Le Sunshine State


Destination soleil par excellence, la Floride a des airs de paradis sur terre. Célèbre pour ses plages, ses parcs d’attraction et son climat doux toute l’année, elle s’est érigée en temple de loisirs estivaux où le farniente, le divertissement et l’argent sont rois. Assumant pleinement son côté bling bling, le Sunshine State entretient scrupuleusement ce cliché qui continue de d’attirer étudiants en spring break, retraités et touristes du monde entier. Ceci dit, au-delà de cette réputation – réelle –, l’état recèle quelques pépites plus ou moins inattendues : un patrimoine historique et culturel passionnant, des sites isolés et sauvages et une faune rare et unique. A découvrir, pour tous les goûts.
 

> Histoire de la Floride

La Floride est un état péninsulaire, plus proche du Mexique que de Washington, qui se peuple de retraités et d’agences de publicité. Ses nombreuses plages et son climat subtropical en ont fait une destination estivale qui fonctionne toute l’année. Son histoire mouvementée rejoint suit celle de nombreux autres états des USA.
Il y a 12 000 ans, l'était était habité par un peuple paléo-indien peuples, ainsi que par une faune incroyable. Sur le site préhistorique de Page-Ladson aurait d’ailleurs été découverts des objets taillés par l’homme vieux d’entre 15 000 et 10 000 ans.
On trouve aussi des marques du passage de peuples précolombiens dans deux sites archéologiques célèbres : Key Marco (anciennement Horr’s Island) et Crystal River abritent des tumulus (résultat d’une accumulation volontaire de coquillages) qui servaient de tombe.

Le territoire a ensuite accueilli de nombreux peuples amérindiens : les Appalachees, les Timucuas, la Calusas, les Tequestas, etc., qui furent déplacées et décimées, comme partout en Amérique du Nord, par la colonisation européenne.

'Découvert' au XVIe siècle par les Européens, la Floride passa entre de nombreuses mains : explorée d’abord par les Espagnols à partir de 1513, elle est occupée par les Français entre 1562 et 1565, puis repasse aux mains des Espagnols, qui la cèdent ensuite aux Anglais, pour la récupérer et la revendre immédiatement au jeune état Américain en 1819. Pfou!

La population de la Floride est éminemment multiculturelle : pays sudiste, la Floride a fait venir de nombreux esclaves pour faire fonctionner son économie de plantation, au XIXe siècle (du côté des Sudistes pendant la Guerre de Sécession, l’état a entretenu jusqu'au milieu du XXe siècle une ségrégation active). Du fait de sa position géographique, la Floride a également attiré des vagues de réfugiés et d’immigrés, en provenance de Cuba, principalement, mais aussi du Mexique et d’Amérique Centrale. Ce multiculturalisme, peu connu, anime les grandes villes et donne à la Floride une identité plus complexe. Miami, notamment, vous donnera une parfaite idée de ce melting pot floridien.

> Visiter la Floride historique

On trouve de nombreux forts dans l’état, qui attestent la position stratégique de la péninsule, comme entre autres le Castillo de San Marcos et le fort Matanzas, classés Monuments Nationaux.
 
On trouve également, sur toute la côte ouest, des bâtiments historiques intéressants du XIXe siècle : au parc d'état d'Eden Gardens où on trouve la Maison des Wesley, le parc historique d'état de Bulow Plantation Ruins qui date d'avant la Guerre de Secession, le site historique d'état de Yulee Sugar Mill Ruins, ancienne plantation à sucre abritant un magnifique moulin à vent, la Stranahan House à à Fort Lauderdale, la Freedom Tower à Miami (le premier building de la ville), le T.T. Wentworth Jr. Florida State Museum à Pensacola, etc. 

La Floride doit aussi à la vague touristique du début du XXe siècle des édifices Art déco étonnants dans lesquels vous pourrez d'ailleurs loger : le Don Cesar à Saint Pete beach, le Tampa Bay hotel, le splendide Ponce de Leon hotel à St Augustine, mais aussi le fameux Ocean Drive et le Miami Beach Architectural District à Miami, bref, autant de sites à visiter qui donnent une profondeur bienvenue à cet état.

