Badlands National Park, un nom qui sonne comme une malédiction. Pourtant, cet espace du sud-ouest du South Dakota est un endroit à la beauté farouche et indomptée qui attire des visiteurs du monde entier. Entre ses vastes praires mixtes, ses remarquables reliefs géologiques et ses nombreux fossiles, il fut qualifié par l’architecte Frank Lloyd Wright de « monde surnaturel infini, plus spirituel que la Terre, mais créé à partir de celle-ci ».

Un peu d’histoire

Le Badlands National Park regorge de légendes, d’histoires d’indiens, de soldats, de guerres et de chercheurs d’or. Le nom « Badlands » fut d’abord donné par les indiens Lakota qui appelaient cet endroit « mako sica » qui signifie « mauvaise terre », en raison des températures extrêmes, du manque d’eau et des paysages accidentés.

Le parc doit son aspect bien spécifique à l’action de l’érosion et du temps sur la roche sédimentaire.

Un terrain de lutte entre blancs et Indiens

Pendant plus de 11 000 ans, différentes tribus nomades ont chassé des gros gibiers dans la région. Plus tard, il y a 150 ans de ça, elles furent repoussées vers le nord par les Sioux.

Lorsque les premiers colons investirent le Dakota du Sud, au 19ème siècle, le gouvernement américain annexa aux Amérindiens une majeure partie de leur territoire et les installa dans des réserves.

En 1890, de nombreux Sioux devinrent des disciples du prophète indien Wovoca. Celui-ci les invita à effectuer la fameuse « Danse des esprits » (Ghost Dance) et à porter des « ghost shirts » censées les rendre insensibles aux balles. Cette lutte atteint son apogée à la fin de 1890, quand un groupe sioux dirigé par le chef Big Foot affronta des militaires américains. Cet événement, connu sous le nom de massacre de Wounded Knee, marqua le dernier affrontement majeur entre les Amérindiens et l’armée américaine jusqu’aux actions pour la libération des Indiens en 1970.

Badlands National Park

L’intérêt paléontologique de la région

Vers la moitié du 19ème siècle, suite à la publication d’un article du Dr. Prout à propos d’une mâchoire fossilisée trouvée dans la région des Badlands, celle-ci devint un terrain très prisé pour la recherche de fossiles. De nombreuses nouvelles espèces furent découvertes.

Aujourd’hui, c’est une zone mondialement connue pour sa richesse en fossiles, avec notamment des os de mammifères datant de l’ère oligocène.

Naissance d’un parc national

Le Badlands National Park fut d’abord décrété monument national en 1939 par le président Franklin Roosevelt, suite aux efforts acharnés du sénateur Peter Norbeck et du fermier Ben Millard pour préserver la région. Elle devint un parc national en 1978.

Les incontournables de Badlands National Park

Badlands Loop Road

Cette route scénique d’environ 45 km traverse le nord du parc et offre un très bel aperçu de ses paysages. Elle comprend de nombreux points de vue particulièrement majestueux, dont Pinnacles Overlook, et donne accès à divers sentiers de randonnée.

Badlands Wall

Les formations géologiques du parc sont pour beaucoup dans l’attrait que celui-ci exerce sur les visiteurs. Étranges, mystiques et majestueuses, ce que l’on appelle le « mur des Badlands » consiste en une série de falaises escarpées et fortement érodées s’étendant sur plusieurs kilomètres. On peut notamment y admirer les différentes couches de roches sédimentaires millénaires, exposées à l’érosion.

Badlands National Park
Badlands Wall – Copyright : PROWayne Hsieh

Fossil Exhibit Trail

Ce sentier très populaire, jalonné de panneaux explicatifs, permet d’observer des répliques de fossiles ainsi que des expositions portant sur les animaux vivant jadis dans la région.

De mai à septembre, un Fossil Talk est organisé par les rangers du parc pour en apprendre plus sur le sujet.

Partir à la découverte du site

Le parc comprend deux parties : North Unit, où se trouvent le siège du parc et la Badlands Loop Road. Stronghold Unit, plus reculée et sauvage, située dans la réserve indienne de Pine Ridge des Sioux Oglala. Elle comprend également Palmer Creek Unit. Il est plus compliqué de s’y rendre en raison de l’état des routes et une demande de permis est requise.

