Grand Canyon Skywalk : le spectaculaire pont de verre

0
47
Grand Canyon Skywalk
Copyright : grandcanyonwest.com

Le Grand Canyon Skywalk, une plateforme de verre comme suspendue dans les airs, offrant une vue imprenable sur l’une des sept merveilles du monde. Situé sur la rive ouest du Grand Canyon, à Eagle Point dans la réserve des indiens Hualapai, il est l’une des attractions les plus populaires du Colorado et offre une expérience unique. Véritable chef d’œuvre d’ingénierie, il est aussi un sujet de controverses, tant au niveau des visiteurs que de la tribu des Hualapai. Zoom sur cette passerelle hors du commun….

La création du Grand Canyon Skywalk

La construction du Grand Canyon Skywalk débute en mars 2004. Pour mener à bien ce projet et obtenir les fonds nécessaires, la tribu des Hualapai s’est associée à un entrepreneur de Las Vegas, David Jin. C’est la société française Saint-Gobain qui est chargée de la construction du pont. Après de nombreux tests de résistance effectués pour s’assurer de la fiabilité et de la résistance de la structure, celle-ci est placée au dessus du vide.

Près de 4 ans et plus de 30 millions de dollars plus tard, le Grand Canyon Skywalk ouvre enfin ses portes au public, soit le 28 mars 2007, à Eagle Point.

Une prouesse architecturale

Le Grand Canyon Skywalk est une passerelle horizontale en forme de fer à cheval, dont le plancher et les parois en verre permettent d’admirer les somptueux paysages alentours. La structure se tient à 1 219 m au dessus du Grand Canyon et du fleuve Colorado, elle s’étend sur 21 m à partir du bord de la falaise. Si vous souffrez de vertige, mieux vaut vous abstenir !

La plateforme n’a donc pas de support direct et semble flotter dans les airs. En fait, c’est le bâtiment principal, dont les fondations profondément fixées dans la roche, qui agit comme un contrepoids et permet au pont de tenir parfaitement sans basculer dans le vide.

Le pont est composé de 46 plaques de glace assurant à la fois une sécurité maximum et une visibilité optimale. Il est capable de supporter plus de 74 tonnes, de résister à des vents de 160 km/h et à des tremblements de terre de magnitude 8.

Grand Canyon Skywalk
Copyright : l a b e t e

La teinte ocre-orange du bâtiment quant à elle, se fond parfaitement dans le décor du Grand Canyon.

Bénéfices et controverses

Les bénéfices sont partagés entre David Jin et les Hualapai afin de booster l’économie de cette communauté. Cependant, les avis sont assez partagés du côté de certains membres de la tribu ainsi que des écologistes qui considèrent le pont comme une menace pour le lieu sacré que constitue cette région, ainsi que pour son environnement naturel.

Informations pratiques

Coût

Attention, sachez qu’il n’est pas possible d’acheter uniquement un ticket pour le Grand Canyon Skywalk. Vous devrez obligatoirement prendre un package au préalable.

Vous pouvez en choisir un qui comprend le Skywalk parmi d’autres activités, ou rajouter le Skywalk dans un package classique. Par exemple : 21,65$ (Skywalk) + 49,92$ (Hualapai Legacy entry package).

Accès

L’accès au Skywalk se fait depuis Peach Springs, dans la partie ouest du parc du Grand Canyon. Comptez environ 2h de route depuis Vegas ou environ 4h30 depuis Phoenix. Vous devrez laisser votre véhicule à l’entrée de la réserve Hualapai (parking payant) et prendre ensuite une navette qui vous emmènera au Skywalk et sur d’autres sites en fonction de votre package.

Vous trouverez sur le site du Skywalk les indications de routes selon l’endroit d’où vous venez.

Plusieurs compagnies proposent des départs depuis Las Vegas, notamment des tours en hélicoptère ou en avion avec le Skywalk compris.

Grand Canyon Skywalk
Copyright : grandcanyonwest.com

Bon à savoir

  • Les appareils photos et téléphone sont interdits sur la passerelle, des casiers fermés sont mis à disposition des visiteurs. Il est en revanche possible de se faire tirer le portrait sur la plateforme par des photographes professionnels, cependant les tarifs sont relativement élevés (environ 17$ la photo).
  • Les visiteurs doivent porter des sur-chaussures qui leur seront fournies au préalable, afin de ne pas glisser ni rayer le sol en verre du Skywalk.
  • L’accès à la plateforme est volontairement limité à 120 personnes afin de garantir le passage, la sécurité et une visibilité optimale.
  • D’autres aménagements autour du Skywalk sont prévus par la suite, notamment un musée, une boutique de souvenirs ou encore une salle de projection.

Alors, attrape-touriste ou immanquable du Grand Canyon ?

Les avis sont partagés mais penchent majoritairement pour l’attrape-touristes. En effet, beaucoup de visiteurs se plaignent des prix bien trop élevés par rapport à l’attraction elle-même, de l’obligation de prendre des packages et du tarif exorbitants des photos prises sur la passerelle, sans oublier que le temps est limité sur celle-ci.

Pour résumer, oui la vue est époustouflante et le concept de passerelle vitrée très apprécié mais beaucoup disent avoir finalement préféré admirer le canyon depuis ses bords. À vous de vous faire votre opinion !