LA ROUTE 66, DE L’ILLINOIS A L’OKLAHOMA (1/2)

0
8

On compte qu‘il faut au moins douze jours pour parcourir la totalité de la distance, mais cela peut vous prendre plus de temps, tout dépend de ce que vous voulez faire.

Vous trouverez de nombreux hôtels/motels bon marché sur la route. Souvent vintage et labellisé route 66. Vous pourrez même dormir sous un tipi…
Vous trouverez également et facilement de quoi vous restaurer : cafés, diners et restaurants bordent toute la route, de même que des stations essence. Tous ambiance 66 !

Pour vous repérer, disons-le tout de suite, la route est très mal indiquée, à part sur certaines parties où elle est devenue une Heritage Road. C’est souvent un peu dur de trouver la route, d’autant que le tracé a été modifié plusieurs fois.

Il existe donc parfois plusieurs routes 66 parallèles. Il est donc nécessaire de se munir d’une carte détaillée si vous ne voulez pas rester coincé à Chicago. Vous en trouverez facilement sur la route !

Itinéraire mythique sur la Mother Road

Nous proposons un itinéraire d’est en ouest. Mais l’inverse est tout autant passionnant. Prendre simplement quelques portions ici et là est également une option intéressante si vous n’avez pas le temps de parcourir la totalité de la route.
Partir de Chicago pour Los Angeles et parcourir les 4000 km de route, c’est plonger dans l’histoire de l’Amérique, l’Amérique profonde, l’Amérique des petites villes, l’Amérique restée en marge du développement des dernières décennies, une Amérique quelque peu décatie… aussi…

Les états traversés seront les suivants :

  • Illinois : environ 484,4 km
  • Missouri : environ 510,1 km
  • Kansas : environ 20,9 km
  • Oklahoma : environ 695,2 km
  • Texas : environ 299,3 km
  • Nouveau Mexique = 783,7 km
  • Arizona : environ 645,3 km
  • Californie : environ 505,3 km

Comme on l’a dit, la route 66 traverse essentiellement les campagnes et les petites villes, qui sont souvent nées grâce à la route 66. Certaines n’étaient que des hameaux, qui se sont développées autour de l’axe routier, qui est devenu la main street. Vous en traverserez donc beaucoup, et pour dire la vérité, ils se ressemblent tous plus ou moins. Leur heure de gloire est clairement passée, de même que celle des commerces alentours.

Le départ de la Route 66 Michigan Avenue Chicago, Illinois Photo jimmywayne

Illinois

L’Illinois, le Prairie State, n’est pas la partie la plus intéressante, du fait de son paysage plat et légèrement monotone, voire lassant. A savoir que cet état fut le premier à achever le goudronnage de sa portion, l’état « mud free » disait la pub.

La Route 66 n’a rien révolutionné quand elle est arrivée ici, car l’Illinois disposait déjà d’un réseau routier important. Mais elle a ouvert symboliquement une porte vers l’ouest et donc, vers l’aventure. Dans l’Illinois, vous trouverez des petites bulles de nostalgie partout sur la route, car nombreux sont les établissements aujourd’hui plus ou moins abandonnés qui témoignent d’une activité dense alors, et qui ont toujours des allures d’antan.

Chicago est point de départ de la route 66. La troisième plus grande ville des États-Unis n’est plus à présenter, mais c’est une ville à visiter assurément. Le départ est difficile à trouver mais se trouve à l’angle de Grant park et d’Adams Street, un des plus vieux parcs de Chicago. Il fut aménagé dans les années 1830 et a accueilli l’exposition universelle de 1893.

Avant de prendre la route, vous pouvez faire un tour au Lou Mitchell’s Restaurant, à Chicago, construit en 1949. C’est un des premiers arrêts sur la route et aussi le terminus est de la route 66. Situé 565 West Jackson Boulevard, il accueille autant de touristes que d’habitants de Chicago. Vous traverserez également le fameux quartier d’Al Capone, Cicero, autrefois rempli de gangsters avec de grands bâtiments abandonnés et à moitié détruits.

Après Chicago, vous traverserez les longues plaines monotones de la région et tenterez de suivre une route défraîchie, pleine de trous et pas du tout entretenue. Ce mauvais état n’est pas recommandé pour les voitures (à part si vous disposez de 4×4).

Donc à vous de voir si vous avez envie d’y rester ou de filer sur l’autoroute pour plus de confort. L’Illinois est très construit et vous y trouverez de nombreux villages et villes.

Vous pourrez vous arrêter à Hinsdale, au Dell Rhea’s Chicken Basket, un restaurant qui a ouvert dans les années 30 et qui propose toujours aux voyageurs une carte à base de poulets. De nombreux habitués fréquentent cet établissement.

