument
Owachomo Bridge - Copyright : Yugang Bai

Dans le sud est de l’Utah, se trouve Natural Bridges National Monument, un petit parc qui passe souvent inaperçu auprès des voyageurs alors que ses merveilles valent largement la peine de s’y arrêter pour les admirer. Quelques sentiers de marche et surtout trois ponts naturels qui se dresse comme par magie. Un monde silencieux dont le calme trompeur cache en fait une vie riche et active qui s’anime dès la tombée de la nuit.

Un peu d’histoire

La formation des ponts

C’est le va-et-vient des différents cours d’eau, la pression exercée au fil du temps qui a sculpté la roche, qui a creusé les fines parois de pierre pour finalement les transformer en ponts naturels. Cela explique d’ailleurs le fait que ces mêmes ponts se trouvent au fond des canyons et non pas sur les hauteurs comme les arches.

  • Sipapu est le plus grand et le plus spectaculaire des trois ponts. Il mesure 67 m de haut et 9,5 m de largeur.
  • Kachina se situe entre les deux autres au niveau de sa taille. Il mesure 64 m de haut et 13 m de large.
  • Owachomo est le plus petit et le plus fin des trois ponts. Il mesure 32 m de haut et 8 m de large.

Bien que leur âge soit difficile à déterminer, il semblerait qu’Owachomo soit le plus vieux.

L’occupation humaine

Les premières occupations humaines en ces lieux remontent à la Préhistoire. À cette époque, différents groupes d’hommes, notamment des chasseurs-cueilleurs, venaient puis repartaient au gré des saisons. Quelques traces témoignent de leur présence avec notamment de l’art rupestre et des outils laissés sur place.

Plus tard, les ancêtres des indiens Pueblo ont construit des maisons sur les hauteurs et dans les alcôves des falaises pour ensuite migrer plus au sud. Les habitants de Natural Bridges auraient quitté cette région pour la dernière fois vers 1270 après J.-C.

Natural Bridge National Monument
Natural Bridge rock art – Copyright : Robert Shea

En 1883, le prospecteur Cass Hite se rendit à White Canyon et découvrit, non pas de l’or comme il le souhaitait, mais plutôt ces majestueux ponts naturels.

En 1904, le magazine National Geographic les fait connaître au public par le biais d’une série de photos.

En 1908, le président Theodore Roosevelt fait établir le Natural Bridges National Monument, soit la première zone de service des parcs nationaux de l’Utah.

Les noms des trois ponts

Plusieurs dénominations ont été données aux ponts mais leur appellation d’aujourd’hui a été décidée en 1909 par le Bureau Général du Territoire qui les a baptisé de noms Hopi, en l’honneur des amérindiens qui vivaient ici.

  • Sipapu signifie « lieu de l’émergence », il symbolise un portail par lequel les Hopi pensaient que leurs ancêtres pouvaient entrer dans ce monde.
  • Kachina est nommé en raison de l’art rupestre que l’on peut observer sur ses parois et des silhouettes représentées faisant penser aux Kachinas, esprits de la mythologie amérindienne.
  • Owachomo signifie « monticule rocheux », en référence à la formation rocheuse que l’on peut justement observer sur le côté est du pont.
Natural Bridge National Monument
Sipapu Bridge – Copyright : Wayne Hsieh

Les incontournables de Natural Bridges National Monument

  • Sipapu, Kachina et Owachomo : les trois ponts naturels sont bien évidemment l’attraction principale et immanquable des lieux.
  • Bridge View Drive : ne manquez pas non plus cette route scénique (boucle de 14,5km) qui parcourt le parc et offre une vue sur les trois ponts et sur l’ensemble du site, tout en permettant d’accéder aux différents sentiers.

Partir à la découverte du site

Le paysage de cette partie de l’Utah est un plaisir pour les yeux. ici la terre se part de couleur extraordinaires, du vert pâle des collines au grès blanc des canyons qui se mélange au rouge-orange des rochers.

Les randonnées

Plusieurs sentiers sont proposés. Les plus courts permettent d’admirer chaque pont de loin, tandis que les plus longs descendent dans le canyon pour voir de près ces majestueuses constructions naturelles.

