Rodéo Yii-haa !

Sport ou pas sport ? En tout cas, le rodéo est intrinsèquement attaché à la culture américaine et en particulier au Far West américain. Il fait l’objet d’une réelle passion outre-Atlantique (ce que nous comprenons difficilement sur le Vieux Continent). Hautement considéré, le rodéo est à la fois un événement sportif et un spectacle. Il possède des règles et des rites très particuliers, qu’il faut connaître pour pouvoir l’apprécier.
Alors, attrapez votre chapeau de cow-boy et enfourchez votre monture pour un tour sur la piste !

> Petit rappel sur la figure du cowboy

La culture du cowboy est solidement ancrée en Arizona. Icône du Far West et symbole de la conquête de l’Ouest, le terme a tout d’abord désigné les voleurs de chevaux, (vers 1830), pour s’appliquer ensuite aux vachers. Le cowboy a acquis sa réputation d’homme libre, défenseur de la veuve et de l’orphelin vers 1870, alors qu’ils devaient convoyer le bétail vers le Pacifique et traverser les grandes plaines occupées par les Indiens. Ces épopées et le danger inhérent à la mission ont construit le mythe, qui a été repris et relayé – efficacement – par Hollywood. Dans l’Ouest, tout le monde a un côté cowboy, et le revendique.

Il est traditionnellement monté sur un cheval, compagnon historique (« L’homme à pieds est tout sauf un homme », dit le dicton). Ces chevaux doivent être élevés aux actions particulières des cow-boys et être de – relative  – petite taille.
L’équipement indispensable du cow-boy : le chapeau, qui fut un sombrero et qu’on appelle aujourd’hui le stetson, le bandana pour ne pas respirer la poussière, des jeans, les jambières en cuir et les éperons pour monter à cheval, les bottes (chaparreras) et l’incontournable lasso, pour capturer les animaux.

Il ne peut disposer que de quelques « armes » : un couteau, un lasso, des éperons (bouts de métal attachés aux bottes servant à diriger le cheval).

> Petite histoire du Rodéo

Le rodéo, aujourd'hui, est un événement sportif, devenu un spectacle, qui met en scène, sous forme de compétition, l’habileté et l’adresse des cow boys. Il est très populaire aux Etats-Unis notamment, et est directement issu de l'activité des vachers ou vaqueros, très tôt surnommés cow-boys.

Le mot Rodéo est directement issu de l’espagnol « rodéo », lui-même dérivé de « rodear », qui signifie « entourer », « encercler ». Le terme désignait alors l’activité du vacher, qui avait pour mission de rassembler le troupeau, pour le déplacer, le soigner ou le tuer. Le terme était aussi utilisé pour désigner les démonstrations d’adresse de ces vaqueros. C’est ce qui a donné son nom, dès 1834, à ce qu’on connaît maintenant.

Le rodéo est indissociable des cowboys. Après la guerre civile, les ranchs se sont développés dans l’Ouest, et avec eux, les cowboys. Ils travaillaient pour de gros propriétaires de bétail et menaient les troupeaux dans des enclos de villes en pleine éclosion, qui florissaient alors. Quand le travail vint à manquer, les cow-boys entreprirent de participer à des manifestations informelles, au cours desquelles ils s’affrontaient à des concurrents et démontraient leurs talents contre un petit salaire.

Ces rodéos informels ont en effet toujours existé et permettaient aux vachers de compléter leur maigre salaire.
Puis ces manifestations devinrent officielles et commerciales. Le premier événement rodéo prit place à Cheyenne (Wyoming) en 1872 et ces manifestations s’étendirent dans tout l’ouest et devinrent de plus en plus régulières entre 1890 et 1910. De grandes figures comme Buffalo Bill Cody se révélèrent des stars du rodéo et des spectacles étaient montés sur leur nom. Le mythe du Far West était pour la première fois exploité à des fins lucratives et s’est définitivement ancré dans la culture populaire.

Les années 70 marquèrent un changement dans le monde du rodéo. Alors qu’avant, il ne concernait qu’essentiellement l’Ouest et les vachers qui travaillant dans les ranchs, les nouveaux participants étaient de plus en plus urbains et de plus en plus jeunes, et n’avaient plus nécessairement travaillé dans des ranchs. Les femmes ont très tôt fait partie de ces compétitions, bien que leur participation fut limitées à partir de 1933. Aujourd’hui, toutes les épreuves sont officiellement ouvertes aux femmes, mais certains spectacles, notamment les grandes compétitions nationales, ne les incluent pas. Il y a encore du boulot !!!

Ces compétitions professionnelles et tout ce qui touche à elles sont gérées par des associations nationales : Professional Rodeo Cowboys Association et Women’s Professional Rodeo Association. Il existe des écoles de rodéo, c'est même enseigné à l'université. Le succès de ce sport est réel!
Le rodéo est également beaucoup pratiqué au Mexique, en Espagne, en Amérique du Sud et en Australie.

