L a ville des vents … Jamais une cité n’aura aussi bien porté son surnom. Une mégalopole dynamique, où se croisent des souffles de vie de différentes ethnies, une économie florissante et une architecture urbaine à ciel ouvert… Mais également une ville en retrait, effacée, comme une brise glaciale, par les deux autres géants économiques et culturels du pays, New York à l’est, et Los Angeles à l’ouest.

Et pourtant, Chicago la ville des vents ne mérite plus la plus petite marche du podium. Le Grand Incendie de 1871, qui a dévasté la ville, a presque été un acte de résurrection providentiel. La métropole a alors développé un plan de rénovation urbain sans égal, qui en fait aujourd’hui la capitale de l’architecture mondiale. Son art public et ses édifices toujours plus haut et mieux pensés, se profilent aux côtés d’une oasis en plein cœur de la ville, le lac Michigan.

Le métro de Chicago, appelé communément le »L » abréviation de Elevated (aérien) est un parfait moyen de découvrir le centre ville

Carrefour économique, deuxième centre industriel du pays et agglomération d’affaires immense, base sociale de McDonald’s, Boeing ou Motorola, la métropole de l’Illinois se dépeint également par un important brassage multiculturel. Les Afro-Américains, premier groupe ethnique de Chicago, ont apporté du Sud le blues et le jazz. Par des personnalités comme Harold Washington, premier homme de couleur à être élu maire de la ville, Oprah Winfrey, déesse de la télévision américaine, ou tout simplement Barack Obama, qui a œuvré dans les quartiers pauvres du South Side, la communauté noire joue ainsi un rôle déterminant dans la vitalité et l’audace de la mégalopole.

Cloud Gate, dans le Millenium Park

Longtemps cité du crime, d’Al Capone à John Dillinger, la ville des vents possède une âme et un caractère loin des paillettes de Broadway ou d’Hollywood Boulevard. Mais les Incorruptibles d’Eliot Ness sont passés par là, et la ville a progressivement amélioré son image de cité de la pègre aux Etats-Unis. Aujourd’hui, elle est la troisième agglomération du pays avec plus de 9 millions d’habitants. Malheureuse finaliste à l’obtention des Jeux Olympiques 2016 au détriment de Rio, Chicago mise sur l’avenir et vise toujours plus haut, cette démesure que cherche à atteindre ses gratte-ciel pensés par les meilleurs architectes du monde.

Jaypritzker Pavilion, l’espace de manifestations dans Millenium Park : Copyright PhotoExplorer.com

Les incontournables de Chicago la ville des vents

  • Sears Tower : Depuis 2009, les Sears Towers ont pris le nom du groupe Willis qui les occupent.Rendez vous à l’observation deck au 103 éme étage pour admirer une incroyable vue de la ville de Chicago
  • Cloud Gate : Sculpture de l’artiste Anish Kapoor, ce nuage que les habitants appellent aussi le haricot situé dans le parc Millenium est un symbole de Chicago de puis 2004.
La Willis tower 442 mètres !
  • Jay Pritzker Pavillon : En plein cœur de Chicago, dans le Millenium park, sous les grattes ciel, cet espace ouvert de 11 000 places dédiés aux concerts et manifestations à une architecture surprenante
  • Wrigley Field : Un des plus anciens stade de Base Ball des Usa, avec autour des restaurants et des bars. le repaire de l’équipe des Cubs de Chicago
  • Crown Fountain : Une impressionnante sculpture avec projection vidéo de visages de citoyens de Chicago qui, comme autrefois les gargouilles des cathédrales, rejettent de l’eau par la bouche en signe de renaissance et de vie.
  • Le Métro aérien : Une grande partie du métro de Chicago est aérien en centre ville, c’est donc un parcours impressionnant entre les grattes ciel. Il donne un caractère particulier au centre ville
Prendre la métro aérien en centre ville est une manière unique de découvrir Chicago
  • Le lac Michigan : Mer intérieure, un des cinq grands lac d’Amérique du nord, c’est le seul à être entièrement aux Usa. Il donne son charme et son aspect unique à la ville des vents qui se développe sur sa rive.
Le lac Michigan, mer intérieure indissociable de Chicago
  • Wrigley Building : Un des premiers gratte-ciels, immeuble des années 20, un mélange de  style renouveau colonial espagnol et d’architecture Renaissance française
  • L’Art Institute of Chicago : Deuxième plus grand musée d’art des usa, il accueille une des plus importantes collections d’art.
Découvrir la ville de l’eau sur La Chicago River est unique.
  • South Side : Un quartier pauvre de Chicago mais qui un des lieux de naissance du Blues et du Jazz, c’est aussi un autre manière de découvrir l’âme Chicago
  • Chicago River : Prenez un bateau et naviguez sur la rivière Chicago qui serpente entre les gratte-ciels et s’écoule sous de nombreux ponts, une magnifique manière de découvrir la ville au fil de l’eau.
La gargouille version Chicago la Crown Fontain

Découvrir les quartiers de Chicago

Le Loop et le South Loop sont le quartier d’affaires de Chicago. La « boucle » est le centre névralgique, le poumon économique et la vitrine architecturale de la ville des vents. Ici, on vit le jour, dans une énergie de travailleur et d’immeubles de grand standing. Le soir, le Loop est déserté, vide d’animations, de restaurants ou de bars.

