Située au large de Fort Myer en Floride, Sanibel Island est un lieu à part, un croissant de sable et de nature où il fait bon s’exiler pour prendre le temps, respirer, apprécier. Entre ses plages, ses nuées de coquillages, ses sublimes couchers de soleil et sa réserve faunique, cette île laisse offre autant un équilibre parfait entre détente et activités.

Un peu d’histoire

Les premiers habitants connus de la région furent les Casulas, une tribu indienne qui s’y installa il y a environ 2 500 ans.

En 1513, l’explorateur explorateur Juan Ponce de Leon découvrit Sanibel qu’il baptisa ainsi, ou plutôt « Santa Isybella », en l’honneur de la Reine Isabelle. Pendant des années, lui et ses hommes luttèrent contre les Calusas mais ne réussirent pas à s’y établir. Ils introduisirent cependant de graves maladies, si bien que le peuple Calusa avait quasiment disparu à la fin des années 1700.

On raconte que l’île fut, pendant longtemps, un refuge pour de nombreux et terribles pirates, notamment le célèbre Jose Gaspar.

En 1763, l’île passa de l’Espagne à la Grande-Bretagne.

Un premier établissement moderne fut créé en 1832 par la Florida Peninsular Land Company qui promut l’île en la présentant comme le futur « jardin de la Floride ». Quelques pionniers commencèrent à s’installer mais la colonie finit par être abandonnée en 1849.

Sanibel Island
Copyright : sadina raul

En 1862, le Homestead Act encouragea le repeuplement de l’île et la construction du phare de l’île fut achevée en 1884.

Au début des années 1900, Sanibel devint une destination de vacances particulièrement prisée par les riches familles américaines.

En 1928, un service de ferry fut mis en place pour aller et venir du continent.

Suite à une longue période d’inactivité due à la période de dépression ainsi qu’à la Seconde Guerre mondiale, Sanibel reprit enfin son dynamisme à la fin des années 40 avec une hausse notable des visiteurs. De nouveaux établissements ouvrirent leurs portes.

En 1945, grâce à l’initiative de J.N. « Ding » Darling, le Sanibel National Wildlife Refuge fut créé et signé par le Président Truman.

En mai 1963, un pont fut construit afin de relier Sanibel au continent, entraînant une augmentation de la fréquentation de l’île et poussant ses habitants à mettre en œuvre des précautions visant à limiter le développement immobilier et protéger ses beautés naturelles.

Les incontournables de Sanibel island

Plage et chasse aux coquillages

Les superbes plages de l’île font bien évidemment partie des attractions majeures. Pour leur beauté, pour la baignade ou le surf, certaines sont fréquentées, d’autres plus isolées. Une autre activité est aussi très prisée ici : la chasse aux coquillages. À Sanibel, c’est une activité prise très au sérieux et l’endroit jouit d’ailleurs d’une renommée certaine dans le domaine des belles coquilles. Elle est d’ailleurs surnommée la « capitale mondiale des coquillages ». En effet, son orientation unique lui permet de ramasser sur ses bords des spécimens aussi nombreux que variés.

Sanibel Island
Copyright : Jeremy T. Hetzel

Sanibel National Wildlife Refuge

Cet endroit exceptionnel fait partie des réserves fauniques les plus fréquentées des États-Unis. Il abrite plusieurs centaines d’animaux variés, avec notamment des espèces en voie de disparition ainsi que de nombreux oiseaux. Le Sanibel National Wildlife Refuge peut s’explorer à pied, à vélo, en kayak, en paddle ou en petit bateau dans certaines zones. Renseignez-vous au préalable.

Partir à la découverte du site

Captiva Island

Petite sœur de Sanibel Island, Captiva offre elle aussi de beaux rivages, de petites boutiques, des galeries d’art intéressantes, ainsi que diverses activités de plein air et nautiques. Dans la globalité, elle est plus calme que Sanibel. Il est agréable d’y passer toute une journée, d’y admirer le coucher de soleil et de dîner dans un de ses délicieux restaurants.

Les deux îles sont reliées par la Sanibel-Captiva Road ou « San-Cap ».

Naviguer sur le Great Calusa Blueway

Ce circuit navigable pour les canoë-kayaks, passe par trois rivières et leurs affluents, à travers Estero Bay et le détroit de Pine Island, autour de nombreuses îles côtières dont Sanibel Island. Il offre de nombreuses voies navigables et permet ainsi aux débutants comme aux confirmés d’y trouver leur bonheur.

Copyright : Diana Robinson

Les fans d’activités nautiques pourront aussi explorer les petites îles autour de Sanibel.

Visiter le Bailey-Matthews Shell Museum

Pour les amoureux des coquillages qui n’auraient pas eu leur dose sur les pages de Sanibel, direction le Bailey-Matthews Shell Museum, un petit musée étonnant. Vous y trouverez quelques expositions singulières et en apprendre plus sur les fonds marins ainsi que sur les spécimens trouvés sur les rivages de l’île.

