Butch Cassidy, l’un des plus grands braqueurs de l’Ouest américain

0
448
butch cassidy

Leader d’une bande de malfrats prénommée The Wild Bunch, Robert Leroy Parker, plus connu sous le nom de Butch Cassidy, a été l’un des plus célèbres pilleurs de banques et de trains de la fin du XIXème siècle aux États-Unis. Le bandit, qui a semé la terreur dans plusieurs États, a donné du fil à retordre aux forces de l’ordre durant plus d’une vingtaine d’années.

Butch Cassidy, un surnom prédestiné

Au début des années 1880, alors qu’il n’a que 14 ans, Butch Cassidy quitte le domicile familial de Beaver dans l’Utah en quête de nouveaux horizons. Alors qu’il enchaîne les emplois dans différents ranchs de la région, le jeune Robert Leroy Parker se lie d’amitié avec un certain Mike Cassidy, un éleveur de vaches laitières qui s’était forgé une réputation de voleur de chevaux et de bétail. Un nouvel ami qui deviendra rapidement un véritable mentor pour l’adolescent fugueur et qui contribuera ainsi à son éducation criminelle en lui enseignant notamment l’art du vol des chevaux.

Au cours de sa jeunesse, Robert Leroy Parker se mettra également au service d’un boucher de Rock Springs dans le Wyoming. Ces différentes expériences accumulées marqueront à jamais le jeune homme et lui vaudront son surnom de Butch Cassidy. Son prénom « Butch » provenant de butcher, qui signifie boucher en anglais, auquel il ajoute le patronyme « Cassidy » en l’honneur de cet homme dont il avait croisé la route plusieurs mois auparavant et qui était alors devenu une vraie figure de référence. 

La naissance du crime

En 1889, alors âgé de 23 ans, Butch Cassidy réalise le premier de ses braquages les plus notables. Accompagné par plusieurs comparses, le jeune homme fait un casse à la San Miguel Valley Bank à Telluride dans le Colorado. Les bandits repartent avec un butin s’élevant à plus de 20.000 dollars et ne seront jamais interpellés pour ce méfait. 

Cinq en plus tard, en 1894, Butch Cassidy est finalement rattrapé par la justice et écope de deux ans de prison pour vol de chevaux et racket. Après avoir purgé une peine de 18 mois à la prison d’État de Laramie dans le Wyoming, Butch Cassidy est finalement relâché. En échange de sa liberté, il fait la promesse solennelle au gouverneur du Wyoming de ne plus poursuivre ses activités et de ne plus commettre de crimes dans cet État. Mais c’était sans compter sur son implication dans le gang The Wild Bunch.

Le redoutable gang The Wild Bunch

En reprenant son activité de braqueur, Butch Cassidy prend par la même occasion la tête du gang The Wild Bunch, comprenez la horde sauvage, qu’il fonde en s’associant à d’autres figures du banditisme comme son meilleur ami, Elzy Lay, et Harry Longabaugh, connu sous le nom de Sundance Kid.

butch cassidy
Gang The Wild Bunch

Au fil des ans, les coups d’éclat de la bande de malfrats se succèdent dans plusieurs États du territoire américain. Parmi les faits notables imputables au gang The Wild Bunch : l’attaque du train de l’Union Pacific, en 1899 près de Wilcox dans le Wyoming, durant laquelle les bandits ont pillé les passagers et sont parvenus à dérober près de 60.000 dollars. Un braquage qui est devenu notoire et qui a eu pour conséquence de lancer une véritable chasse à l’homme. Butch Cassidy et sa bande étaient devenus les bandits les plus recherchés du territoire américain.

Longtemps poursuivis par la police américaine dans plusieurs États, Butch Cassidy et son fameux complice Sundance Kid quittent le sol américain en 1901 afin d’échapper aux poursuites menées contre eux. Les deux hommes trouvent refuge en Argentine où ils restent tranquilles quelque temps avant d’attaquer une banque et de prendre la fuite vers la Bolivie.

Le mystère plane toujours

Selon les écrits officiels, les deux hommes seraient décédés à San Vicente dans le Sud de la Bolivie en 1908 lors d’une fusillade avec des soldats boliviens consécutive à un énième braquage. Malgré les enquêtes qui ont suivi ces événements et les analyses ADN qui ont été menées en 1991, rien n’a permis d’établir avec certitude la mort des deux bandits et leurs dépouilles n’ont jamais été identifiées. 

Depuis, les spéculations sont allées bon train. La soeur de Butch Cassidy a longtemps affirmé que son frère avait vécu anonymement aux États-Unis jusqu’à son véritable décès, dans les années 1930. Dans son livre « Butch Cassidy, My Brother », elle s’appuie sur plusieurs témoignages de personnes qui auraient connu Robert Leroy Parker et l’auraient croisé bien après sa mort présumée en 1908. Selon d’autres témoignages, Sundance Kid serait lui aussi revenu aux États-Unis et y serait également mort dans les années 1930.

Butch Cassidy, la légende perdure

butch cassidy
Paul Newman qui campe le rôle de Butch Cassidy au cinéma

La folle épopée du gang The Wild Bunch a inspiré de nombreux réalisateurs de cinéma dont l’Américain George Roy Hill qui, en 1969, a réalisé le western « Butch Cassidy and the Sundance Kid » mettant en scène Paul Newman dans le rôle de Butch Cassidy et Robert Redford dans celui de son acolyte Sundance Kid. Dix ans plus tard, les joyeux débuts des deux célèbres hors-la-loi sont portés au cinéma dans « Butch and Sundance : The Early Days » du réalisateur américain Richard Lester. Puis, en 2011, le cinéaste espagnol Mateo Gil s’est emparé de l’histoire des deux comparses dans son film « Blackthorn » avec Sam Shepard et Eduardo Noriega.