Sur State Street, les grands magasins s’alignent avec succès pour des week-end shopping. Dans Michigan Avenue, des édifices comme la Chicago Public Library ou l’Art Institute of Chicago font la fierté culturelle de la ville.

Renommée en 2009 Willis Tower, l’ancienne Sears Tower, la plus haute du monde à son inauguration en 1974 avec 442m (aujourd’hui détrônée par des tours asiatiques, et les lubies de Dubaï avec la tour Burj Khalifa, haute de 828m), impressionne de verre et d’acier, et domine Chicago. Depuis le Skydeck Ledge, au 103e étage dans des cabines en verres, la vue sur la ville est saisissante.

Wrigley Building : Un des premiers grattes-ciel, immeuble des années 20

Le Grant Park et le Millenium Park sont des immenses espaces verts le long du lac Michigan. Parc apprécié des Chicagoans, le Grant Park détient une histoire qui renforce son prestige. C’est là qu’on manifesta contre la guerre du Vietnam dans les années 1960 ; là qu’on célébra la figure locale, Barack Obama, lors de son élection à la présidence en 2008.

L’été, les festivals et les animations sont nombreux ; lors des fins de saisons, on vient acclamer les exploits des Chicago Bulls (basket) ou des White Sox (baseball). L’art et la culture ont également une place essentielle dans le Grant Park et le Millenium Park (qui le prolonge au nord) avec un immense musée, l’Art Institute of Chicago, le Field Museum pour l’histoire naturelle, la scuplture surréaliste Cloud Gate, et la Crown Fountain.

A l’est du Millenium Park, le Jay Pritzker Pavillon est un amphithéâtre en plein air de 11 000 places conçu par l’architecte Frank Gehry, penseur du célèbre musée Guggenheim de Bilbao.

La Magnificent mile, temple du shopping et de la carte bancaire, est le Champs-Élysées de Chicago. L’avenue est bordée de centres commerciaux et de grands magasins, mais aussi de belles trouvailles architecturales comme le Wrigley Building, haut bâtiment épuré de terre cuite blanche. On trouve sur la Magnificent Mile un impressionnant LEGO Store, une boutique Nike sur trois étages et le désormais traditionnel et branché Apple Store.

Le Navy Pier sur le lac Michigan, un centre de divertissement, cinéma Imax, grande roue et jardin botanique.

Les quartiers de River North et de Streeterville sont les places dynamiques de Chicago pour les sorties nocturnes. Les bars, restaurants et boîtes de nuits animent toutes les nuits ces quartiers. Quelques lieux culturels, des campus universitaires et des accès sur la Chicago River ou le lac Michigan, ajoutent à l’effervescence de River North et Streeterville. Navy Pier est une jetée sur le lac, qui constitue un énorme centre de divertissement, avec cinéma Imax, grande roue ou encore jardin botanique.

Plus au nord, la Gold Coast constitue un quartier bourgeois avec ses villas élégantes et ses hôtels de luxe. L’Old Town est le quartier historique de la ville. L’ambiance contraste avec la Gold Coast, par son côté bohême, avec ses comedy clubs (où fut formé notamment Bill Murray) et ses microbrasseries. Le Lincoln Park au nord, le long du lac Michigan, est le plus grand parc de la ville, et possède un zoo et des musées. Plus au nord, Lakeview abrite le Wrigley Field, l’un des plus vieux stades de baseball des ligues majeures, où jouent les Cubs de Chicago. Ambiance garantie.

le Stade de Baseball, le Wrigley Field, quartier général de CUB’s

Au sud du Loop, Hyde Park et le South Side abritent l’intéressant Museum of Science and Industry, l’University of Chicago et le DuSable Museum. Quant à Oak Park, le lieu est mondialement connu pour sa Prairie House (1889) de Frank Lloyd Wright, premier modèle de la maison résidentielle américaine.

Le South Side et le West Side sont les deux quartiers pauvres de la ville des vents, où la communauté noire est très présente. S’il peut s’avérer dangereux de se balader seul en pleine nuit dans ces quartiers, une visite reste malgré tout essentielle pour comprendre l’âme de la ville, la richesse musicale avec le blues et le jazz, le rôle des associations et le dynamisme juvénile et rafraichissant de la culture Afro-Américaine.

Lire la suite : Chicago la perle du lac Michigan 2-2