Réaliser un rêve en louant une voiture de luxe aux États-Unis

0
181
voiture de luxe

Qui n’a jamais rêvé de se mettre au volant d’un splendide coupé cabriolet Ferrari ou d’une décapotable Lamborghini ? Aux États-Unis, pas besoin d’être pilote professionnel ou milliardaire pour s’offrir le luxe de conduire de tels bolides. Leur location durant plusieurs heures ou quelques jours permet de combler les attentes des plus passionnés. Les mains vissées au volant d’une voiture de luxe, les rétroviseurs ajustés et les chevaux sous le capot, l’aventure peut commencer.

Les marques les plus prestigieuses

Les goûts et les couleurs ne se discutent pas, c’est bien connu. Cependant, Rolls-Royce s’avère être la marque de voiture de luxe par excellence aux États-Unis. Bentley et Lamborghini, connues pour leurs voitures de sport, ainsi que Ferrari, célèbre enseigne au cheval cabré, font également partie des marques les plus convoitées. Maserati, Bugatti, Aston Martin ou encore Pagani ne sont pas en reste sur le territoire américain. La plupart des modèles de ces différentes marques sont disponibles à la location dans de nombreux États américains, notamment en Californie, en Floride ou encore à New York.

Combien coûte la location d’une voiture de luxe ?

Le prix fluctue selon le modèle du véhicule, sa valeur et la durée de la location. En moyenne, le prix journalier de location d’une voiture de luxe équivaut à 1% de sa valeur actuelle. Ainsi, pour un modèle de Ferrari estimé à 200.000 dollars, il faut compter environ 2.000 dollars par jour de location. Cependant, les tarifs des agences de location s’affichent bien souvent en fonction de la demande, comme le font les compagnies aériennes notamment.

voiture de luxeÀ titre d’exemple, chez des agences spécialisées dans la location de voitures de luxe comme Gotham Dream Cars, Diamond Exotic Rentals et Beverly Hills Rent-A-Car, le prix de la location d’une Bentley Continental GT est affiché en moyenne à 1.500 dollars par jour. Si vous optez pour une Lamborghini Aventador ou une Rolls-Royce Phantom, il faut débourser plus de 2.500 dollars pour une journée de location. Les modèles de la marque Porsche sont, quant à eux, plus accessibles : comptez 400 dollars environ par jour de location pour un Cayenne et 200 dollars supplémentaires pour une 911 Carrera.

Certaines sociétés américaines comme Dream Exotics offrent la possibilité de louer ces voitures de luxe juste pour quelques heures, permettant ainsi de faire baisser la note. Comptez en moyenne 800 dollars les 4 heures passées au volant d’une Rolls-Royce Phantom et 400 dollars pour la même durée à bord d’une Bentley Continental GT.

Si la facture vous semble encore trop onéreuse, tournez-vous vers les compagnies de locations de véhicules traditionnelles comme Alamo, Avis, Hertz, Enterprise ou encore Budget qui proposent des modèles de voitures de sport plus abordables. Comptez en moyenne une centaine de dollars la journée de location pour une Ford Mustang ou une Chevrolet Camaro. 

Comme la location de voitures représente un secteur d’activité très important et surtout extrêmement concurrentiel aux États-Unis, faites aussi appel à des courtiers comme RentalCars, AutoEscape ou encore BSP Auto qui peuvent avoir des tarifs négociés en raison de leurs volumes de ventes. Il est par ailleurs conseillé d’effectuer la réservation directement par Internet, plutôt que de le faire une fois sur place afin de profiter des meilleurs tarifs. 

voiture de luxe

Comment louer une voiture de luxe ?

En règle générale, afin de louer une voiture de luxe aux États-Unis, la plupart des agences de location exigent que le conducteur soit âgé d’au moins 25 ans. Certains modèles sont accessibles à partir de 21 ans, cependant, il faudra s’acquitter d’une surtaxe « jeune conducteur » qui fait rapidement grimper la facture.

Le conducteur doit par ailleurs être titulaire d’un permis de conduire valide, bien évidement, ainsi que d’un passeport. Le permis international n’est pas obligatoire mais il peut s’avérer utile car il aura plus de poids aux yeux des forces de l’ordre américaines, surtout si le permis de conduire est rédigé dans une autre langue que l’anglais.

À noter enfin que la plupart des agences de location demande le dépôt d’une caution qui varie de 2.000 à 8.000 dollars, en fonction du véhicule choisi.

Pour ne prendre aucun risque

Ne conduisez jamais sans assurance, au risque de vous retrouver ruiné en cas d’accident. Bien souvent, les assurances ne sont pas incluses dans le tarif journalier de base. Chaque conducteur devra alors choisir « à la carte » les options auxquelles il souhaite souscrire :

  • La Collision Damage Waiver (CDW) est une assurance collision sans franchise.
  • La Loss Damage Waiver (LDW) est une assurance collision avec franchise.
  • La Supplemental Liability Insurance (SLI) est une assurance responsabilité civile complémentaire couvrant les dégâts causés aux tiers. 
  • La Personal Accident Insurance (PAI) est une assurance médicale couvrant les dommages corporels du conducteur et des passagers. 
  • La Personal Effects Protection (PEP) assure les effets personnels des occupants de la voiture, en cas de vol notamment.

Toutefois, la plupart des cartes de crédit incluent ces assurances si elles sont utilisées afin de régler la totalité des frais de location du véhicule. Il s’agit d’un bon moyen d’éviter des dépenses supplémentaires, pensez donc à bien vous renseigner auprès de votre établissement bancaire.

Enfin, pensez à suivre les différentes règles de conduite aux États-Unis, et bonne route !