Le Badlands National Park compte deux centres des visiteurs : Ben Reifel Visitor Center (North Unit) et White River Visitor Center (Stronghold Unit).

Randonnées

Le Badlands National Park offre à ses visiteurs un grand nombre de sentiers variés, sillonnant prairies et reliefs rocheux colorés. Parmi les plus faciles, le Door Trail, le Window Trail et le Notch Trail. Ceux qui recherchent le défi pourront opter pour des randonnées plus sportives telles que la Medicine Root Loop ou encore le Saddle Pass Trail.

Animaux

Les prairies du parc abritent de nombreux animaux que vous pourrez plus ou moins facilement observer. Différentes espèces de mammifères parmi lesquels le bison, le chien de prairie, le mouflon d’Amérique, le coyote, le furet à pieds noirs (en voie de disparition), mais aussi des reptiles, des insectes et des centaines d’oiseaux.

Badlands National Park
Chien de prairie – Copyright : PROJohn Carrel

Observer les étoiles

Le ciel sombre de la région est idéal pour observer les astres et la Voie Lactée. D’ailleurs, chaque année en été, est organisé le Badlands Astronomy Festival. De plus à l’amphithéâtre du Cedar Pass Campground, des télescopes sont disponibles pour les visiteurs. Ils peuvent également profiter du regard affuté des rangers qui leur indiqueront les différentes constellations, étoiles et planètes.

Où dormir ?

Pour les budgets larges, il y a le Cedar Pass Lodge et le Badlands Resort & Ranch. Pour des tarifs plus abordables, regardez du côté du Hitching Post et du Best Western Plains Motel.

Il existe deux campings dans le parc : le Cedar Pass Campground et le Sage Creek Campground.

Enfin, vous trouverez aussi des établissements où passer la nuit dans les villes les plus proches (Wall et Rapid City).

Conseils et astuces

  • Durant l’été, de nombreux programmes guidés par des rangers sont proposés aux visiteurs sur divers sujets, ainsi que des conférences, des programmes audiovisuels et des activités pour les plus jeunes.
  • Pour admirer le coucher du soleil, les meilleurs endroits sont le Pinnacles Overlook, le Conata Basin, la Bigfoot Pass Picnic Area et la Norbeck Pass Area.

Coin pratique

Accès

En voiture

  • Section nord du parc

L’Interstate 90 (I-90) est situé directement au nord du parc et permet d’accéder à l’autoroute 240 qui traverse le nord du parc (Badlands Loop Road).

Pour la Northeast Entrance, prendre l’I-90 puis la sortie 131. Pour Pinnacles Entrance, prendre l’I-90 puis la sortie 110.

Vous pouvez aussi prendre la State Highway 44, une route pittoresque qui coupe la route 377 au niveau de la ville d’Interior. En suivant cette route 377, vous arriverez sur Interior Entrance.

  • Section sud du parc

Sur la State Highway 44, descendez jusqu’à la ville de Scenic puis prenez la route 27 jusqu’au White River Visitor Center.

En avion : l’aéroport régional de Rapid City est situé à une centaine de kilomètre de l’entrée nord du parc.

Vous trouverez des tours organisés pour le Badlands National Park depuis Rapid City.

Badlands National Park
Copyright : dconvertini

Temps de visite

Pour profiter pleinement du parc et l’explorer comme il se doit, deux bons jours sont recommandés avec nuit sur place pour observer le ciel.

Si vous souhaitez simplement faire le secteur Nord avec la Badlands Loop Road et ses points de vue, une demi-journée devrait suffire.

Horaires et tarifs

Le parc est ouvert tous les jours, tout au long de l’année. Il arrive cependant que la Badlands Loop Road soit fermée si les conditions hivernales sont particulièrement mauvaises.

  • Comptez 20$ par véhicule (entrée valable 7 jours).
  • Comptez 10$ par personne à pied ou à vélo.
  • Le Badlands National Park Annual Pass coûte 40$.

Quand visiter ?

Ici les étés sont chauds et secs, les hivers froids avec de la neige.

Les mois les plus prisés sont bien évidemment juillet et août. Pour éviter les foules, préférez les mois de avril, mai, juin, septembre et octobre.

Liens utiles

À faire à proximité

A moins de deux heures de route, vous pourrez visiter le Mount Rushmore, admirer les bisons au Custer State Park et les paysages de Black Hills National Forest.