Kit de survie pour manger au restaurant aux États-Unis

0
37
restaurant

Vous souhaitez prendre un repas dans un restaurant aux États-Unis mais les coutumes américaines et la barrière de la langue vous effraient ? Voici quelques conseils qui vous permettront de vous tirer brillamment de toutes les situations gastronomiques.

L’heure du repas aux États-Unis

Selon l’heure à laquelle vous vous rendez dans un restaurant aux États-Unis, le serveur vous apportera un menu différent.

 

  • Le breakfast menu, qui correspond au petit-déjeuner, est un menu abondant et varié, comportant davantage de plats salés que sucrés.
  • Le lunch menu est généralement servi de 11 heures à 15 heures, la carte est souvent réduite et moins chère que le soir.
  • Le dinner menu est, quant à lui, servi à partir de 17 heures, les plats de la carte sont plus élaborés et les prix souvent plus élevés que le midi.
  • Le brunch menu, né de la contraction de breakfast et de lunch, est servi le dimanche, et parfois le samedi, de 10 heures à 16 heures, la carte est un bon compromis entre plats salés et mets sucrés.

S’installer au restaurant

Vous venez de pousser la porte d’un restaurant américain et sans attendre un serveur s’approche de vous afin de vous demander de choisir entre booth ou table. Comprenez banquette confortable et bien molletonnée ou chaise traditionnelle autour de la table. Certains établissements disposent également de tables hautes équipées de tabourets, dans ce cas le serveur ajoutera high top à la liste des choix.

Déchiffrer le menu

menu restaurant

Une fois installé, il est temps de vous plonger dans le menu. Aux États-Unis, les restaurants disposent d’une carte très variée comportant un choix important de plats.

 

  • Les appetizers qui correspondent aux entrées sont, la plupart du temps, destinés à être partagés entre les convives. Même s’il ne s’agit que d’entrées, les portions peuvent parfois être gargantuesques, comme bien souvent aux États-Unis.
  • Les plats principaux sont, quant à eux, intitulés entrées, attention donc à ne pas les confondre avec les traditionnelles entrées des restaurants français, au risque de vous retrouver avec une entrecôte de boeuf ou un poisson grillé en guise d’entrée. Pour agrémenter votre plat principal, le serveur vous demandera de choisir un side, un accompagnement, dans une liste proposant généralement différents légumes et des frites, les célèbres French fries.
  • Les desserts, sont, de leur côté, plus simples à identifier sur la carte puisqu’ils s’intitulent également desserts en anglais. Vous trouverez donc sans peine les traditionnels cheese-cakes et cupcakes.
  • Les restaurants proposent parfois des spécialités du jour et votre serveur vous encouragera ainsi à opter pour l’un de ces today’s specials. Soyez vigilant puisque contrairement aux plats du jour servis dans les restaurants français, les today’s specials sont bien souvent plus onéreux que les autres plats de la carte, et leur prix n’est pas souvent clairement indiqué.

Les boissons

Dès votre arrivée dans un restaurant américain, le serveur vous apportera automatiquement un grand verre d’eau avec une paille, et pour les plus chanceux, il contiendra également une tranche de citron. Ne soyez pas surpris, votre verre aura davantage de glaçons que d’eau. Si vous souhaitez de l’eau à température ambiante, demandez alors « water without ice, please« . À ne pas confondre avec « water without glass, please » qui, dans ce cas, signifie que vous ne souhaitez pas de verre pour votre eau.

eau restaurant

Si vous désirez boire autre chose que de l’eau, les menus disposent par ailleurs d’une liste de soft drinks, comprenez soda, limonade, café ou encore thé glacé. Sachez aussi que beaucoup de restaurateurs pratiquent ce qu’ils appellent le free refill pour les soft drinks, ce qui signifie que vous pouvez en boire autant que vous le souhaitez puisqu’une fois vide, votre verre sera à nouveau rempli gratuitement.