Sipapu : sentier Sipapu Bridge (compter une à deux heures), Sipapu Bridge Vewpoint pour la vue (dix minutes).

Kachina : sentier Kachina Bridge (compter une à deux heures), Kachina Bridge Vewpoint pour la vue (dix minutes).

Owachomo : sentier Owachomo Bridge (compter trente minutes à une heure), Owachomo Bridge Vewpoint pour la vue (dix minutes).

Outre ces fameux ponts, d’autres attractions naturelles valent largement le détour comme Horse Collar Ruin, un site ancestral des indiens Pueblos extrêmement bien conservé qui donne un petit avant-goût des constructions que l’on peut trouver à Mesa Verde, et qui a trait à l’histoire des hommes dans la région. Le sentier qui y mène est assez court.

L’observation des étoiles

Le parc reste ouvert après la tombée de la nuit. L’été, des conférences sur l’astronomie sont données. En effet, cet endroit bénéficie d’un des ciels les plus sombres du pays, il est exempt de toute pollution lumineuse, ce qui en fait le lieu idéal pour admirer les cieux.

Au dessus de vos têtes, des milliers d’étoiles scintillantes et même la majestueuse voie lactée. Le spectacle est tout bonnement magique !

Une aubaine pour les photographes amateurs de pause longue, qui pourront alors capturer l’image des ponts derrière lesquels défile l’univers.

Natural Bridges National Monument
Copyright : Natural Bridges National Monument NPS

Où dormir ?

Vous ne trouverez pas d’hôtels ni de lodges à Natural Bridges National Monument. Pour cela, il vous faudra vous rendre dans les villes alentours, la plus proche étant Blanding à environ une heure de route.

En revanche, vous pourrez poser votre tente au Natural Bridges Campground (13 emplacements, toilettes mais pas de douches, ni électricité, ni eau courante). Principe du premier arrivé, premier servi !

Conseils et astuces

  • Pensez à prévoir de quoi manger et boire sur place car il n’y a pas de restaurants ni de boutiques dans le parc.
  • Une fois encore, pour les couleurs comme pour les températures, l’aube et la fin d’après midi sont plus propices à l’exploration des lieux et à la prise de photos. C’est aussi ce moment que choisissent les animaux pour sortir de leur cachette.

Coin pratique

Accès

En voiture : depuis Blanding (Utah), conduire juste au sud de la ville sur l’US Highway 191 US puis tournez sur l’Utah State Route 95. Tournez à l’embranchement sur la 275, vous trouverez l’entrée du Natural Bridges au bout de cette route. Comptez environ une heure.

Des bus et des navettes desservent les villes alentours mais pas de bus pour le site lui-même. Il est aussi possible de vous y rendre à vélo.

Temps de visite

L’exploration des lieux prend moins d’une journée, généralement deux à trois heures.

Horaires et tarifs

Comptez 15$ par véhicule privé.

Si vous ne venez pas en voiture (en vélo ou à pied par exemple), comptez 7$ par personne. Le parc est gratuit pour les moins de 15 ans.

Le parc est ouvert 24h sur 24, tout au long de l’année.

Natural Bridges National Monument
Kachina Bridge – Copyright : Wayne Hsieh

Quand visiter ?

Cette région du « haut désert » connaît d’importants écarts de températures.

La saison la plus populaire et la plus agréable est le printemps, notamment les mois d’avril et de mai, ainsi que l’automne de la mi-septembre à octobre.

L’été, la chaleur rend la visite et la marche particulièrement difficiles, idem pour les hivers qui y sont relativement froids.

Les liens utiles

À faire à proximité de Natural Bridges National Monument

La région recèle de parcs tous plus beaux les uns que les autres. Parmi ceux-ci, Monument Valley et Valley of the gods sont à seulement 1h30 de route.

Arches National Park, Mesa Verde National Park et Canyonlands National Park se trouvent à environ 2h30 de route de Natural Bridge. De même pour la ville de Moab.

 

Source : National Park Service

JeParsAuxUsa recommandeAgence Usa Back Roads