> Les épreuves du rodéo 

Le rodéo est un sport et un spectacle composé de différentes épreuves, chacune faisait partie d’un des deux types d’épreuves : les épreuves rough stock, où les concurrents sont jugés sur leurs performances, les épreuves timed events, où les concurrents sont mesurés par l’horloge. Il existe officiellement sept épreuves (certaines ne sont pas reconnues par les autorités), et chacune qui possède ses propres règles et récompenses.
Il existe une saison au rodéo professionnel. Elle commence au printemps et se termine en décembre, avec les National Finals Rodeo à Las Vegas.

Malgré ce que le mythe veut nous faire croire, la plupart des chevaux ne sont pas des chevaux sauvages, ils ont été cajolés et élevés spécialement pour ces épreuves. Il en va de même pour les taureaux, qui sont issus d’élevages spécifiques, où leur santé est surveillée de près et où ils suivent (véridique !) un entrainement de champion.


Roughstock (or judged events)

Bareback riding (rodéo de cheval sans selle) : monte à cru (sans selle). C’est souvent la première épreuve du spectacle.

Saddle bronc (rodéo de cheval avec selle) : monte du cheval sauvage. Le concurrent s’accroche alors à une selle spéciale.

Bull riding : monte du taureau. C’est l’épreuve la plus populaire et la plus dangereuse, et donc, souvent, le clou du spectacle. Le cowboy tient une corde (bull rope) qui le relie à l’animal hyperpuissant, et doit se jeter pour terminer l’épreuve.

Le taureau est souvent isolé jusqu’au moment du spectacle pour le mettre en condition de stress.
Si tout dépend de l’animal que les cowboys montent, il existe quelques règles communes :
- le cowboy doit tenir se tenir que d’une main et l’autre main ne doit toucher ni l’animal, ni lui-même, sous risque d’être disqualifié.
- Pour être qualifié, le cowboy doit tenir 8 secondes, ce qui paraît peu, mais est beaucoup quand vous vous trouvez sur un animal déchainé.
Pourquoi 8 secondes ? Ce délai a été fixé pour le bien-être des animaux qui fatiguent au bout de 8 secondes d’un effort soutenu. Une fois que le buzzer retentit (au bout de 8 secondes).
Deux juges donnent des notes entre 1 et 25 points sur d’une part le concurrent et sa maîtrise et d’autre part sur le cheval.

Timed events

Il s'agit d'épreuves qui se mesurent à la montre. Plus on est rapide, plus on a de chances d'être qualifié. Pour corser les épreuves, chaque concurrent est retenu par une barrière et ne doit pas (sous peine de pénalité), la dépasser avant que la bête ou le troupeau, lâché(s) en premier, ne soi(en)t dans l’arène. 
Les épreuves de lasso (qui composent une partie des timed events) sont directement issues des pratiques des anciens cowboys, lorsqu’ils devaient attraper une bête pour la soigner, l'emmener à l'abattoir ou la déplacer. 

Steer wrestling : capture du taureau. Le cowboy n’utilise pas de corde dans cette épreuve et est secondé par un assistant, dont la mission est de prévoir les réactions du taureau (tâche peu aisée s’il en est). Lorsque le taureau est lâché, le concurrent s’élance sur son cheval et doit sauter de sa monture pour « lutter » avec un boeuf et le mettre à terre en l’attrapant par les cornes.

Tie-down roping : capture d’un veau au lasso. Le cowboy doit passer le lasso autour du cou ou autour de la tête et d’une corne du veau, puis l’attacher. Le veau doit rester attaché au moins six secondes autour du cou, sinon, le concurrent est disqualifié.

Team roping : capture au lasso en équipe. C’est la seule épreuve qui se déroule en équipe. Il y a un homme de tête (header) qui doit passer le lasso autour du cou ou autour de la tête et d’une corne du veau, puis il se tourne vers sa gauche (extrêmement important, il ne peut pas se tourner vers sa droite !!!) et un second (heeler) qui vient attacher les deux pattes arrières de la bête. 

Barrel racing (course de barils) : épreuve de vitesse qui consiste à courir autour de trois tonneaux selon un parcours en trèfle.
Ces épreuves se jouent à la rapidité. 



Il existe d'autres épreuves qui ne sont pas officielles, mais qui ne manquent pas d'agrémenter les spectacles : livestock shows, courses de charriots tirés par des boeufs, batailles de veaux, parades, et plus ou moins tout ce qui peut se pratiquer avec ou sur un cheval. A priori cependant, toutes les épreuves sont dérivées de tâches traditionnelles que remplissaient les cowboys.

> La cérémonie

Le Rodéo est très formel, et un spectacle de rodéo peut être composé de certaines ou toutes les épreuves. Mais il se déroule toujours de la même façon : cérémonie d’ouverture, appelée la Grand Entry, et pendant laquelle tous les concurrents ainsi que les organisateurs défilent à cheval, portant des drapeaux, dont le drapeau des Etats-Unis. Puis l’hymne national est entonné.

Ensuite, les épreuves commencent et s’enchaînent. Chaque rodéo comporte un nombre d'épreuve propre. Pendant les interludes, des orchestres sont souvent programmés et des clowns interviennent dès qu’il y a un blanc ou un accident.