Pour les amateurs d’alcool, que ce soit pour un cocktail, une bière ou même du vin, il faudra la plupart du temps demander à votre serveur le drinks menu, soit la liste des boissons alcoolisées. Concernant les bières, sachez que les draft beers signifient les bières à la pression et que les bottled beers désignent les bières en bouteille.

La cuisson de la viande

Si vous désirez déguster un burger ou tout simplement une pièce de viande comme le sirloin (faux-filet), le ribeye (entrecôte) ou encore le New York Strip (rumsteak), votre serveur vous demandera « How would you like it cooked ? ». Pour ne pas vous retrouver avec un steak trop grillé si vous l’espériez saignant, voici les termes de cuisson à maîtriser.

 

  • Rare : bleu
  • Medium rare : saignant
  • Medium : à point
  • Medium well : cuit
  • Well done : bien cuit

Les sauces pour la salade

Si vous optez plutôt pour une salade, vous devrez alors choisir le dressing, soit la sauce qui l’accompagnera en sachant qu’elle est généralement épaisse et crémeuse.

 

  • Ranch : à base de mayonnaise, de crème fraîche, d’ail et de jus de citron.
  • Caesar : à base de parmesan, d’huile d’olive et de pâte d’anchois.
  • Bleu Cheese : à base de crème fraîche et de fromage à pâte persillée.
  • Thousand Island : à base de mayonnaise légèrement relevée et de tomates.
  • Balsamic Vinaigrette : à base de vinaigre balsamique.
  • Honey Mustard : à base de moutarde au miel.

La cuisson des oeufs

oeufs

Si vous souhaitez prendre un breakfast ou un brunch, la carte fera alors une place de choix aux plats comportant saucisses, bacon, jambon grillé, toasts beurrés, pommes de terre sautées ou encore hash browns, une sorte de galettes de pommes de terre, sans oublier les oeufs qui se déclinent sous toutes leurs formes.

 

  • Sunny side up : oeuf sur le plat
  • Over easy : oeuf mollet
  • Scrambled : oeuf brouillé
  • Poached : oeuf poché
  • Hard boiled : oeuf dur
  • Soft boiled : oeuf à la coque

Le serveur

Vous le remarquerez, le serveur dans un restaurant aux États-Unis se montre généralement très amical. Il va commencer par se présenter, vous pourrez ainsi l’appeler par son prénom sans aucun problème, et il sera disponible pour répondre au moindre de vos désirs. Sachez aussi que le serveur revient très souvent à votre table pour s’assurer que tout se passe bien et que vous n’avez besoin de rien. Attendez-vous à le voir revenir toutes les cinq minutes. Il n’est pas rare d’ailleurs qu’il vous demande si votre plat est à votre goût avant même que vous aillez eu le temps d’en prendre une première bouchée.

L’addition 

Aux États-Unis, les prix affichés dans n’importe quel commerce sont hors-taxes. Les restaurants n’échappent pas à la règle. Ainsi, selon la ville où vous vous trouvez, vous devrez ajouter de 6 à 12% au tarif indiqué pour votre plat afin d’en connaître le prix final.

Le pourboire

Aux États-Unis, le tip, le pourboire, est une partie significative des revenus du serveur. C’est également pour cela qu’il essayera d’être le plus aimable avec vous. Sachez qu’il est recommandé de laisser au serveur entre 15 et 20% de votre note finale. Il est considéré comme impoli de ne rien donner, à moins que le service soit extrêmement mauvais. Attention, dans certains restaurants le pourboire est directement inclus dans votre note finale, vous n’aurez ainsi rien à ajouter. Il est indiqué sur l’addition sous le nom de gratuity.

Le doggy bag

Vous l’aurez compris, les portions servies dans les restaurants aux États-Unis sont plutôt généreuses et il est parfois difficile de terminer son assiette. Sachez que vous avez parfaitement le droit de demander à emporter les restes de votre repas sans que personne ne vous regarde avec jugement. Généralement, le serveur vous le propose par lui-même au moment où il débarrasse votre table. Il se charge ainsi de remplir une boîte, le fameux doggy bag, que vous emporterez avec vous pour un prochain repas.

JeParsAuxUsa recommandeAgence Usa Back Roads