L’Ambler’s Texaco Gas Station

Vous passerez non loin du pénitencier de Joliet, fameux pour avoir accueilli de célèbres prisonniers. Elle sert aujourd’hui de décor de cinéma, notamment pour la série Prison Break.
Vous tomberez sur de nombreuses stations essences typiques comme il en existe des milliers le long de la route. A Dwight, l’Ambler’s Texaco Gas Station, une petite bâtisse en lattes de bois blanc avec des fenêtres aux multiples carreaux.

A l’époque, il s’agissait des premières stations essence, et l’objectif était de construire des bâtiments d’aspect résidentiel, jolie maison, accueillante, pour inviter le client à consommer. Elle n’est plus en activité depuis 1999, mais accueille aujourd’hui le Visitor Center.

A Odell, la Standard Oil Gas Station, autrefois tenue par la toute puissante Standard Oil Trust Company, est très bien conservée et est, elle aussi, devenue un Visitor Center.

A Normal, la Sprague’s Super Service fut la première station essence de la route 66. A l’époque, le trafic était si intense, qu’une seconde station essence s’installa juste en face de la route.

Vous compterez encore quelques bâtiments notables et autres cafés où vous arrêter : l’Illinois State Police Office, à Pontiac, un bâtiment Art Moderne particulier qui date de 1922, le Old Log Cabin Inn, un motel qui date des années 20. Régalez-vous de sirop d’érable à Shirley.

A Atlanta, arrêtez-vous au Palms Grill Café, ouvert depuis 1934, dans le Downey Building, où se côtoyaient voyageurs, les locaux et célébrités. Aujourd’hui, le café est toujours en activité. Pour info, la ville fut littéralement déplacée après 1854 pour la rapprocher du chemin de fer.

Le Plam Grill Cafe en 1940 – assez proche de son aspect d’aujourd’hui photo : thepalmsgrillcafe.com

Aux USA, tout bouge ! Tentez le Dixie Truckers Home à Mc Lean, relais routier ouvert 24h/24. Vous traverserez Springfield, la ville de naissance du célèbre président Abraham Lincoln, puis Litchfield (faites une pause au Ariston Café, ouvert en 1935 durant la Dépression, et toujours très fréquenté aujourd’hui).

Et passez la nuit au Belvédère Café, Motel and Gas Station. Ce bâtiment de briques possède un intérieur Art Déco typique des années 1930. Aujourd’hui, seules quelques chambres d’hôtel ont résisté au temps.

Chains of Rocks Bridge Photo Lance and Erin

Ne loupez pas le Chains of Rocks Bridge, représentatif de la route 66, après Madison, un des ponts les plus intéressants d’Illinois, qui traverse le fleuve Missouri et qui affiche un angle à 30 degrés en son milieu (il est ouvert aux piétons et vélos uniquement). Vous devrez donc passer par le pont McKinley pour rejoindre Saint Louis.

 Missouri

Un peu plus de relief dans cet état qui fut le troisième à achever le goudronnage de sa route. Depuis les collines rondes et boisées (qui donnent l’impression d’être sur des montagnes russes) du centre aux monts Ozarks autour de Springfield jusqu’à la frontière du Kansas, les paysages sont magnifiques. La route suit elle-même un chemin indien d’importance qui traversait l’état, le Great Osage Trail.

Vous débuterez naturellement par Saint Louis, bien que la route soit difficilement repérable dans la ville (la route 66 est aujourd’hui nommée la Bypass Route 66). C’est une des plus anciennes villes du Missouri. Si cela vous intéresse, allez faire une petite visite à la Haunted Lemp Mansion, une « des maisons les plus hantée d’Amérique ». Bouh !

A l’est d’Eureka, vous trouverez le Meramec River US 66 Bridge. Ce pont a été construit en 1931 afin de rejoindre deux portions de route lors de la création de la route et est le centre d’un parc d’état érigé autour de la route 66, la route 66 State Park.

Cuba sur la route 66

A Wildwood, restaurez-vous au Big Chief Restaurant, un ancien hôtel très prisé. En montant sur le plateau, vous tomberez sur le Red Cedar Inn, à Pacific, un joli bâtiment, ancien restaurant qui a fermé en 2005. A partir de ce point, la route va surplomber falaises et grottes, héritages d’une activité minière. A Stanton, vous pourrez visiter des grottes, les Meramac Caverns. Le Wagon Wheel Motel à Cuba est à voir, car encore en service et vous ramènera 60 ans en arrière. Nostalgie garantie !

Visitez le Pulaski County Courthouse, à Waynesville, un joli musée de briques rouges qui présente une exposition sur la Guerre Civile, ainsi que la 1re et 2e Guerre Mondiale. Si vous vous arrêtez à Springfield, surtout, faites-vous une toile au Gillioz Theatre, un vrai cinéma d’époque avec sa façade Art Déco et, si vous préférez le cinéma en plein air, allez à Carthage, au 66 Drive-In (vous ne pourrez pas le louper, vous le verrez de loin), c’est un des derniers ciné-auto en fonctionnement.