> Les participants

Les cowboys professionnels du rodéo peuvent participer à plus de cent compétitions par an. Certains champions sont de véritables stars aux Etats-Unis  : Justin McBride, double champion du monde, Adriano Moraes premier champion en 1994 et triple vainqueur, ou Mike Lee.
Le classement dépend des épreuves, et chaque vainqueur gagne une somme non négligeable. 
Les taureaux sont aussi classés et certains sont presque aussi connus que les cowboys qui les montent.

> Un peu de vocabulaire

- Bareback : monte des taureaux sauvages sans selle.
- Bucking Chute : portail étroit d'où sortent les participants pour les épreuves de broncage.
- Call Back : heure de rappel pour la position des participants.
- Dally : entourer le lasso autour du pommeau de la selle.
- Dogging : terrassement du bovillon.
- Dragger : trainer le veau pendant plus de deux pas.
- Draw : tirage au sort des animaux et des participants.
- Flag judge-man Officiel : juge qui donne le signal de départ et d'arrivé pour les épreuves chronomètrées.
- Flank : courroie de cuir qui provoque les sauts chez les animaux de broncage.
- Fouls : mauvais départ.
- Gullet : Partie de la selle qui va sur le garrot du cheval.
- Go-round : ronde. 
- Gate Man : personne qui ouvre et ferme les portails.
- Ground Money : argent qui n'est pas distribué lorsqu'aucun participant ne se qualifie.
- Hazer : cavalier qui aide les participants pour terrasser le veau.
- Header : cavalier de tête dans l'épreuve du Team roping.
- Heeler : cavalier second dans l'épreuve du Team roping. 
- Jerk-down (Jerker) : règle qui interdit de faire culbuter le veau vers l'arrière avec le lasso.
- Lap and Tap : épreuve chronomètrée sans barrières.
- Mounted-Out : monter un animal d'un participant absent.
- Neck Rope : partie de la corde qui va dans le cou de l'animal.
- Pick-up Man : cavalier de secours qui ramasse les participants.
- Pigging string :  corde avec laquelle les participants attachent les trois pattes du veau.
- Pigging : selle de cuir avec poignée, qu'utilisent les participants la monte des chevaux sauvages sans selle.
- Rein (Bronc) : corde pour la monte des chevaux sauvages avec selle.
- Runner : reconnaissance du manège pr les animaux.
- Rough Stock : les trois épreuves de broncage (monte des chevaux sauvages avec et sans selle et monte des taureaux sauvages).
- Roping : prise du veau au lasso.
- Roper : concurrent dans la prise du veau au lasso.
- Score Line : ligne de départ
- Swell : partie avant de la selle (sous le pommeau).
- Steer : bouvillon ou veau pesant entre 226 à 295 kgs.
- Saddle Bronc : monte des chevaux sauvages avec selle.
- Timer : chronomètre.
- Trade Out : changement de position entre deux participants.
- Turn Out : refus par un participant de faire l'épreuve avec l'animal désigné.

> A propos de la protection des animaux

De nombreuses associations de défense des animaux se battent contre le rodéo, et ce, depuis les années 1870. Aujourd’hui, le « bien-être » des animaux est considéré et un certain nombre de règles sont à respecter : présence obligatoire d’un vétérinaire sur un spectacle, protections des cornes, etc.
Si aucun animal n’est blessé physiquement pendant les épreuves, ils sont incontestablement mis en situation de stress intense, ce qui encourage les « contre » à poursuivre inlassablement leur combat.
Le rodéo reste interdit au Royaume-Uni et aux Pays-Bas. Dans le reste des pays européens, il existe de sérieuses restrictions à la pratique de ce sport.

Donc au Wyoming, vous pourrez assister au plus anciens et au plus grand rodéo de plein air au monde : le Cheyenne Frontier Days, surnommé le Daddy of’Em All. Organisé en juillet, il attire de nombreux visiteurs et il vaut mieux réserver si vous voulez y aller. Pour en savoir plus sur ce rodéo, visitez l’Old West Museum, qui retrace en l’historique.

Si vous allez dans l'Ouest américain, ne loupez pas ce grand spectacle, il mérite le coup d'oeil. Vous avez des représentations dans beaucoup de grandes ou petites villes (avec une qualité différente). Mais les grands rendez-vous restent celui de Las Vegas, celui de Cody, auto proclamée la ville mondiale du Rodéo, et qui présente le célèbre Buffalo Bill Cody Stampede Rodeo, mais aussi ceux de Salinas (très apprécié), Kaycee, Casper, etc.

> La galerie photos des plus belles photo de rodéo

Barrel racing Saddle bronc Bull riding Cow girls Bull riding
Wild horse riding Tie-down roping Steer wrestling Roping Wild horse riding

> Liens

Prorodeo, avec dates de tous les rodéos 2012 (anglais).
Rodeoz, avec tous les rodéos par état.

Copyright photos : Wikipédia, cowboys - Emilio Labrado, cowgirls - Justin TL, rodéo - calamityjane, wild horse riding - Claire a Tawian, termes rodéo - Les ecuries O'lena, Tie-down roping - AL_hikesAZ, Steer wrestling - Bill Gracey, Saddle bronc - Diana K, barrel racing - Jami Dwyer.