> Au nord oublié

Le Panhandle, au nord-ouest de la Floride, est une région un peu moins touristique et moins peuplée que le reste de l’état. Loin de l’hyper développement, vous y trouverez de vieilles usines, de vieilles épiceries crasseuses comme dans les films, et de carrefours abandonnés.

Quelques sites et bâtiments historiques parsèment également le territoire, dans la vieille ville de Chautauqua à l’architecture victorienne splendide ou à Pensacola.

Sinon, c’est une région nature, entre les forêts immenses, autour d’Apalachicola, les chutes d’eau les plus hautes de l’état au Falling Waters state park, un paysage préservé et dépourvu d’infrastructures touristiques à Big Bend, et enfin – et inévitablement –, de magnifiques plages autour de Panama City, caractérisées par du sable fin et blanc (sugar land) et une eau couleur azur, qui vaut à cette région d’être fréquemment surnommée la côte d’émeraude. 
 

> La Gulf coast, sea, museums and sun

La Gulf Coast s’étend sur la côte ouest de la péninsule Avec une eau plus chaude qu’à l’est et moins de courant, elle est la destination privilégiée des amateurs de farniente et de bronzette. On peut également y faire de la plongée pour admirer la vie marine du coin : dauphins, lamantins, poissons multicolores...

C’est vrai que la région ne brille pas par son patrimoine mais les différentes villes de cette côte se sont efforcée de développer une vie culturelle vivace : Saint-Petersbourg petite ville qui possède un musée Dali intéressant (on passe sur le côté incongru de trouver ce musée ici…), Tampa la cubaine, une vraie ville qui compte un bel aquarium, une fête des pirates si on aime les pirates et un joli musée d’art. Saint-Petersbourg est relié à Tampa par le plus long pont en béton, dont les câbles jaunes ont donné son nom à la ‘Sunshine Coast’.
La ville de Sarasota s’est fait fort de se démarquer par une offre un peu plus diversifiée : musée ‘Ringling’ et du cirque, musée de voiture, palais vénitien (Ca d’Zan) mais surtout, elle accueille de nombreux concerts et pièces de théâtre à l’Asolo Theatre, ainsi qu’un festival international de films. Naples pour ses maisons luxueuses et luxuriantes qui bordent la plage ou sa très chic 5th avenue.

Pour les plages, toutes les villes disposent de splendides plages - toutes bordées de résidences touristiques peu discrètes et peu harmonieuses -, avec une mention spéciale pour la baie de Naples et ses nombreuses plages : Naples Pier (une des seules exempte d'immeubles et fréquentée par les pélicans et dauphins), Delnor Wiggins State Park, il y en a pour tous les goûts. D'autres plages paradisiaques méritent qu'on y pose sa serviette : Clearwater beach, Lido beach, Madeira beach, Pensacola’s Pristine beach, Siesta Key public Beach (pour sa longue bande de sable blanc), Barefoot Beach, les plages de Naples, plage du Fort de Soto Park (naturelle) etc.

Pour se prélasser sur des plages plus ‘sauvages’ – ce qui recouvre une acception bien plus large qu’en France – il faut aller sur une île ou dans un des nombreux parcs naturels d’état : Caladesi Island, accessible uniquement en bateau, est située dans le parc de Caladesi Island. Elle est l’une des plages les moins construites de l’état. Son accès est limité, mais ne vous attendez pas à trouver une plage déserte, des infrastructures y sont installées et vous y trouverez tout le confort nécessaire.

Si vous êtes fan de nature, découvrez les magnifiques jardins botaniques et les Sanibel & Captiva islands, belles à couper le souffle. Espaces habités (Boca Grande est le ville principale de l’île Sanibel) mais pas dénaturés, Sanibel est au centre d’une centaines de petites îles, sauvages et désertes pour la plupart.

> Les villes –et plages de la côte ouest, entre patrimoine et bling bling

La côte est de la Floride abrite non seulement des plages (oui, toujours et partout), mais aussi des villes au patrimoine culturel et architectural intéressant.

Jacksonville est la plus grande ville de Floride. Elle n’est pas incontournable, loin de là, mais si vous y passe, elle possède quelques musées intéressant : le MOSH (sciences et histoire), le Jacksonville Historical Musuem, le Museum of Modern Art et quelques jolis jardins. Pour les amateurs d’histoire, c’est ici que les premiers Européens, qui étaient des Français, s’établirent, en 1565, au Fort Caroline, renommé Fort San Mateo. Le fort se visite et relate leur histoire – tragique.