Ciné Auto – Carthage Photo Payne Max

Sur la route vers Carthage, peu après Halltown, on traverse également une zone peuplée de ghost towns en ruines (Albatros, Rescue,…) Toute l’histoire des Etats-Unis…

Kansas

Les 37 kilomètres de la route 66 qui traversent le Sunflower State est très bien entretenu comparé aux autres États. L’état avait d’ailleurs achevé le pavement de la route avant tous les autres, ceci dit, étant donné le peu de kilomètres qu’il contient, c’était facile ! La route s’appelle désormais State Highway 66.
Trois villes sont traversées, Galena, Riverton et Baxter Springs et ont connu les grandes étapes historiques de l’ouest : traversée des troupeaux et cow boys, raids pendant la guerre civile, l’activité minière… Et cette histoire se retrouve dans les architectures.

Galena est la plus vieille cité minière du Kansas. Elle abritait 30 000 habitants au début du XXe siècle avec commerces, cinéma, banques, hôtels, etc. Aujourd’hui, la plupart de l’activité de la ville a disparu, mais elle conserve une atmosphère particulière de la Route 66. Le Historic District d’Est Galena illustre parfaitement cette époque qui a périclité.

Le Bush Creek Bridge

Vous passerez ensuite par le Bush Creek Bridge, un pont élégant qui relie Galena et Baxter Springs, village dans lequel vous trouverez le Baxter Springs Independent Oil and Gas, une ancienne station essence devenue un Visitor Center.

Oklahoma

Les 640 kilomètres de route entretenus de l’Oklahoma accueillent un trafic plutôt important pour la route 66. La route 66 a profondément modifié l’histoire de l’Oklahoma, dont la population fut très touchée par le Dust Bowl. Environ 210 000 Okies émigrèrent alors en Californie. Les raisins de la colère de Steinbeck décrivent parfaitement cette période noire.

Les villes qui se trouvent sur la route 66 ont l’air d’être restées coincées dans l’histoire. Vous pourrez apercevoir des milliers de reliques de la Mother Road : d’anciennes stations essence, arrêts de bus, motels et autres établissements, parfois réhabilités en points touristiques.

La baleine bleue de Catoosa

A Quapaw (du nom du peuple indien qui vivait ici), vous pourrez apercevoir des phénomènes « surnaturels », à savoir des boules de lumière, sur la falaise de Devil’s Promenade Road. Vous traverserez Commerce, qui vit la fin de la virée mythique – et sanglante – de Bonnie and Clyde.

A Miami, vous trouverez des bâtiments à l’architecture espagnole, dont le Coleman Theatre, ouvert en 1929 et reconnu monument historique, qui propose encore une programmation ciné et culturelle variée. Vous croiserez aussi la Miami Marathon Oil Company Service Station, ancienne station essence typique, devenue aujourd’hui un salon de coiffure.

De nombreux motels, commerces et autres établissements datent de l’époque orée de la route 66 à Vinita ou Chelsea (Chelsea Motel), Tulsa (Vickery Phillips 66 Station). A Foyil, vous trouverez une tour incroyable, l’Ed Galloway’s Totem Pole Park, exemple d’art folklorique (un peu de folklore ne fait pas de mal), à Tulsa, le 11th Street Arkansas River Bridge  le Bridge #18 at Rock Street à Tulsa à Sapulpa, un magnifique pont en métal tout rouillé.

Rock Creek Bridge photo par lumière

Quelques bâtiment ont conservé l’ambiance des grands jours : le Rock Café à Stroud, un des rares cafés à avoir survécu en Oklahoma, la Seaba Station à Warwick, une station essence encore en fonctionnement, la Chandler Armory, à Chandler, la Theatt Filling Station, à Luther, l’Avant’s Cities and Jacksons Conoco Service Station à El Reno, ou encore le Provine Service Station à Hydro.

Vous serez surpris par l’Arcadia Round Barn, Arcadia, une curieuse grange ronde qui a toujours intrigué voyageurs et locaux ou encore la Milk Bottle Grocery, à Oklahoma City.

Pour un peu d’histoire plus ancienne, ne manquez pas le fameux Fort Reno, construit en 1874, qui servit de poste militaire et commercial aux colons américains, dans leur avancée vers l’ouest, en territoire cheyenne. En poursuivant la route, vous pourrez vous détendre en allant faire un tour dans le McLain Rogers Park, à Clinton, un parc calme et apaisant. Parce que, n’oubliez pas de faire des pauses. Pour bien profiter de la route 66, il ne faut pas courir, il faut aller à 50km/h et apprécier la lenteur de l’arrière-pays américain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci de rédiger un commentaire
Merci d'indiquer votre nom