First Transcontinental Railroad, premier chemin de fer à travers les USA

0
582
locomotive du first transcontinental railroad

Le First Transcontinental Railroad est le nom de la voie ferrée qui reliait Sacramento en Californie à Omaha dans le Nebraska. Une fois achevée en 1869, elle permit de relier la côte Pacifique des États-Unis aux voies ferrés de l’Est du pays, d’où le terme de transcontinental.

Avant le First Transcontinental Railroad

Malgré le nom qui lui est souvent attribué, le « First Transcontinental Railroad » ne fut pas le tout premier chemin de fer qui permettait de traverser le continent américain par les rails : il s’agissait en réalité du chemin de fer du Panama. Celui-ci fut mis en service en 1855 entre Colon et Panama, deux villes de la république panaméenne. Il s’étendait sur quelque 77 km, le Panama étant un pays très étroit.

Cela n’enlève cependant rien à l’exploit que fut la construction du First Transcontinental Railroad et aux incroyables changements que celle-ci provoqua. Avant 1869, traverser les États-Unis d’Est en Ouest n’avait rien d’une balade de santé. Le voyage se faisait la plupart du temps dans ce qu’on appelait un chariot bâché, sorte de carriole tirée par des chevaux, comme on peut par exemple en voir dans la Petite Maison dans la Prairie !

La traversée pouvait alors prendre jusqu’à six mois. Le voyageur était confronté à des paysages aussi hostiles que sublimes, à travers les déserts, les montagnes, les rivières et les forêts qui constituent la richesse des États-Unis. Nombreux étaient ceux qui y laissaient leur vie, en particulier les nourrissons et les personnes âgées. Tomber malade signifiait souvent ne pas aller au bout du voyage.

Une voie ferrée pour unifier le pays

Sur la côte Est du pays, les trains commencèrent à rouler dès les années 1830. Les voies ferrées furent peu à peu étendues vers le sud puis en direction du Midwest. Lorsque la Californie devint le 31ème État américain en 1850, le besoin de relier les deux côtes se fit de plus en plus pressant, d’autant que le phénomène de la ruée vers l’or faisait se déplacer des milliers de personnes vers l’Ouest.

Pour mettre fin au désaccord qui régnait au sein du gouvernement sur la meilleure route à emprunter, l’ingénieur Theodore Judah proposa alors de créer la voie ferrée le long du 41ème parallèle, à travers les États du Nebraska, du Wyoming, de l’Utah, du Nevada et de la Californie.

first transcontinental railroad

Tout d’abord jugée grotesque à cause des obstacles topographies évidents, en particulier le massif de la Sierra Nevada et ses falaises granitiques, l’idée fut finalement acceptée et promulguée par le président Abraham Lincoln en juillet 1862.

Un projet pharamineux

La construction du First Transcontinental Railroad fut confiée à deux compagnie ferroviaires américaines, la Central Pacific et la Union Pacific, la première en charge du tronçon depuis Sacramento et la seconde depuis Omaha. Elle débuta en 1863 grâce à quatre investisseurs californiens surnommés « The Big Four » : Collis Huntington, Mark Hopkins, Charles Crocker et Leland Stanford.

Les mineurs Américains et Européens débarqués en Californie pour y trouver de l’or furent embauchés pour construire les rails, de même que les milliers de Chinois fuyant leur pays en proie à la famine l’année suivante. Au total, 20 000 ouvriers contribuèrent à la construction des 3 000 km de voies ferrées constituant le First Transcontinental Railroad.

Les conséquences du First Transcontinental Railroad

Malgré les difficultés physiques, les décès des ouvriers à cause des conditions climatiques difficiles et l’opposition des Amérindiens des Grandes Plaines, qui virent d’un mauvais œil l’arrivée du « cheval de fer » sur leurs terres, le projet fut finalement achevé après six années de construction.

ouverture du first transcontinental railroad
Célébration lors de l’ouverture de la voie ferrée

La mise en service de la voie ferrée accéléra le peuplement de la côte Ouest, malgré le déclin de la ruée vers l’or dès 1855. Le First Transcontinental Railroad permit de traverser les États-Unis d’Est en Ouest en seulement une semaine, un véritable record pour l’époque. C’est en grande partie grâce à cette voie ferrée devenue légendaire que la Californie devint si prospère, et que le pays tout entier put bénéficier de cette envolée économique.

Le First Transcontinental Railroad aujourd’hui

Certaines portions du First Transcontinental Railroad sont toujours en service de nos jours. Les rails ne sont évidemment pas d’époque et ont été remplacés depuis leur construction initiale, mais des trains y passent encore bel et bien.

Pour faire un saut dans le passé, vous pouvez emprunter un train de la compagnie ferroviaire nationale Amtrak entre Emeryville en Californie jusque dans le Nevada. Ce trajet mythique, historiquement créé pour le First Transcontinental Railroad, fait désormais partie du California Zephyr d’Amtrak qui va jusqu’à Chicago.