Sanibel Lighthouse

Il est l’un des premiers phares de la côte du Golfe de Floride. Ce monument emblématique situé à l’extrémité est de l’île n’est pas dans le meilleur état, mais vaut tout de même le coup d’œil et est inscrit au registre national des lieux historiques.

Arpenter Sanibel en vélo

Sanibel Island comprend de nombreuses pistes cyclables pavées qui vous permettront d’allier sport, plaisir et découverte. C’est aussi un bon moyen de dénicher des endroits secrets. Vous trouverez des boutiques de location de vélos sur place.

Shopping et restaurants sur Periwinkle Way

Periwinkle Way est en quelque sorte la rue principale de l’île. Vous y trouverez de nombreux restaurants, des hôtels, des magasins ainsi que de belles galeries.

Admirer le coucher de soleil

Il faut dire qu’ils sont absolument superbes en ces lieux et que nombreux sont les visiteurs (et les locaux) qui se pressent sur la plage environ une demi-heure avant le coucher de soleil pour profiter de ces quelques instants dorés, privilégiés.

Sanibel Island
Copyright : barth bailey (unsplash)

Où dormir ?

Vous trouverez choix assez vaste d’hébergements différents, cependant sachez que les prix restent assez élevés dans la globalité. Pensez à réserver à l’avance et surveillez les éventuelles promotions.

Retrouvez toutes nos suggestions en fin d’article.

Conseils et astuces

  • Pour vous rendre à la plage, laissez votre voiture de côté et optez plutôt pour la marche ou le vélo. Plus écologique, cela vous permettra aussi d’éviter de payer le parking.
  • Pour une meilleure chasse aux coquillages, rendez-vous sur la plage une heure avant et une heure après la marée basse ou juste après qu’il ait plu. N’oubliez pas vos sandales ou tongs afin de ne pas vous blesser en marchant sur les coquilles brisées.
  • Concernant la réserve faunique, vous aurez plus de chances d’apercevoir des animaux entre novembre et avril.

Coin pratique

Accès

En voiture : c’est un pont unique, le Sanibel Causeway, qui relie Sanibel Island au continent.

Depuis le Southwest Florida Airport situé à Fort Myers, le trajet est rapide et prend moins d’une demi heure via McGregor Blvd.

Temps de visite

Si vous n’êtes pas loin, vous pouvez tout à fait décider de vous rendre à Sanibel uniquement pour la journée. D’autant plus que les hébergements sont assez chers. Cependant, pour bien découvrir l’île, vous détendre et profiter de ses activités, comptez deux à trois jours.

Horaires et tarifs

Le Sanibel Causeway est ouvert 24/24, tous les jours et toute l’année.

Il faudra payer un péage de 6$ par véhicule pour l’emprunter (uniquement à l’aller). Il est gratuit pour les vélos.

Quand visiter ?

La meilleure période se situe entre les mois de décembre et avril, mais c’est aussi la haute saison. Pour éviter les foules, il faudra privilégier novembre, décembre ou début mai.

Turner Beach, Captiva – Copyright : Diana Robinson

Liens utiles

À faire à proximité de Sanibel Island

Sur la route d’aller ou de retour, ne manquez pas le parc national des Everglades, la vibrante ville de Miami et les attractions d’Orlando. Si vous avez le temps, l’archipel des Keys offre aussi une somptueuse ballade d’îles en îles.

 

Nos conseils d’hébergement du petit prix au coup de cœur

Un hôtel avec un excellent rapport qualité prix

Island Inn

Ce beau complexe hôtelier couvrant plusieurs hectares bénéficie de sa propre plage privée en plus d’une piscine et d’équipements mis à disposition gratuitement (vélos et kayaks). Les chambres sont grandes et jouissent d’une superbe vue sur le golf ou l’océan. Le petit déjeuner est inclut. En savoir plus

Notre coup de cœur

Tarpon Tale Inn

Non loin du phare de Sanibel se trouve cet établissement composé de bungalows parfaitement équipés avec salle de bain privative, certains disposant même d’un coin salon et d’une kitchenette. Entre les tables à l’ombre de parasols, les hamacs et la végétation, cet endroit paisible est un véritable petit havre de paix. Il dispose aussi d’une plage privée, d’un restaurant, et offre la possibilité aux visiteurs d’emprunter des vélos. En savoir plus

Notre choix d’hébergement petit prix

Seaside Inn

Cet établissement possède des bungalows de différentes tailles, climatisés, avec frigo, micro-ondes et machine à café. Outre la plage, vous pourrez profiter sur place d’une piscine, de kayak, vélos et paddles. Le personnel du Seaside Inn est très accueillant et vous servira un petit déjeuner chaque matin. En savoir plus