Saint Augustine, la plus ancienne ville européenne des Etats-Unis, fut fondée au XVIe siècle par des aventuriers espagnols. C’est une ville charmante et agréable à visiter et qui regroupe de nombreux sites passionnants à visiter. Avec en premier lieu, la vieille ville, réhabilitée et romantique à souhait avec ses petites ruelles piétonnes et ses bâtiments en bois noirci, datant de 1700 (école, maison). Quant aux autres lieux, ils raviront les passionnés d’histoire et amateurs d’insolite: le Spanish Quarter Village qui retrace la vie des colons espagnols, le Castillo de San Marcos qui surplombe la baie, la Cathédrale Basilica, la Villa Zorayda, le Flagler College, le Casa Monica Hotel, la Old Saint Johns County Jail, l’Alligator Farm, etc. La fontaine de Jouvence s’y trouverait également, si vous voulez tester…

Si vous passez par Orlando, c’est certainement pour ses parcs d’attraction. La ville se targue en effet d’abriter les meilleurs parcs aux thématiques les plus diverses – et aux qualités les plus diverses. En effet, parmi les plus intéressant, vous y trouverez DisneyWorld, SeaWorld (parc maritime), les Universal studios (parc autour des films Universal, dont les Dents de la Mer, gare aux requins !), le centre spatial Kennedy de Cap Canaveral, à quelques kilomètres de la cité, pour faire un voyage dans l’espace, etc. Sinon, c’est une grande ville plutôt agréable à visiter avec une industrie touristique extrêmement développée, et qui accueille de plus en plus de touristes à la recherche de loisirs faciles et de soleil.

Un petit mot sur Daytona, parce que certains d’entre vous la connaîtront pour ses courses automobiles. Mais rien de particulier à y voir.

A l’est, les plages ne manquent pas non plus, partout partout, pour faire du surf et profiter du sea & sun : Fort Lauderdale pour bronzer, les plages de Miami : Lummus Park beach pour apercevoir des célébrités, Haulover beach si vous êtes naturiste, Jacksonville beaches, la Saint Augustine beach

Vous trouverez également quelques jolis parcs naturels : Black Point Wildlife Park à côté de Cap Canaveral (pour les oiseaux), Manatee Sanctuary et notamment le Merrit Island National wildlife Refuge (pour les lamentins = manatee), Kelly Park (pour ses sources d'eau fraîche et balades dans la forêt).

> Miami, Palm beach et les Keys : luxe et soleil

Tout le monde connaît Miami, rien que par Les deux flics à Miami. La ville a bâti sa réputation de ville luxueuse et superficielle, dès 1920, alors que les jeux d’argent y sont autorisés, allant contre les lois de Prohibition du pays. Depuis, Miami séduit chaque année plus de touristes, attirés par cette image de fête, d’argent et de farniente. De bling bling quoi… Chacun ses goûts, mais on n’y va pas par hasard. Bon… Pour information, il y a deux Miami : Downtown Miami, le centre-ville, et Miami Beach, le Miami prisé (dites que vous partez en vacances à Miami beach, ça fait plus chic !)

Le centre-ville ressemble aux grandes villes américaines, avec ses gratte-ciels modernes et anciens, ses édifices du XIXe siècle, ses boutiques tendance, ses centres commerciaux, etc. Si le sud est propre et neuf, le nord, lui, est complètement délabré. A voir, Little Havana, quartier où la communauté urbaine réfugiée de Cuba, s’est rassemblée. Vous y danserez aux rythmes endiablés de la conga et la rumba. L’espagnol y est obligatoire pour communiquer !!!
L’autre Miami, c’est Miami beach, avec Coconut Grove, qui correspond totalement au cliché : plages, restaurants tendance, clubs, bars, etc. Le temple du farniente et de la fête en somme. On y trouve également quelques jolis bâtiments Art Déco. Et puis il y a les plages : Lummus, Biskayne, mais on en a déjà parlé… La ville accueillie de nombreux tournages : Scarface, Bad Boys, L’enfer du dimanche

Palm Beach, célèbre aussi pour abriter de nombreuses villas de stars. La ville est agréable avec ses boutiques de luxe, ses petits restaurants, ses édifices étonnants et ses allées arborées. Pour voir les villas de stars, longez le littoral, c’est impressionnant, choquant et très divertissant !

Pour un environnement plus calme et totalement chic, rendez-vous dans les îles de Floride, les Keys, considérées comme une des plus belles régions de la Floride. Vous les rejoignez par l’autoroute Highway 1, qui court sur un pont avec la fabuleuse impression de flotter sur l’eau. Avant, les Keys étaient, du fait de leur localisation isolée, occupées par des pirates. Ça a bien changé… Key West est aujourd’hui une petite ville charmante et douce, très prisée par les écrivains, artistes et touristes. Elle abrite un patrimoine somptueux du XIXe siècle très bien restauré, notamment sur Duval streetBahia Honda State Park, île de Marathon et Key Biscayne sont idéals pour se prélasser sur les plages et faire de la plongée. On est quand même un peu là pour ça!

On y découvre le seul parc sous-marin des Etats-Unis, à Key Largo, l'île la plus étendue du site. Il abrite les vestiges d'un galion espagnol fabuleux.

> Les Everglades et autres parcs

En Floride, l'eau est omniprésente : 100 cours d'eau (fleuve Suwannee, le Saint Johns, etc.), 7800 lacs d'eau douce (lac Okeechobee, lac George, lac Kissimmee, dolines : petites vasque d'eau douce, etc.), 700 sources, et de nombreux marécages (Fred Gannon Rocky Bayou, Pretty Bayou, Bayou Tucker, etc.).

Profitez des marécages et cours d'eau au centre et au nord de l'état à Warm Mineral Springs pour la baignade, Lithia Springs pour nager en eau cristalline au milieu des poissons, Homosassa Springs, Ichetucknee Springs, pour allier balades dans des paysages luxuriants et observation de bêbêtes plus ou moins sympathiques (biches, ratons laveurs, lamentins, bald eagles, serpents et alligators), Silver Glen Springs & Jupiner Springs pour allier promenade en canoë ou bouée, baignade et rencontres fortuites avec les bestioles locales (attention aux pique-niques, les ratons laveurs sont chapardeurs).

La Floride abrite de nombreux parcs, Byscayne national Park, près de Miami, Timucuan Ecological and Historic park, le parc national sec de Totugas avec sa forteresse au milieu de l’océan, Key Largo, et surtout, surtout, dans la partie sud de la Péninsule, le parc des Everglades.

C’est un site somptueux et splendide, classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Recouvert de marécages à perte de vue, il abrite un écosystème unique, ainsi qu’une faune rare et pas toujours très amène : espèces rares d’insectes et d’oiseaux, et surtout, ce qui attire les touristes, des alligators et des crocodiles, qui grouillent partout. Sur les îles, vous trouverez même des cochons sauvages, biches et panthères !!! A voir absolument !!! Baladez-vous au milieu des marécages de Shark Valley pour rejoindre la tour d'observation et à Big Cypress National Preserve, où vous circulerez à travers la mangrove et les cyprès de Kirby Storter Roadside Park
 
Copyright photos, Crystal River, Castillo de San Marcos, Plantation Wesley : Wikipedia, Panhandle : Photolia Cheryl Casey, Sarasota : Photolia Steve Caroll, Napes beach : Photolia Uptugu, Saint Augustine Flagster : Photolia Nataliya Hora, Orlando : Photolia René Schlegel, Miami : Photolia Wimbledon, The Keys : Photolia Jörg Hackemman, Bayous : Didier B77.

> Liens utiles

Page Wikipédia Floride
Office de tourisme de Floride 
Crystal River
(anglais)
Castillo de San Marcos (anglais)
Pensacola (anglais)
Panama City beach (anglais)
Tampa (anglais)
 
Sarasota (anglais)
Bullow Plantation Ruins (anglais)
Caladesi Island (anglais)
Sanibel Island (anglais)
Jacksonville (anglais)
St Augustine (anglais)
Orlando (anglais)
DisneyWorld (anglais)
SeaWorld (anglais)
Universal Studios (anglais)
Kennedy Space Center (anglais)
Miami (anglais)
Palm Beach (anglais)
The Keys 
Everglades
(anglais)